11.3 C
Bruxelles
jeudi, avril 18, 2024
AccueilFrançaisACTUALITEÉlargissement de la réglementation relative à la castration des porcelets

Élargissement de la réglementation relative à la castration des porcelets

Publié le

La castration des porcelets est un acte chirurgical aujourd’hui réservé aux vétérinaires qui utilisent des anesthésiques à cet effet. Le projet prévoit la possibilité d’octroyer aux responsables des porcelets une dérogation à l’exécution de la législation actuellement en vigueur.

Cette dérogation est uniquement valable pour les porcelets de maximum sept jours et l’intervention doit avoir lieu en présence directe du vétérinaire d’exploitation, qui doit donner son accord écrit pour la dérogation. Ce vétérinaire est par ailleurs le seul qui puisse fournir les médicaments nécessaires.

Lien de la source

Publicité
spot_img

Autres articles

Le Parlement adopte sa position sur la réforme pharmaceutique de l’UE | Nouvelles

Le paquet législatif, couvrant les médicaments à usage humain, se compose d'une nouvelle directive...

Le dépistage du cancer du poumon peut sauver des vies, mais il présente aussi de sérieux inconvénients

Le cancer du poumon est une maladie fréquente, mais qui, malheureusement, n’est actuellement souvent...

CHAQUE MAILLON COMPTE : Semaine d’action nationale contre le vol de vélos

Le vol de vélo est un problème grave qui reste encore trop souvent sous...

La Douane saisit 67 kg de cocaïne

Le 6 mars, la Douane a saisit 67 kg de cocaïne au quai 913...

autres articles

Le Parlement adopte sa position sur la réforme pharmaceutique de l’UE | Nouvelles

Le paquet législatif, couvrant les médicaments à usage humain, se compose d'une nouvelle directive...

Le dépistage du cancer du poumon peut sauver des vies, mais il présente aussi de sérieux inconvénients

Le cancer du poumon est une maladie fréquente, mais qui, malheureusement, n’est actuellement souvent...

CHAQUE MAILLON COMPTE : Semaine d’action nationale contre le vol de vélos

Le vol de vélo est un problème grave qui reste encore trop souvent sous...