13.3 C
Bruxelles
lundi, juillet 15, 2024
AccueilFrançaisACTUALITE34 pays contre la participation de la Russie et de la Biélorussie...

34 pays contre la participation de la Russie et de la Biélorussie aux JO de Paris

Publié le


La France hôte fait partie des 34 pays qui ont demandé au Comité international olympique d’interdire la participation d’athlètes russes et biélorusses aux Jeux olympiques de Paris en 2024, a rapporté DPA. Les États-Unis, la Grande-Bretagne et l’Australie font également partie de ceux qui se sont prononcés contre la participation des athlètes russes et biélorusses.

Dans une déclaration conjointe hier, ces pays ont fait valoir que « la guerre délibérée, non provoquée et injustifiée de la Russie (contre l’Ukraine) a été facilitée par le gouvernement biélorusse ».

Le ministre russe des Sports, Oleg Matitsyn, a déclaré plus tôt ce mois-ci qu’il était « absolument inacceptable » que des gouvernements étrangers tentent d’influencer le CIO.

Le CIO lui-même a confirmé le mois dernier qu’il avait l’intention de soutenir les sanctions contre les responsables russes et biélorusses avant les prochains Jeux olympiques dans la capitale française, mais a ajouté qu’il envisagerait la possibilité que des athlètes des deux pays concourent sous un drapeau neutre.

Dans un communiqué publié aujourd’hui, les 34 nations opposées à la participation de la Russie et de la Biélorussie aux Jeux ont salué « l’adhésion du CIO aux sanctions existantes », mais ont déclaré que la proposition de participer sous un drapeau neutre soulevait « de nombreuses questions et préoccupations ».

Cela est devenu clair après l’annonce de plus de 30 pays, qui ont envoyé hier une lettre au CIO exigeant des sanctions. Le contrecoup vient en réponse aux plans du siège pour permettre aux athlètes de Russie et de Biélorussie de concourir sous un drapeau neutre. La liste a été annoncée par la BBC.

Il n’y a toujours pas de décision officielle sur l’affaire, le président du CIO, Thomas Bach, affirmant que son organisation est confrontée à un grand dilemme.

De plus, il y avait une incertitude quant aux pays exacts qui figuraient sur la liste de ceux qui se préparaient à boycotter les Jeux olympiques si le CIO ne se conformait pas à leur demande.

Les opposants à la Russie et à la Biélorussie sont la France, hôte des Jeux olympiques et paralympiques de 2024, le Japon, hôte des Jeux olympiques de 2021, l’Italie, hôte des Jeux olympiques d’hiver de 2026 et les États-Unis hôtes des Jeux olympiques d’été de 2028.

L’Australie n’avait pas signé l’accord, mais un porte-parole du ministère australien des Sports a déclaré à Reuters qu’il s’agissait d’une erreur administrative et que le gouvernement avait accepté d’interdire les athlètes.

Il ressort également de la liste que la Bulgarie et la Hongrie sont les seuls pays de l’UE à ne pas figurer parmi les signataires. Puisqu’il n’y a aucune information officielle de la BOK ou du ministère de la Jeunesse et des Sports, qui a pris une telle décision et pourquoi.

Voici tous les pays exigeant des sanctions contre les athlètes russes et biélorusses :

Autriche, Belgique, Canada, Croatie, Chypre, République tchèque, Danemark, Estonie, Finlande, France, Allemagne, Grèce, Islande, Irlande, Italie, Japon, République de Corée, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Nouveau Zélande, Norvège, Pologne, Portugal, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, EspagneSuède, Royaume-Uni, États-Unis.

Photo de Frans van Heerden : https://www.pexels.com/photo/olympic-figure-720456/

Source link

Publicité
spot_img

Autres articles

Rapport d’allocation et d’impact des OLO vertes pour 2023

L’Agence fédérale de la Dette a le plaisir de présenter le rapport d’allocation et...

Conférence de presse sur la Fête nationale – Mardi 16 juillet 2024

La ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden, la ministre de la Défense Ludivine Dedonder et...

L’impact du changement climatique sur la sécurité sociale

Ce numéro spécial de la Revue belge de sécurité sociale présente également des exemples...

LES FACTURES ÉLECTRONIQUES STRUCTURÉES ENTRE ENTREPRISES DEVIENDRONT OBLIGATOIRES À PARTIR DE 2026

Chaque entreprise avec un numéro de TVA actif tombe sous le coup de cette...

autres articles

Rapport d’allocation et d’impact des OLO vertes pour 2023

L’Agence fédérale de la Dette a le plaisir de présenter le rapport d’allocation et...

Conférence de presse sur la Fête nationale – Mardi 16 juillet 2024

La ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden, la ministre de la Défense Ludivine Dedonder et...

L’impact du changement climatique sur la sécurité sociale

Ce numéro spécial de la Revue belge de sécurité sociale présente également des exemples...