6.3 C
Bruxelles
mercredi, avril 24, 2024
AccueilFrançaisACTUALITETrump s’oppose à nouveau au port du masque obligatoire

Trump s’oppose à nouveau au port du masque obligatoire

Publié le

19/07/2020

AFP / A. Eldeman

Alors que le nombre d’infections au coronavirus flambe aux Etats-Unis, Donald Trump a défendu ses propos selon lesquels la maladie finirait par « disparaître », en se disant opposé à l’idée d’imposer le port du masque au niveau national.

« J’aurai raison au final. Vous savez, j’ai dit: ‘ça va disparaître’. Je le dirai encore », a déclaré le président américain dans une interview à Fox News Sunday, diffusée dimanche. « Ça va disparaître et j’aurai raison », a-t-il insisté. Plus de 60.000 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés dans le pays en 24 heures, selon le comptage samedi de l’université Johns Hopkins, portant à environ 3,7 millions le nombre total de cas depuis le début de la pandémie.

Pour le président américain, « beaucoup de ces cas (les nouveaux, ndlr) sont des gens jeunes qui guériraient en un jour ». « Ils ont le nez qui coule et on comptabilise ça comme un cas (…). Beaucoup de ces cas ne devraient même pas être des cas », a-t-il estimé, expliquant la disparité dans les chiffres avec l’Europe, où le nombre d’infections a fortement baissé, par le nombre de tests. « Ils ne dépistent pas. Ils ne dépistent pas », a-t-il lancé.

Pas de masque obligatoire

Quant au taux de mortalité, le président a affirmé que son pays avait « l’un des taux les plus bas, peut-être le plus bas au monde », ce que contestent certains experts. Envisagerait-il de demander le port du masque au niveau national pour tenter d’endiguer la pandémie, alors que plusieurs villes et Etats l’ont rendu obligatoire dans les lieux publics? « Non, je veux que les gens aient une certaine liberté (…) et je ne suis pas d’accord avec l’affirmation selon laquelle si tout le monde met un masque tout va disparaître », a-t-il répondu.

Le milliardaire républicain est très réticent à porter un masque et n’est apparu qu’une fois en public avec cette protection. Avant, « tout le monde disait ‘ne mettez pas de masque’, tout à coup tout le monde doit porter un masque, et comme vous le savez les masques causent des problèmes aussi. Ceci dit, je crois aux masques. Je pense que les masques, c’est bien », a-t-il dit.

Source AFP

Publicité
spot_img

Autres articles

Expulsions vers le Rwanda : tollé après l’adoption de la loi britannique

Le Premier ministre britannique Rishi Sunak a salué l'adoption, dans la nuit du lundi...

Le premier médicament qui ralentit la maladie d’Alzheimer existe déjà, mais pourquoi les médecins sont sceptiques ?

Neuf mois après son introduction aux États-Unis, le médicament contre la maladie d'Alzheimer d'Eisai...

La Régie des Bâtiments investit dans des laboratoires de l’Institut national de Criminalistique et de Criminologie

Étant donné la vétusté du complexe, la Régie des Bâtiments prévoit une nouvelle construction...

Les nouvelles règles budgétaires de l’UE approuvées par les députés | Nouvelles

Les nouvelles règles, approuvées mardi, ont été provisoirement convenu entre le Parlement européen et...

autres articles

Expulsions vers le Rwanda : tollé après l’adoption de la loi britannique

Le Premier ministre britannique Rishi Sunak a salué l'adoption, dans la nuit du lundi...

Le premier médicament qui ralentit la maladie d’Alzheimer existe déjà, mais pourquoi les médecins sont sceptiques ?

Neuf mois après son introduction aux États-Unis, le médicament contre la maladie d'Alzheimer d'Eisai...

La Régie des Bâtiments investit dans des laboratoires de l’Institut national de Criminalistique et de Criminologie

Étant donné la vétusté du complexe, la Régie des Bâtiments prévoit une nouvelle construction...