20.6 C
Bruxelles
mercredi, juin 19, 2024
AccueilFrançaisACTUALITECaroline Nicolas :La fête de Pourim et coronavirus La différence entre le...

Caroline Nicolas :La fête de Pourim et coronavirus La différence entre le Bien et le Mal

Publié le

Pendant que nous nous déguisons pour Pourim, nous savons que nous allons devoir boire. Nous devons boire jusqu’à ne plus faire de différence entre le Bien et le Mal : Mordechai et Haman. Nous buvons jusqu’à voir la main de D.ieu dans tout et tout un chacun. Nous voyons la main de D.ieu à la fois à travers Mordechai et Haman.

Qu’est-ce le Bien et le Mal ?

J’ai appris à voir la différence entre le Bien et le Mal, comme nous tous. Nous avons appris de nos parents, professeurs, amis, collègues, même le regard approbateur ou désapprobateur d’un parfait inconnu que l’on croise en rue. Nous avons incorporé cette connaissance à la fois consciemment et inconsciemment.

Qu’avons-nous tous en commun si ce n’est la connaissance du Bien et du Mal. Et oui, cette connaissance commune est vaste. Tellement vaste que le Bien et le Mal dans ce monde se révèlent infinie. Et pourtant je peux aimer quelque chose que ma fille pense être mauvais … , n’ai-je pas enseigné à ma fille la différence entre le Bien et le Mal ?

Chaque jour, nous observons les gens et les événements qui nous entourent. À chaque instant, consciemment et inconsciemment, nous jugeons ces personnes et ces événements sur une échelle du bon au mauvais avec toutes les nuances de gris possibles entre eux. Jour après jour, nous jugeons et sommes jugés par nos familles, amis, collègues et étrangers.

Une personne aime ça, une autre personne n’aime pas ça. Une personne aime une certaine personne, l’autre pense que la même personne est mauvaise; chaque adulte est déjà parvenu à la conclusion qu’il est impossible d’être perçu par tout le monde comme bon. Une dichotomie journalière et intangible de vie.

La dichotomie de cette pensée est assez fataliste quand nous savons que D.ieu nous a créés. Il ne nous a pas seulement créés à son image, il a aussi vu que nous, ses créations, sommes bons. Oui, nous sommes bons; tout est bon. Si Son jugement est que « tout est bon », alors tout va bien, n’est- ce pas? Puisqu’il voit le bon en tout, ne puis-je pas voir le bien en chaqu’une de ses créations, tout comme Lui ?

Si tout va bien, je n’ai pas à me poser des questions sur ce qui est bon ou mauvais. Je n’ai plus besoin de savoir ce qui est bien ou mal. Il ne reste alors que la version courte de cette question. Je dois juste me poser la question : ‘qu’est-ce que’? Je suis celui qui est.

Coronavirus

Mon point est que « même si je fais encore une distinction entre les côtés positifs et négatifs de la vie actuellement à l’heure du coronavirus ou COVID-19, je ne vois plus le sens de cette distinction. Je trouve le sens de cette distinction entre le Bien et le Mal, ou le positif et le négatif, stérile. Je veux vivre dans la joie, y compris avec ce virus qui fait partie de la vie. Je veux vivre les bons et les mauvais
côtés; Je me rends. Ce n’est qu’en D.ieu que je fais confiance. Que je sois sobre ou ivre, il n’y a rien d’autre que Lui, y compris les virus. Je n’entends pas analyser si le coronavirus est bon ou mauvais: j’ai la fois que chaque création est bonne afin d’équilibrer la Nature.»

Le coronavirus a considérablement modifié les relations interpersonnelles et conduit à des observations limpides:

  1. Le coronavirus est un problème commun.
    Ce problème nécessite que l’humanité travaille ensemble et offre des garanties mutuelles. La Nature essaie de nous faire réaliser que nous sommes inter-dépendants; ce qui est bon pour vous l’est aussi pour moi. La nature est un grand ensemble. L’humanité doit donc penser et agir comme un seul système, une seule personne, ou un seul corps.
  2. Lorsque nous écoutons notre voix intérieure, nous savons tous que le coronavirus a un but.
    Les forces de la Nature contrôlent la société humaine et essayent de nous unir en un seul corps. Dans ce Système, il y a des lois qui nous obligent à changer notre façon de penser, notre manière de vivre, en une phrase : de changer notre paradigme. Ce changement peut se faire de par notre libre arbitre ou sous la contrainte, mais la Nature l’emportera sur nous.
  3. Cette pandémie n’est qu’un début.
    Après tout, si nous nous traitons mal, il y a de la place pour le virus. Le virus survient lorsque la connexion et la garantie mutuelle sont insuffisantes.
  4. Nous sommes économiquement interdépendants.
    L’humanité est interdépendante dans l’industrie, le commerce et les connaissances scientifiques, mais nous n’améliorons pas les relations humaines. Au contraire, nous essayons d’attirer tout pouvoir sur nous. Lorsque ce jeu de puissance devient insupportable, la Nature frappe.
  5. Le virus a entraîné des licenciements et une récession économique.
    Notre économie fait partie de la Nature. La Nature est un grand système synergique. Notre économie fait donc partie de ce Système. Nous ne devons pas travailler, comme des idolâtres, pour l’argent, mais pour la synergie économique dans le corps de notre Nature. Nous réalisons que nous devons travailler ensemble pour la synergie de ce Système naturel, que nous devons tendre la main aux personnes qui « tombent » afin d’atteindre le prochaine échelon. Nous devons donner, sans concurrence, pour donner de plus en plus. D.ieu nous tend sa main afin que, comme lui, nous tendions la main à notre prochain / Lui. D.ieu nous aime pour que, comme lui, nous donnions cet amour à notre prochain / Lui. D.ieu nous donne sa richesse afin que, comme lui, nous donnions cette richesse à notre prochain / Lui. La Nature secouera l’humanité afin que nous changions de cap. Nous le ressentons tous afin d’accueillir ces changements de paradigme à bras ouverts.
  6. Les pays ferment leurs frontières.
    L’humanité a peur et s’enferme derrière des portes. La seule solution pour ouvrir nos portes (littéralement, ainsi que les portes de notre cœur) est une bonne connexion avec garantie mutuelle entre les personnes. Le virus en est une explication. Le virus nous montre comme à travers une loupe la manière dont nous nous sommes repliés de façon égoiste en nous-mêmes, comment les portes de nos cœurs sont fermées. Le virus nous montre l’unique solution. Cette solution consiste à combler l’écart de connexion avec garantie mutuelle entre vous et moi.

Conclusion

À travers Pourim, nous comprenons que le jugement est source d’écart de connexion entre les personnes. Cet écart de connexion est le résultat de notre continuelle évaluation. En d’autres mots, notre cerveau fait des heures supplémentaires lorsque nous jugeons; c’est l’œuvre de D.ieu, ce jour- là lui appartient. Notre mission est de trouver et de comprendre la Vie, de découvrir la Vie dans chaque création. Il nous appartient donc également de découvrir les Lois Naturelles liées au coronavirus. Notre but dans la vie est de nous unir afin de faire UN avec le Système. Si nous n’atteignons pas notre but dans la vie, le Système Naturel, sans intentions mauvaises, nous renverra ce mal sur nous. Mais comme nous l’avons démontré le but de ce mal est en réalité bon. Ce mal fut créé pour que nous comprenions que nous nous éloignons du chemin direct de la Vie. Le chemin direct vers Lui est, à mon avis, le bon mode de vie (lire: le plus cool); je m’abandonne à la Connexion des Lois Naturelles, si la Vie me le permet. Merci à la Vie.

Caroline J. Nicolas
Journaliste, Almouwatin TV&Radio

Publicité
spot_img

Autres articles

Dix prisonnières iraniennes publient une déclaration à l’occasion du premier anniversaire de #OurStoryIsOne

GENÈVE—18 juin 2024— Dans un contexte émouvant déclaration, 10 femmes iraniennes emprisonnées dans la...

Le compte à rebours pour la ratification du Traité sur la haute mer commence

COMMUNIQUÉ DE PRESSE / Alliance pour la Haute Mer / Les Nations se préparent...

Création d’une ASBL pour la restauration du Pavillon chinois à Laeken

C’est à l’architecte français Alexandre Marcel que l’on doit une partie de cette construction...

Lois clés auxquelles le nouveau Parlement européen devra s’attaquer

Maintenant que les élections au Parlement européen se sont terminées du 6 au 9...

autres articles

Dix prisonnières iraniennes publient une déclaration à l’occasion du premier anniversaire de #OurStoryIsOne

GENÈVE—18 juin 2024— Dans un contexte émouvant déclaration, 10 femmes iraniennes emprisonnées dans la...

Le compte à rebours pour la ratification du Traité sur la haute mer commence

COMMUNIQUÉ DE PRESSE / Alliance pour la Haute Mer / Les Nations se préparent...

Création d’une ASBL pour la restauration du Pavillon chinois à Laeken

C’est à l’architecte français Alexandre Marcel que l’on doit une partie de cette construction...