-1.5 C
Bruxelles
mardi, février 7, 2023
AccueilACTUALITEEn RDC, une marche pour la paix et l'intégrité territoriale du pays

En RDC, une marche pour la paix et l’intégrité territoriale du pays

-

Les chrétiens catholiques de la République démocratique du Congo ont été appelés à marcher contre l’insécurité dans l’Est du pays, ce dimanche 4 décembre. Depuis Rome, le cardinal Ambongo a fait part de son soutien à cette marche et s’inquiète d’une balkanisation de la RDC.

L’appel à prier et à manifester pour le retour de la paix dans le pays, avait été lancé dans la déclaration des évêques, à l’issue de leur dernière assemblée plénière. Une invitation relayée par plusieurs ordinaires dans leurs diocèses respectifs.

Dans un message vidéo partagé sur son compte Twitter la veille de la marche, samedi 3 décembre, le président de la conférence épiscopale congolaise, le cardinal Ambongo, présent à Rome pour participer à la réunion du collège cardinalice, a appelé à «descendre dans la rue» pour exprimer son «ras-le-bol» face à cette crise qui continue depuis des décennies.

« Un congolais qui a l’amour de son pays et qui est touché par la souffrance de son peuple doit se lever et dire non au projet de morcellement de notre pays. Notre marche n’a aucune signification politique, c’est pour montrer au monde que nous sommes un seul peuple, uni pour la cause nationale, uni pour la souveraineté de notre pays et pour la dignité de notre peuple», a déclaré le cardinal Ambongo, «Nous ne voulons pas que le pays soit balkanisé».

Plusieurs milices opèrent dans l’est de la République démocratique du Congo depuis les deux grandes guerres dont le pays a été le théâtre vers la fin du dernier millénaire. Parmi elles, le Mouvement du 23 Mars (M23), qui a pris le contrôle de plusieurs localités dans les territoires de Rutshuru et de Nyiragongo, dans la province du Nord-Kivu, est accusé par le Congo ainsi que par les Nations unies d’ être soutenu par le Rwanda. Ce que Kigali dément systématiquement.

Un sommet organisé le 23 novembre en Angola a ordonné un cessez-le-feu suivi du retrait des rebelles des positions conquises ces derniers mois, faute de quoi une force régionale est-africaine en cours de déploiement dans l’est de la RDC les délogerait . Aucun retrait n’a été constaté à ce jour.

Le silence de la communauté internationale

De nombreuses manifestations ont été organisées par la société civile, notamment à Goma, chef-lieu de la province, pour protester contre la détérioration de la situation sécuritaire, mais aussi dénoncées «le silence et l’ambiguïté» de la communauté internationale face à ce qui est perçu comme une agression.

Dans une interview accordée samedi 3 décembre à Radio Vatican – Vatican News, le prix nobel de la Paix, Denis Mukwege, appelait la communauté internationale à agir, «Ce sont des crimes contre l’humanité, des crimes de guerre qui peuvent être même des crimes de génocides, et la communauté internationale ferme les yeux comme elle a fermé les yeux en 1994. A quoi serviront les victimes si dans dix ans, la communauté internationale se réveille pour se rendre compte de ses erreurs ? Nous voulons l’action maintenant

Le Pape François se rendra finalement en RDC du mardi 31 janvier au vendredi 3 février. Ce voyage le portera dans la capitale Kinshasa, l’étape à Goma, initialement prévue, a été supprimée mais des victimes des violences dans l’Est viendront à sa rencontre à Kinshasa.

Lien de Etoile d’Europe publié le 2022-12-04 14:43:00

LATEST POSTS

Un nouveau colorant fluorescent peut éclairer le cerveau

Le colorant à petites molécules NIR-II développé par le laboratoire du chimiste de l'Université Rice Han Xiao est présenté sur la couverture du numéro du...

Purtroppo, sì – Malheureusement, oui

« Purtroppo, sì. » « Malheureusement, oui. », ce sont les mots utilisés par la Ministre italienne de la Famille et de l'Egalité des Chances,...

Les déplacements domicile-travail : le vélo continue son ascension avec +80 % en 16 ans

Entre la dernière édition de l’enquête en 2017 et cette nouvelle en 2021, les effets des mesures sanitaires liées au coronavirus se font ressentir sur...
spot_img

Autres articles d'interest

spot_img