1.6 C
Bruxelles
samedi, décembre 3, 2022
AccueilACTUALITEL'EMB présent au premier forum international du leadership féminin

L’EMB présent au premier forum international du leadership féminin

-

08 mars 2019

Republié par ALMOUWATIN le 9 mars 2019 à 8h08

À l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes (célébrée le 8 mars), M. Salah Echallaoui, Vice-président de l’Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB) participait à la première édition du forum international pour le leadership féminin le 7 mars 2019 au Parlement européen.

Lors de cet événement, un hommage a été rendu à des femmes qui oeuvrent pour plus de liberté, de justice et d’égalité entre les genres de par le monde.

À cette occasion, M. Echallaoui a remis un prix à Madame Maryse Condé, prix Nobel de littérature en 2018, représentée ce soir-là par sa fille Madame Leila Jeanne Condé.

Voici le discours prononcé par M. Echallaoui :

Mesdames, Messieurs,
En vos titres et qualités,

Chers amis,

C’est un grand honneur pour moi d’être présent parmi vous aujourd’hui à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes.

Promouvoir les droits des femmes, c’est avant tout considérer que les sociétés ont évolué et qu’actuellement il existe des valeurs universelles qui fondent notre socle commun et qui ne peuvent plus être remises en cause ni bafouées. Parmi celles-ci, il y a le principe d’égalité entre les femmes et les hommes, inscrit dans la Constitution belge et dans la Convention Européenne des Droits de l’Homme.

En tant que représentant du culte islamique, parler des droits des femmes peut sembler étonnant, malaisé, tant l’islam est considéré par d’aucuns comme étant un vecteur d’infériorisation de la femme.

Ce n’est pourtant pas l’islam en tant que message spirituel qui opprime les femmes. Le Coran établit en effet clairement une égalité ontologique entre les genres.

Cependant, il existe malheureusement une lecture et une interprétation sélectives, formalistes et réductrices des textes religieux, qui conduisent à la marginalisation des femmes et à leur cantonnement dans des rôles mineurs, subalternes.

Or, le message du Coran a donné lieu à des latitudes extraordinaires d’interprétation pour permettre sa relecture en tenant compte du contexte historique, territorial, sociétal et culturel dans lesquels il s’inscrit.

C’est ce que nous nous efforçons de réaliser depuis plusieurs années au sein de l’Exécutif des Musulmans, à travers le développement et la diffusion d’un Islam de Belgique, dont la philosophie est ancrée dans son contexte global et vécue en harmonie avec les lois et les valeurs démocratiques belges et européennes. Parmi elles, l’égalité entre les hommes et les femmes.

Nous nous efforçons ainsi de mettre en pratique ce principe égalitaire fondamental en impliquant les femmes elles-mêmes dans l’animation de la vie de la communauté musulmane et, plus largement, de la société belge.

L’Exécutif favorise en particulier la présence et l’action des femmes en normalisant leur rôle dans les mosquées, en tant que fidèles bénéficiaires du service cultuel mais aussi et surtout en tant que véritables gestionnaires de ces lieux de culte aux côtés de leurs homologues masculins.

En outre, nous  nommons et formons depuis des dizaines d’années déjà des femmes professeures de religion islamique dans l’enseignement officiel. Nous encadrons également des femmes musulmanes actives dans l’aumônerie au sein des établissements pénitentiaires. 

Enfin, nous nous apprêtons, c’est une première en Europe, à nommer des femmes en tant que prédicatrices et théologiennes. Celles-ci viendront rejoindre les rangs de nos imams et de nos ministres de culte reconnus, qui sont déjà en fonction. 

Elles apporteront sans nul doute un regard féminin sur les textes et la pratique religieuses, ce qui nous faisait jusqu’ici cruellement défaut, alors que l’Histoire de l’islam témoigne pourtant du rôle central des femmes dans la transmission des savoirs. Avec à leur tête, Aicha, l’épouse du Prophète Mohamed, paix et bénédiction sur lui. Ainsi que Fatima el Fihriya, fondatrice de la plus ancienne  université dans le monde encore en activité: l’université Al Quaraouiyine à Fès (Maroc). 

Et qui sait ? C’est par la voix des femmes que nous parviendrons, du moins c’est mon vœu le plus cher, à faire émerger cet Islam des Lumières auquel nous aspirons tant. Pour y arriver, nous devons associer pleinement à nos projets citoyens celles qui constituent la moitié de l’Humanité.

Nous sommes convaincus que le respect des droits des femmes passe aussi par l’émancipation des femmes de confession musulmane et leur accès à l’égalité hommes-femmes à l’instar de leurs concitoyennes.

Mesdames et messieurs, où que vous soyez, où que nous soyons, poursuivons notre combat pour la dignité, l’égalité et la liberté. 

Je vous remercie de votre écoute attentive.

Salah Echallaoui,
Vice-président
Exécutif des Musulmans de Belgique

Source EMB

 

LATEST POSTS

Zakia Khattabi souhaite interdire les exportations belges de pesticides dont l’usage est interdit sur le territoire européen

En cette journée mondiale sans pesticides, commémorant l’une des plus grandes catastrophes industrielles au monde où une fuite de gaz de pesticide a tué des...

Inauguration d’une nouvelle prison durable à Termonde

Vincent Van Quickenborne, vice-Premier ministre et ministre de la Justice et de la Mer du Nord :« L’ouverture de la nouvelle prison signifie que le...

Les plus populaires

spot_img

Archives

Zakia Khattabi souhaite interdire les exportations belges de pesticides dont l’usage est interdit sur le territoire européen

En cette journée mondiale sans pesticides, commémorant l’une des plus grandes catastrophes industrielles au monde où une fuite de gaz de pesticide a tué...

أنشأت Google مركزًا على الإنترنت للثقافة الأوكرانية

تسبب الحرب في أوكرانيا الكثير من الضرر للبلد بأكمله ، بما في ذلك المؤسسات الثقافية مثل المتاحف والمكتبات والمعارض وما إلى ذلك. في محاولة...

Inauguration d’une nouvelle prison durable à Termonde

Vincent Van Quickenborne, vice-Premier ministre et ministre de la Justice et de la Mer du Nord :« L’ouverture de la nouvelle prison signifie que...