1.6 C
Bruxelles
samedi, décembre 3, 2022
AccueilACTUALITEAvec BiodiversiScape, Zakia Khattabi souhaite booster la biodiversité en Belgique

Avec BiodiversiScape, Zakia Khattabi souhaite booster la biodiversité en Belgique

-

En amont de la COP15 sur la biodiversité qui se tiendra à Montréal (Canada) du 7 au 19 décembre prochain, la Ministre fédérale de l’Environnement a officiellement lancé ce jeudi 24 novembre le projet BiodiversiScape. Une initiative qui entend favoriser la biodiversité dans les propriétés et domaines fédéraux.

La Belgique est un pays densément peuplé, très urbanisé et sillonné de routes, de voies ferrées et d’infrastructures qui réduisent et déconnectent les espaces de vie des animaux et des plantes. Cette situation pose des problèmes aux espèces pour se nourrir, se déplacer, s’abriter ou se reproduire, ce qui participe au déclin de la biodiversité. Afin d’inverser la tendance et renforcer le réseau bleu-vert dans et autour des villes, BiodiversiScape a pour vocation de protéger et restaurer la biodiversité là où le fédéral a une marge d’action (sites appartenant à la défense, à la régie des bâtiments, à la SNCB et à Infrabel).

Pour Zakia Khattabi, revenue dimanche soir de la COP27, il y a urgence d’agir : « Contrer la perte de biodiversité est aujourd’hui un défi environnemental majeur en vue de garantir les conditions de viabilités sur Terre. La planète vivra sans nous, l’inverse n’est pas vrai. En octobre dernier, WWF publiait son nouveau rapport sur l’état mondial de la biodiversité, et le constat est alarmant : 69% des espèces vertébrées ont diminué en un demi-siècle ! Sans surprises, le rapport nous indique que si nous ne parvenons pas à limiter la hausse des températures à 1.5°C, le dérèglement climatique deviendra la principale cause de perte de biodiversité au cours des prochaines décennies. Preuve en est que ces enjeux sont les deux faces d’une même pièce. »

« Parce qu’il est essentiel que le gouvernement fédéral montre l’exemple, sorte des silos et exploite le vaste potentiel de biodiversité de ses propriétés et domaines, j’ai lancé aujourd’hui BiodiversiScape, une initiative à travers laquelle, avec les partenaires fédéraux, nous prendrons des mesures pour protéger et restaurer la biodiversité là où nous avons les leviers (sites de la Régie des bâtiments, de la Défense, SNCB et Infrabel). Chaque mètre carré compté ! », poursuit-elle.

« Au niveau belge, nous sommes engagés depuis juillet 2021 dans la « High Ambition Coalition » (la Coalition de la haute ambition pour la nature et les peuples). Une initiative qui réclame l’adoption d’une cible 30×30 – protection de 30 % des terres et de 30% des mers d’ici 2030 – au sein du futur cadre mondial de la protection de la biodiversité qui sera discuté lors de la Conférence des parties des Nations Unies sur la biodiversité (COP15) qui se tiendra en décembre à Montréal et à laquelle je prendrai part en tant que cheffe de délégation. Il faut bien évidemment en faire davantage, et les 70 autres pourcents doivent être gérés de manière durable, tant la préservation de la biodiversité est essentielle à notre environnement et à notre santé ! La biodiversité est la colonne vertébrale du développement durable (alimentation, logement, médicaments, eau…) et est donc fondamentale pour atteindre la pleine réalisation des objectifs de développement durable. Raison pour laquelle je m’appliquerai pour voir aboutir un cadre mondial ambitieux pour la biodiversité avec des objectifs, une méthodologie et un financement concrets. », conclut la Ministre.

Plusieurs projets de sensibilisation et de développement de la biodiversité seront donc déployés sur des sites fédéraux choisis parmi plusieurs centaines de millions de mètres carrés d’infrastructures et de terrains gérés par les partenaires dans tout le pays.

Durant sa première année d’existence, l’équipe du BiodiversiScape et ses partenaires ont entrepris de réaliser une première analyse exploratoire pour cartographier les surfaces dont ils disposent en gestion, et faire un état des lieux des sites potentiels à améliorer.

Les premiers sites à l’étude sont actuellement :

Pour la Défense : le site de l’Ecole Royale Militaire (ERM), situé au cœur de Bruxelles, dans une zone très minéralisée, et le site de l’Ecole Royale des Sous-Officiers de Saffraanberg, situé au cœur de la Hesbaye, dans la zone périurbaine de Saint-Trond.

Pour la Régie des Bâtiments : le site du bâtiment de la Police Fédérale d’Asse, situé dans une région agricole, au sein d’une zone urbaine/périurbaine, commerciale et résidentielle.

Pour la SNCB : les parkings des gares de Zottegem, Ciney et Rhode-Saint-Genèse. Il s’agit de parkings qui seront réaménagés dans les années à venir. 

Pour Infrabel : plusieurs sites sont encore à l’étude.

Lien de la source

LATEST POSTS

Zakia Khattabi souhaite interdire les exportations belges de pesticides dont l’usage est interdit sur le territoire européen

En cette journée mondiale sans pesticides, commémorant l’une des plus grandes catastrophes industrielles au monde où une fuite de gaz de pesticide a tué des...

Inauguration d’une nouvelle prison durable à Termonde

Vincent Van Quickenborne, vice-Premier ministre et ministre de la Justice et de la Mer du Nord :« L’ouverture de la nouvelle prison signifie que le...

Les plus populaires

spot_img

Archives

Zakia Khattabi souhaite interdire les exportations belges de pesticides dont l’usage est interdit sur le territoire européen

En cette journée mondiale sans pesticides, commémorant l’une des plus grandes catastrophes industrielles au monde où une fuite de gaz de pesticide a tué...

أنشأت Google مركزًا على الإنترنت للثقافة الأوكرانية

تسبب الحرب في أوكرانيا الكثير من الضرر للبلد بأكمله ، بما في ذلك المؤسسات الثقافية مثل المتاحف والمكتبات والمعارض وما إلى ذلك. في محاولة...

Inauguration d’une nouvelle prison durable à Termonde

Vincent Van Quickenborne, vice-Premier ministre et ministre de la Justice et de la Mer du Nord :« L’ouverture de la nouvelle prison signifie que...