5.1 C
Bruxelles
vendredi, mars 1, 2024
AccueilFrançaisACTUALITEUne chambre cachée inconnue découverte dans la grande pyramide égyptienne de Gizeh

Une chambre cachée inconnue découverte dans la grande pyramide égyptienne de Gizeh

Publié le


Une équipe internationale de chercheurs a découvert une chambre jusque-là inconnue dans la pyramide de Khéops de Gizeh. La pyramide de Khéops, également connue sous le nom de Grande Pyramide de Gizeh, est une ancienne pyramide massive située à Gizeh, en Égypte. C’est l’une des trois pyramides du complexe pyramidal de Gizeh, et elle a été construite sous le règne du pharaon Khufu sous la quatrième dynastie, vers 2560 avant notre ère.

Découverte importante dans la pyramide de Khéops de Gizeh

Une chambre jusque-là inconnue dans la pyramide de Khéops de Gizeh a été découverte par une équipe de recherche internationale. Dès 2016, des mesures avaient permis de supposer l’existence d’un espace creux caché à proximité des chevrons au-dessus de l’entrée. Aujourd’hui, des scientifiques de l’Université technique de Munich (TUM) ont utilisé l’échographie et l’endoscopie pour apporter une contribution importante à la confirmation de cette hypothèse. Le statut de la pyramide égyptienne comme l’une des structures les mieux étudiées au monde rend cette découverte particulièrement importante.

Jusqu’à présent, cette chambre n’était qu’une hypothèse basée sur des données de mesure, mais maintenant son existence peut être confirmée. 1 crédit

Culminant à plus de 140 mètres de haut, la pyramide de Khéops est considérée comme la plus grande et la plus ancienne des pyramides de Gizeh. Il est composé de millions de blocs de calcaire et sa construction aurait pris plus de 20 ans. Dans le cadre de l’une des sept merveilles du monde antique, il a été exploré à fond; cependant, la structure détient encore de nombreux secrets non découverts. Les chercheurs de TUM ont maintenant résolu un autre des mystères de la pyramide.

Dans le cadre de l’équipe de recherche internationale « ScanPyramids », les scientifiques munichois ont prouvé l’existence d’une chambre vide qui n’était jusqu’à présent supposée que sur la base de données de mesure. L’espace creux est situé au-dessus de l’entrée d’origine de la pyramide, qui n’est pas accessible au public.

Hypothèse confirmée

En 2016, plusieurs mesures effectuées par des chercheurs japonais et français ont fourni des preuves de l’existence de la chambre. Le groupe de recherche TUM est à bord depuis 2019, aidant à explorer la pyramide pour les structures cachées. Ils utilisent diverses méthodes de contrôle non destructif qui permettent d’examiner les blocs de pierre et les zones situées derrière eux. « Les pyramides sont un site du patrimoine mondial. Cela signifie que nous devons être particulièrement prudents lors de nos enquêtes afin de ne rien endommager. Nous travaillons sur la pyramide de Khéops avec des appareils de mesure radar et à ultrasons qui peuvent être utilisés de manière non destructive, et en partie même sans contact », explique le professeur Christian Grosse, titulaire de la chaire TUM des essais non destructifs.

Les chercheurs utilisent un endoscope pour examiner la chambre, qui n’a probablement pas été vue par l’homme depuis environ 4500 ans. 1 crédit

La chambre est plus grande que prévu

Les premiers appareils de mesure donnaient une bonne première impression de la situation. Les scientifiques ont ensuite utilisé l’endoscopie pour confirmer l’hypothèse. L’équipe a trouvé une ouverture entre les pierres du chevron, une construction en pierre solide, à travers laquelle ils ont pu faire passer un tube dans la chambre. Ils ont ensuite utilisé ce tube comme guide pour un objectif de caméra endoscopique. La caméra a confirmé l’existence de l’espace creux. « Découvrir un espace creux dans une pyramide est déjà quelque chose de spécial. Mais le fait que cette chambre soit assez grande pour accueillir plusieurs personnes, eh bien, cela rend la découverte encore plus importante », explique le professeur Grosse.

La chambre est plus grande que ce que les chercheurs avaient supposé dans le passé. Les données mesurées originales indiquaient l’existence d’un couloir d’au moins cinq mètres de long ; cependant, selon les premières estimations, la longueur de la chambre dépasse largement cette longueur. Il n’y a aucune empreinte de pas ou autre preuve d’activité humaine à voir dans la chambre. Ainsi, le groupe de recherche suppose que cette pièce n’a été vue par personne depuis environ 4 500 ans.

Une partie du groupe de recherche directement devant le site. fltr Johannes Rupfle (TUM), Pr Kunhiro Morishima (Université de Nagoya, Japon), Pr Hany Helal (Université du Caire, Égypte), Pr Christian Grosse (TUM), Pr Jean-Baptiste Mouret (Inria, France), Pr Mohamed Elkarmoty (Université du Caire, Egypte). 1 crédit

Une nouvelle chambre appelle à de nouvelles recherches

Déterminer l’ancien objectif de la chambre nouvellement découverte et ce qui se trouve derrière le mur du fond de la pièce nécessitera des recherches supplémentaires. Les résultats confirmés soulignent la nécessité d’une enquête plus approfondie sur les pyramides égyptiennes et en particulier la valeur de la nouvelle approche utilisant une combinaison de diverses technologies et procédures de test.

Référence : « Localisation et détermination de la forme d’un couloir caché dans la Grande Pyramide de Gizeh à l’aide d’essais non destructifs » par Mohamed Elkarmoty, Johannes Rupfle, Khalid Helal, Mohamed Sholqamy, Mohamed Fath-Elbab, Jochen Kollofrath, Benedikt Maier, Amr G. Hamza, Alejandro Ramirez-Pinero, Thomas Schumacher, Randa Deraz, Clarimma Sessa, Olga Popovych, Hamada Anwar, Khaled Taie, Mehdi Tayoubi, Christian U. Grosse et Hany Helal, 2 mars 2023, CND & E International.
DOI : 10.1016/j.ndteint.2023.102809

Source link

Publicité
spot_img

Autres articles

Les députés améliorent la protection européenne des produits agricoles de qualité

Le Parlement a donné son feu vert définitif à la réforme des règles de...

Journée mondiale des ONG 2024 : l’UE lance une initiative de 50 millions d’euros pour protéger la société civile

Bruxelles, le 27 février 2024 – À l’occasion de la Journée mondiale des ONG,...

Renforcer les réponses à la haine religieuse : un appel à l’action le 8 mars prochain

Dans un monde où l’hostilité à l’égard des minorités religieuses persiste, la nécessité de...

Christine Lagarde s’adresse au Parlement européen sur le rapport annuel de la BCE et la résilience de la zone euro

Dans un moment charnière discours prononcé au Parlement européen Lors de sa session plénière...

autres articles

Les députés améliorent la protection européenne des produits agricoles de qualité

Le Parlement a donné son feu vert définitif à la réforme des règles de...

Journée mondiale des ONG 2024 : l’UE lance une initiative de 50 millions d’euros pour protéger la société civile

Bruxelles, le 27 février 2024 – À l’occasion de la Journée mondiale des ONG,...

Renforcer les réponses à la haine religieuse : un appel à l’action le 8 mars prochain

Dans un monde où l’hostilité à l’égard des minorités religieuses persiste, la nécessité de...