6.3 C
Bruxelles
mercredi, avril 24, 2024
AccueilFrançaisACTUALITELe G7 et l'UE expriment leur "grave préoccupation" après la nomination du...

Le G7 et l’UE expriment leur « grave préoccupation » après la nomination du dirigeant de Hong Kong

Publié le

Le G7 et l’Union européenne ont exprimé lundi 9 mai leur « grave inquiétude » après la nomination à la tête de Hong Kong pour les cinq prochaines années de l’ancien chef de la sécurité de l’ancienne colonie britannique, qui avait supervisé la répression contre le mouvement pro-démocratie et la prise de pouvoir politique sévère qui a suivi.

Dans un communiqué, les chefs de la diplomatie du G7 (Canada, France, Allemagne, Italie, Japon, Royaume-Uni et États-Unis) et de l’UE ont déclaré que le processus et la nomination qui en a résulté constituaient une « déviation radicale de l’objectif d’universalité ». suffrage et érode davantage la capacité des Hongkongais à être légitimement représentés.

« Comité électoral »

L’unique candidat, John Lee 64 ans, a été désigné dimanche par un petit comité de 1.461 personnalités représentant l’élite politique et économique, toutes partisanes du régime chinois. « Nous sommes profondément préoccupés par cette érosion continue des droits politiques et civils et de l’autonomie de Hong Kong », ont ajouté les chefs de la diplomatie du G7 et de l’UE, qualifiant le processus qui a conduit à la nomination de John Lee de « partie d’une attaque continue contre le pluralisme politique et les libertés fondamentales ». . Ils exhortent le nouveau chef de l’exécutif à « respecter les droits et libertés protégés à Hong Kong » et à veiller à ce que le système judiciaire « respecte l’État de droit ».

La nomination de John Lee, sanctionné par les États-Unis pour son rôle dans la répression des manifestations pro-démocratie en 2019, avait déjà été condamnée par l’Union européenne.

« Le processus de sélection » de cet ancien policier en charge de la sécurité de la ville, « est une nouvelle étape dans le démantèlement du principe ‘un pays, deux systèmes’. Les autorités chinoises et hongkongaises doivent respecter leurs engagements nationaux et internationaux », a déclaré Borrell sur son compte Twitter.

John Lee prendra ses fonctions le 1er juillet et a promis de renforcer la sécurité nationale et d’accélérer l’intégration de Hong Kong avec la Chine.

Source link

Publicité
spot_img

Autres articles

Expulsions vers le Rwanda : tollé après l’adoption de la loi britannique

Le Premier ministre britannique Rishi Sunak a salué l'adoption, dans la nuit du lundi...

Le premier médicament qui ralentit la maladie d’Alzheimer existe déjà, mais pourquoi les médecins sont sceptiques ?

Neuf mois après son introduction aux États-Unis, le médicament contre la maladie d'Alzheimer d'Eisai...

La Régie des Bâtiments investit dans des laboratoires de l’Institut national de Criminalistique et de Criminologie

Étant donné la vétusté du complexe, la Régie des Bâtiments prévoit une nouvelle construction...

Les nouvelles règles budgétaires de l’UE approuvées par les députés | Nouvelles

Les nouvelles règles, approuvées mardi, ont été provisoirement convenu entre le Parlement européen et...

autres articles

Expulsions vers le Rwanda : tollé après l’adoption de la loi britannique

Le Premier ministre britannique Rishi Sunak a salué l'adoption, dans la nuit du lundi...

Le premier médicament qui ralentit la maladie d’Alzheimer existe déjà, mais pourquoi les médecins sont sceptiques ?

Neuf mois après son introduction aux États-Unis, le médicament contre la maladie d'Alzheimer d'Eisai...

La Régie des Bâtiments investit dans des laboratoires de l’Institut national de Criminalistique et de Criminologie

Étant donné la vétusté du complexe, la Régie des Bâtiments prévoit une nouvelle construction...