16.9 C
Bruxelles
vendredi, mai 24, 2024
AccueilFrançaisACTUALITEla situation des baha'is

la situation des baha’is

Publié le


Dans l’ombre de la Coupe du monde de football au Qatar, des voix de non-musulmans ont été entendues et écoutées au Parlement européen lors d’une conférence organisée le 6 décembre par l’eurodéputé néerlandais Bert-Jan Ruissen sous le titre « Qatar : Aborder les limites de la liberté religieuse pour les bahá’ís et les chrétiens. »

Cette initiative du député européen Bert-Jan Ruissen, membre de l’intergroupe du PE sur la liberté de religion ou de conviction, faisait suite à la résolution du Parlement européen sur la « Situation des droits de l’homme dans le contexte de la coupe du monde de football de la FIFA au Qatar ». » adopté le 24 novembre dernier en session plénière. A cette occasion, le Parlement a appelé « les autorités qatariennes à garantir le respect des droits de l’homme de toutes les personnes assistant à la Coupe du monde 2022, y compris les invités internationaux et ceux vivant dans le pays, y compris pour leur liberté de religion et de conviction ».

Au cours de la conférence, la situation des bahá’ís a été abordée par Rachel Bayani du bureau de la Communauté internationale bahá’íe à Bruxelles. Voici un large extrait de son intervention :

« Les baha’is vivent au Qatar depuis près de 80 ans. Il s’agit d’une communauté très diversifiée avec des membres de nationalité qatarienne ou d’autres nationalités. Ils considèrent tous le Qatar comme leur patrie.

Néanmoins, la communauté a subi des cas de discrimination et droits humains violations pendant plusieurs décennies. L’effet cumulatif de ces actes est maintenant devenu insoutenable car ils menacent la viabilité même de la communauté. Au fil des décennies, et plus intensément ces dernières années, les bahá’ís du Qatar ont approché les autorités qatariennes directement et ouvertement pour demander réparation dans les domaines où l’État ne respecte pas ses obligations. Bien que diverses assurances et promesses aient périodiquement été données, elles ne se sont pas concrétisées.

Les baha’is sont forcés de quitter le pays

De plus en plus de bahá’ís ont été contraints de quitter le pays. La droits humains les violations qu’ils subissent sont de plusieurs types, allant de la surveillance, le harcèlement d’écoliers et d’étudiants, le bulldozer d’un cimetière bahá’í, les violations dans le secteur de l’emploi et la rupture brutale des contrats de travail, la non-reconnaissance du statut personnel ou lois sur le mariage, l’impossibilité du regroupement familial, le refus d’un permis de séjour ou la mise sur liste noire pour des raisons de « sécurité » en raison de leur appartenance religieuse.

Dans certains cas, les bahá’ís résidant dans le pays depuis des générations reçoivent simplement l’ordre de partir sans aucune explication, sont expulsés ou se sont vu refuser l’autorisation de rentrer dans le pays. Les postes de direction bahá’ís sont visés, par exemple le président de l’Assemblée nationale des bahá’ís du Qatar, qui est un ressortissant qatari, s’est vu récemment présenter une décision de justice le condamnant par contumace à une peine d’emprisonnement et à une amende, et ceci clairement à cause de son la religion.

Dans le secteur de l’emploi, les bahá’ís se voient systématiquement refuser les «certificats de bonne conduite» nécessaires à l’emploi. Il s’agit d’une autorisation à obtenir auprès de la sûreté de l’État. Les baha’is se voient refuser ces certificats bien qu’ils n’aient commis aucun crime ou délit. Il n’y a aucune transparence dans le processus d’autorisation ni aucun droit ou moyen d’appel. Parce que l’emploi est la clé de la résidence, de nombreuses familles ont perdu leur résidence et ont finalement dû quitter le pays.

Ces problèmes, qualifiés d’accessoires par les autorités, et même présumés tels par les bahá’ís eux-mêmes, ont progressivement pris la forme d’un schéma impossible à ignorer ou à expliquer.

La communauté bahá’íe étouffée de manière invisible et silencieuse

La communauté baha’ie ne sait que trop bien à quoi cela ressemble lorsqu’un pays veut éteindre une communauté entière. Nous avons l’exemple de l’Iran et comment il déploie systématiquement ses efforts pour étouffer lentement une communauté économiquement, socialement et intellectuellement. L’une des caractéristiques de cette stratégie est de procéder de manière très calculée dans le but d’échapper à l’attention internationale.

La communauté bahá’íe au Qatar compte aujourd’hui quelques centaines. S’il n’y avait pas eu la discrimination et le fait que beaucoup ont été forcés de quitter le pays, la communauté baha’ie serait aujourd’hui beaucoup plus nombreuse. C’est donc la survie de la communauté qui est en jeu.

Son Altesse Cheikh Tamim Bin Hamad Al Thani, l’émir du Qatar, a déclaré lors de son allocution devant l’Assemblée générale des Nations Unies il y a quelques semaines que l’État du Qatar voulait célébrer notre humanité commune, quelle que soit la diversité de nos religions et nationalités. La Communauté internationale baha’ie accueille favorablement ces nobles sentiments. Et nous remercions Son Altesse de les partager avec le monde. Nous attendons avec impatience le moment où ces mots deviendront réalité en ce qui concerne la communauté bahá’íe vivant au Qatar.

Et le député européen Bert-Jan Ruissen a conclu en disant «J’appelle le Qatar à respecter la droits de la communauté baha’ie et de s’assurer que les baha’is sont n’est plus expulsé du pays ou contraint de partir.

QATAR « J’ai été expulsé à vie du Qatar parce que j’étais baha’i »

Un bahá’í expulsé en 2015 s’est vu refuser l’entrée dans le pays pour assister à la Coupe du monde de football en novembre 2022

QATAR A l’ombre de la Coupe du monde de football, un dossier oublié : la situation des baha’is » class= »wp-image-119822 jetpack-lazy-image » title= »QATAR A l’ombre de la Coupe du monde de football, un dossier oublié : la situation des baha’is » data-recalc-dims= »1″ data-lazy-srcset= »https://i0.wp.com/www.europeantimes.news/wp-content/uploads/2022/12/Qatar-2.png?w=936&ssl=1 936w, https://i0.wp.com/www.europeantimes.news/wp-content/uploads/2022/12/Qatar-2.png?resize=300%2C174&ssl=1 300w, https://i0.wp.com/www.europeantimes.news/wp-content/uploads/2022/12/Qatar-2.png?resize=768%2C445&ssl=1 768w, https://i0.wp.com/www.europeantimes.news/wp-content/uploads/2022/12/Qatar-2.png?resize=150%2C87&ssl=1 150w, https://i0.wp.com/www.europeantimes.news/wp-content/uploads/2022/12/Qatar-2.png?resize=600%2C347&ssl=1 600w, https://i0.wp.com/www.europeantimes.news/wp-content/uploads/2022/12/Qatar-2.png?resize=696%2C403&ssl=1 696w, https://i0.wp.com/www.europeantimes.news/wp-content/uploads/2022/12/Qatar-2.png?resize=725%2C420&ssl=1 725w » data-lazy-sizes= »(max-width: 696px) 100vw, 696px » data-lazy-src= »https://i0.wp.com/www.europeantimes.news/wp-content/uploads/2022/12/Qatar-2.png?resize=696%2C403&is-pending-load=1#038;ssl=1″ srcset= »data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAIAAAAAAAP///yH5BAEAAAAALAAAAAABAAEAAAIBRAA7″ data-pagespeed-url-hash= »2561673264″ onload= »pagespeed.CriticalImages.checkImageForCriticality(this); »/>

HRWF retient son nom pour des raisons de sécurité pour sa famille.



Source link

Publicité
spot_img

Autres articles

Le presse-papiers de Windows est désormais alimenté par l’IA

Imaginez si votre presse-papiers pouvait exploiter la puissance de IA. Ce n'est plus...

Retour sur les grandes tendances 2023 du secteur indépendant

Le nombre d'indépendants en activité principale a augmenté de 0,43 % passant de 795.282...

Guerre des devises : réalité ou fantasme ?

Communiqué de presse // Chaque cycle économique a sa guerre des devises. Dans...

Mesurer les temps d’attente dans les soins de santé : pour qui, pourquoi, comment ?

Contrairement à ce que l’on observe dans d’autres pays, les initiatives de mesure du...

autres articles

Le presse-papiers de Windows est désormais alimenté par l’IA

Imaginez si votre presse-papiers pouvait exploiter la puissance de IA. Ce n'est plus...

Retour sur les grandes tendances 2023 du secteur indépendant

Le nombre d'indépendants en activité principale a augmenté de 0,43 % passant de 795.282...

Guerre des devises : réalité ou fantasme ?

Communiqué de presse // Chaque cycle économique a sa guerre des devises. Dans...