20.5 C
Bruxelles
lundi, juin 17, 2024
AccueilFrançaisACTUALITEDemande de permis introduite pour la restauration du conservatoire de Bruxelles

Demande de permis introduite pour la restauration du conservatoire de Bruxelles

Publié le

Le Koninklijk Conservatorium Brussel et le Conservatoire royal de Bruxelles partagent un complexe diversifié de bâtiments qui ont tous besoin d’être rénovés et n’offrent pas suffisamment d’espace pour les activités des deux écoles de musique. La conception de ce projet de restauration et d’extension complexe a été confié aux bureaux d’études Origin, A2RC et FVWW Architecten.

Compte tenu des délais d’instruction, une décision d’Urban.brussels est attendue à l’automne 2023. Pendant ce temps, les études précisant le projet se poursuivent.

Le projet porte sur la restauration d’un magnifique patrimoine architectural au cœur de Bruxelles comprenant la construction et la rénovation des infrastructures nécessaires aux deux conservatoires, une prestigieuse bibliothèque musicale et trois salles de concert. Tout un programme !

Le budget de l’opération est estimé à environ 75 millions d’euros, dont 15 financés par Beliris, l’expert en construction publique pour Bruxelles,  20 par la Régie des Bâtiments et 20 par chacune des communautés française et flamande.

Patrimoine du 19ème siècle

Le conservatoire de Bruxelles, construit à la fin du 19e siècle, a été conçu par l’architecte Jean-Pierre Cluysenaar. Il se composait alors d’un bâtiment scolaire situé rue de la Régence, et de deux maisons attenantes pour le directeur et son secrétaire.

La salle de concert monumentale abrite l’un des orgues historiques les plus précieux de Belgique, un instrument d’Aristide Cavaillé-Coll, l’un des plus grands facteurs d’orgue de tous les temps.

L’ensemble sera restauré et adapté aux normes contemporaines en termes d’acoustique, d’accessibilité, de sécurité et de confort. Toutes les interventions sont effectuées dans le plus grand respect du patrimoine architectural.

La salle de concert monumentale et les foyers retrouveront leur gloire d’antan. Les intérieurs historiques du rez-de-chaussée seront restaurés et meublés pour accueillir la bibliothèque et le centre de connaissances. La vaste collection de partitions historiques et de documents sera conservée dans des conditions idéales dans un nouveau dépôt de stockage au sous-sol.

Depuis la fin du 19e siècle, cinq maisons de maîtres dans la rue aux Laines sont utilisées par le conservatoire. Cette partie sera également restaurée et équipée pour accueillir des services administratifs, des loges pour les artistes et une résidence d’artistes.

Un nouveau bâtiment en harmonie

Pour répondre à la demande de classes de musique supplémentaires, de salles de concert additionnelles et d’une zone de stockage climatisée de haute qualité, une extension est nécessaire. Le nouveau bâtiment remplacera l’ancienne extension avec la bibliothèque, en assurant une intégration respectueuse au sein de ce site majestueux.

Les deux salles de concert seront équipées de l’infrastructure nécessaire pour obtenir une acoustique performante. La salle de musique de chambre disposera d’une tribune fixe permettant d’accueillir confortablement 150 spectateurs.  La salle de répétition est stratégiquement intégrée entre la salle de concert historique et les loges des artistes. Des revêtements muraux coulissants en bois combinés à des rideaux insonorisants garantissent une acoustique adaptable selon les besoins.

Pour compléter les salles de classe et les salles de musique du bâtiment Cluysenaar, le nouveau bâtiment abritera 4 salles de Master Classes deux fois plus hautes et des salles de classe à haute performance qui permettent d’isoler les sons graves comme les percussions. Au sommet du nouveau bâtiment, un toit-terrasse sera accessible au public.

Une connexion centrale et des jardins

Pour améliorer l’accessibilité du complexe, une connexion centrale sera prévue : depuis la cour d’honneur rue de la Régence, les visiteurs pourront se rendre directement vers le nouveau jardin et les maisons de la rue aux Laines. Sur cet axe central, il y aura également un grand escalier, dans l’esprit de l’architecte d’origine, qui reliera le bâtiment historique au nouveau bâtiment.

Les zones non construites seront conçues comme six jardins, des oasis de paix et de lumière qui augmentent la biodiversité et permettent l’infiltration naturelle des eaux de pluie. La cour d’honneur à l’entrée sera préservée. La salle de lecture de la nouvelle bibliothèque donnera sur un jardin d’hiver inspiré du 19e siècle. De là, un jardin vertical conduira par des escaliers au jardin intérieur avec cafétéria et terrasse. Enfin, un patio sera créé à côté du foyer de la salle de concert historique.

Plus d’infos >>

Lien de la source

Publicité
spot_img

Autres articles

Le SPF Justice dévoile son rapport annuel 2023 : Une approche humaine pour un impact réel

Le Service public fédéral Justice publie son rapport annuel 2023. Ce rapport offre un...

La chasse high-tech au partenaire d’une plante solitaire

L’intelligence artificielle est utilisée dans la recherche d’une partenaire féminine pour une espèce végétale...

Élections 2024 : projection actualisée des sièges du nouveau Parlement européen | Nouvelles

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles...

Adjudication OLO du 17 juin 2024 : montant à adjuger

L'Agence fédérale de la Dette communique que la fourchette du montant qui sera adjugé...

autres articles

Le SPF Justice dévoile son rapport annuel 2023 : Une approche humaine pour un impact réel

Le Service public fédéral Justice publie son rapport annuel 2023. Ce rapport offre un...

La chasse high-tech au partenaire d’une plante solitaire

L’intelligence artificielle est utilisée dans la recherche d’une partenaire féminine pour une espèce végétale...

Élections 2024 : projection actualisée des sièges du nouveau Parlement européen | Nouvelles

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles...