-2.4 C
Bruxelles
mardi, février 7, 2023
AccueilACTUALITELa Scientologie s'est jointe à d'autres religions à Genève pour célébrer Noël

La Scientologie s’est jointe à d’autres religions à Genève pour célébrer Noël

-


GENÈVE, SUISSE, le 29 décembre 2022 /EINPresswire.com/ — Si Noël est peut-être la fête la plus importante pour les confessions au sein du christianisme, il est également célébré par des religions d’autres racines, et même par des personnes sans religion, et c’est le cas dans la ville internationale de Genève.

Genève a accueilli une population de diverses confessions et nationalités, il n’est donc pas surprenant que huit des religions du monde célèbrent ensemble cette joyeuse fête pour partager des histoires, des situations, des croyances et des plans pour parvenir à la paix mondiale, en commençant par Genève.

A cette occasion, le CLIMS (Centre de Liaison et d’Informations sur les Mouvements Spirituels) en coordination avec l’Eglise de Scientologie de Genève et le Rév. William McComish, ont organisé un événement spécial sous le thème : Noël : Il est temps de s’élever spirituellement.

Parmi les invités à cet événement figuraient des protestants, des scientologues, des musulmans, des juifs, des hindous, le mouvement Sukyo Mahikari et le Fédération de la paix universelle. Chacun d’eux a fait une présentation de leurs principes de base et de leur lien avec l’esprit réel de Noël, ce qui devient plus qu’évident à l’écoute des messages de ces 8 chefs religieux.

La célébration comportait des intermèdes musicaux, magnifiquement chantés par Catherine Michel, qui « a donné émotion et admiration à un public également représentatif de chacune des spiritualités représentées », a déclaré Francine Bielawski, l’une des organisatrices et représentante de l’Église de Scientologie à Genève.

Comme il est courant à presque toutes les bonnes célébrations, il y a un élément culinaire qui permet aux gens et aux cultures de partager leurs différences comme un riche cadeau pour tout le monde, alors « Le buffet de l’amitié » a été chargé de clôturer la soirée autour d’un esprit spirituel, plein d’espoir et un réseautage pacifique a eu lieu, engageant les uns et les autres à créer et à travailler davantage sur la paix, le respect, l’écoute et le partage.

Le christianisme est prédominant religion à Genève, il est donc logique que la plus grande population célèbre un Noël traditionnel. Les églises catholiques de Genève organisent des services de messe de minuit la veille de Noël et des services le jour de Noël tout au long de la matinée. Les bâtiments sont richement décorés à l’extérieur pour accueillir les gens et les fidèles peuvent se rassembler pour chanter des chants de Noël bien connus et écouter des sermons. Des services spéciaux et des traditions existent pour enrichir l’expérience d’adoration, de la Solennité de Marie à l’allumage de la bougie Yahrzeit.

L’islam est également une composante majeure de la population genevoise, avec 5% de ses habitants affirmant suivre l’islam comme leur foi. Et bien que Noël ne soit généralement pas une fête célébrée pour les musulmans, de nombreuses mosquées de la région offriront des services spéciaux au moment de la fête pour partager et montrer du respect pour tous les voisins. Ils pourraient inclure des discussions sur la signification de Jésus et de Marie dans le Coran et des prières pour la paix dans le monde.

Le judaïsme, avec 4 % de la population s’étant identifiée comme juive en 2018, est également présent les jours de Noël pour célébrer la fête juive de Hanoucca, qui tombe à peu près au même moment que Noël chaque année. Les synagogues autour de Genève offrent généralement des services spéciaux de Hanoucca et enseignent le symbolisme derrière la fête. Cela peut impliquer l’allumage de la menorah pour chaque nuit de la célébration de huit jours, afin que les fidèles puissent en apprendre davantage sur l’importance de cette ancienne fête juive.

Les hindous, le mouvement Sukyo Mahikari et la Fédération pour la paix universelle rejoignent toujours leurs frères et sœurs de toutes les religions, et ceux d’aucune, comme les humanistes laïcs, qui utilisent les humeurs accrues de bonté et espèrent partager la lumière sur le besoin d’éducation, de soins de santé et la solidarité pour tous et d’autres questions sociales. Certains peuvent aller chanter dans leur ville tandis que d’autres peuvent organiser des campagnes caritatives au profit des personnes dans le besoin. Les congrégations bouddhistes à Genève pourraient offrir des services spéciaux et des dons à la population locale au moment de Noël.

Quant à la Scientologie, qui s’est implantée en Suisse en 1974, Noël est aussi célébré par la plupart de ses membres. Les scientologues considèrent Jésus comme un grand philosophe, enseignant et chef religieux. cependant, tout en respectant les traditions, les scientologues font des efforts supplémentaires pour renforcer l’esprit généré par la magie de Noël, avec plus de services communautaires pour aider à créer une société meilleure pour tous, partout, et rejoignent souvent les programmes de toute autre religion, en tant qu’aide main. Comme expliqué sur le site officiel, M. L. Ron Hubbard a honoré les grands chefs religieux du passé pour la sagesse qu’ils ont apportée au monde, écrivant que la Scientologie partage « les objectifs fixés pour l’homme par le Christ, qui sont la sagesse, la bonne santé et l’immortalité ». C’est dans cet esprit que les scientologues célèbrent la saison des fêtes, que ce soit Noël, Hanukah, Kwanzaa ou toute autre tradition religieuse ou culturelle.

Ivan Arjonale représentant de la Scientologie en Europe et à l’ONU, a déclaré dans une interview aux médias que

« Il existe un code dans les doctrines de la Scientologie, et auquel les scientologues adhèrent, dans lequel il est dit : ‘D’utiliser le meilleur que je connaisse de la Scientologie au mieux de mes capacités pour aider ma famille, mes amis, mes groupes et le monde.’ Et pour cette raison, pendant la période des fêtes, les scientologues sont particulièrement actifs à cet égard, consacrant des heures de bénévolat à un large éventail d’activités pour améliorer la vie des individus et de la communauté, tout en apportant de la joie à ceux qui pourraient avoir besoin d’aide. ”.

Noël est un moment joyeux et significatif pour les personnes de nombreuses religions à Genève et dans le monde. Les habitants apprennent des fêtes de leurs voisins à apprécier la saison et à profiter des différentes interprétations de Noël dans le monde. « Et ce qui est le plus important », a déclaré Francine Bielawski « même avec nos différences, nous nous réunissons pour commémorer cette heureuse occasion. »



Source link

LATEST POSTS

Un nouveau colorant fluorescent peut éclairer le cerveau

Le colorant à petites molécules NIR-II développé par le laboratoire du chimiste de l'Université Rice Han Xiao est présenté sur la couverture du numéro du...

Purtroppo, sì – Malheureusement, oui

« Purtroppo, sì. » « Malheureusement, oui. », ce sont les mots utilisés par la Ministre italienne de la Famille et de l'Egalité des Chances,...

Les déplacements domicile-travail : le vélo continue son ascension avec +80 % en 16 ans

Entre la dernière édition de l’enquête en 2017 et cette nouvelle en 2021, les effets des mesures sanitaires liées au coronavirus se font ressentir sur...
spot_img

Autres articles d'interest

spot_img