13.3 C
Bruxelles
dimanche, mai 19, 2024
AccueilFrançaisACTUALITEle chef de l'ONU Guterres

le chef de l’ONU Guterres

Publié le

« L’Holocauste ne s’est pas produit comme une ‘leçon’ pour l’humanité, mais il s’est produit. Et parce que c’est arrivé, cela peut se reproduire », a déclaré M. Guterres lors de la cérémonie annuelle qui s’est tenue à la synagogue historique Park East à New York pour commémorer la libération du camp de concentration d’Auschwitz.

« Nous ne devons jamais baisser notre garde. Nous devons être toujours vigilants », a-t-il averti, car la douloureuse vérité est qu’aujourd’hui encore, l’antisémitisme est partout. Si quoi que ce soit, il augmente en intensité.

De plus, il en va de même pour d’autres formes de racisme et de haine : bigoterie anti-musulmane ; xénophobie; homophobie; et la misogynie. En effet, le chef de l’ONU a expliqué que les mouvements suprématistes blancs néo-nazis représentent aujourd’hui la menace d’insécurité intérieure numéro un dans plusieurs pays – et celle qui connaît la croissance la plus rapide.

« Leur venin se déplace des marges vers le courant dominant », a déclaré M. Guterres, citant leur diabolisation de l’autre, leur mépris pour la diversité, le dénigrement des valeurs démocratiques et le mépris des droits de l’homme, car « les maux ne sont pas nouveaux à notre époque. Ce qui est nouveau, c’est leur portée et leur rapidité.

Arrêter la haine

Le fanatique raciste qui, dans le passé, aurait pu répandre son vitriol jusqu’à sa table, a aujourd’hui un microphone de portée mondiale, a déclaré le Secrétaire général, ajoutant que : « Le théoricien du complot paranoïaque qui, dans le passé, aurait peut-être trouvé un seul connaissance à qui se confier, trouve aujourd’hui une communauté de millions de personnes partageant les mêmes idées en ligne.

« Les conséquences sont aussi troublantes que dangereuses », a-t-il souligné, rappelant que vendredi lors de la cérémonie annuelle de commémoration de l’Holocauste de l’Assemblée générale des Nations unies, il avait lancé un appel pour arrêter la haine et mettre en place des garde-fous.

« J’ai appelé les plateformes de médias sociaux, les entreprises technologiques et les annonceurs pour leur complicité dans l’amplification de mensonges vicieux à des fins lucratives. J’ai réclamé une réglementation pour clarifier les responsabilités. Et je nous ai tous appelés à nous lever et à rester fermes contre la haine. Nous devons confronter les mensonges aux faits, l’ignorance à l’éducation, l’indifférence à l’engagement », a-t-il déclaré.

Les chefs religieux et les gouvernements doivent intensifier

M. Guterres a poursuivi en disant que les chefs religieux du monde entier avaient le devoir d’empêcher l’instrumentalisation de la haine et de désamorcer l’extrémisme parmi leurs partisans. Dans le même temps, les gouvernements du monde entier ont la responsabilité d’enseigner les horreurs de l’Holocauste.

« Les Nations Unies, y compris par le biais de notre programme de sensibilisation à l’Holocauste, sont à l’avant-garde de ce travail crucial. Et comme de moins en moins peuvent témoigner directement, « nous devrons trouver de nouvelles façons de porter le flambeau du souvenir. Au sein des familles et entre les générations. Dans les salles de classe et à travers les zones géographiques. Nous devons raconter les histoires des persécutés.

Ces histoires doivent inclure le meurtre de masse des Roms et des Sintis ; la torture et le meurtre d’autres victimes ciblées par les nazis : les personnes handicapées ; Allemands d’ascendance africaine; homosexuels; prisonniers de guerre soviétiques; et les dissidents politiques et d’innombrables autres.

« Et surtout, nous devons raconter les histoires de tous les enfants, femmes et hommes qui ont été systématiquement assassinés et qui, ensemble, ont constitué la mosaïque riche et vibrante qu’était la vie juive en Europe. Nous devons nous souvenir de l’Holocauste non pas comme l’histoire de 6 millions de morts ; mais comme 6 millions d’histoires différentes de la mort », a déclaré M. Guterres.

Honorer la mémoire de ceux qui ont péri

Le Secrétaire général a déclaré que notre responsabilité est d’honorer la mémoire de ceux qui ont péri, « mais aussi d’apprendre la vérité sur ce qui s’est passé et de veiller à ce que ni nous, ni les générations futures, n’oublions jamais. Refuser l’impunité pour les auteurs partout. S’opposer à ceux qui nient, déforment, relativisent, révisent ou autrement blanchissent leurs propres complicités ou celles de leurs concitoyens.

Citant le célèbre érudit et chroniqueur Victor Klemperer, M. Guterres a déclaré : « Curieux : au moment même où la technologie moderne annule toutes les frontières et les distances…, le nationalisme le plus extrême fait rage.

Alors que ce passage a été écrit dans les années 1930, le chef de l’ONU a noté qu’il a une résonance étrange aujourd’hui.

« Notre réponse doit être claire. Nous devons renforcer nos défenses et rejeter ceux qui cherchent à renier le passé pour remodeler l’avenir. Nous devons nous engager – pas simplement à nous souvenir – mais à parler et à nous lever. Dénoncer partout où nous assistons à la haine et défendre les droits de l’homme et la dignité de tous – aujourd’hui et pour tous les jours à venir », a conclu le Secrétaire général.

Lien de Etoile d’Europe publié le 2023-01-29 12:53:16

Publicité
spot_img

Autres articles

Ariane 6 lancement de 3Cat-4 : réflexion sur Terre

La nouvelle fusée européenne sera bientôt lancée, emportant avec elle de nombreuses missions spatiales...

Bjørn Berge a laissé entendre que les chefs religieux sont les piliers de la démocratie

Berlin. Dernier 14 mai 2024, lors d'une conférence charnière tenue à Berlin, Bjørn...

Création d’un registre des nouveau-nés

L’avant-projet de loi vise à créer une nouvelle composante au sein du Registre national,...

Statut unifié pour le personnel des services de renseignement et de sécurité

À la suite des attaques terroristes qui ont frappé la Belgique en 2016, une...

autres articles

Ariane 6 lancement de 3Cat-4 : réflexion sur Terre

La nouvelle fusée européenne sera bientôt lancée, emportant avec elle de nombreuses missions spatiales...

Bjørn Berge a laissé entendre que les chefs religieux sont les piliers de la démocratie

Berlin. Dernier 14 mai 2024, lors d'une conférence charnière tenue à Berlin, Bjørn...

Création d’un registre des nouveau-nés

L’avant-projet de loi vise à créer une nouvelle composante au sein du Registre national,...