14 C
Bruxelles
lundi, juin 17, 2024
AccueilFrançaisACTUALITELe Ministre Clarinval salue la solution apportée aux bénéficiaires de jetons de...

Le Ministre Clarinval salue la solution apportée aux bénéficiaires de jetons de présence d’organes consultatifs par l’INASTI

Publié le

Grâce à un nouveau positionnement administratif de l’INASTI, les membres d’organes consultatifs publics qui sont bénéficiaires de jetons de présence ne seront plus assujettis au statut social des travailleurs indépendants.

Cette modification se révélait nécessaire pour clarifier la situation de certains membres d’organes consultatifs. Jusqu’à maintenant, ceux-ci se voyaient assujettis au statut indépendant.

Au regard de l’absence de sécurité juridique liée à une jurisprudence non uniforme concernant l’application de ces dossiers, une nouvelle position administrative est appliquée depuis quelques mois par l’INASTI. Ainsi, les membres qui perçoivent des jetons de présence dans des organismes internes à une autorité publique comme un organe consultatif géré et contrôlé par une administration de l’Etat, région, province, communauté ou commune :

–                                 qui est créé par une loi ou réglementation ;

–                                 accomplissant une mission de service public ;

–                                 sans personnalité juridique propre ;

–                                 dont les membres constituent une assemblée collégiale dans un organe public ;

–                                 dont l’activité des membres est réalisée dans le cadre d’un mandat ;

–                                 dont l’activité des membres est strictement règlementée.

ne sont plus soumis à la présomption d’assujettissement. Il est considéré que leur activité est exercée sous statut particulier relevant du service public.

Le Ministre des Indépendants, David Clarinval, se réjouit de cette modification : « L’INASTI apporte de la clarté grâce à cette modification administrative. L’assujettissement automatique des mandataires qui participent à des organes consultatifs publics en tant expert était un réel problème qui amenait certains intéressés à renoncer à siéger, ce qui privaient les autorités de leur expertise. Je salue l’initiative prise par l’INASTI en vue de clarifier la situation. »

Lien de la source

Publicité
spot_img

Autres articles

La chasse high-tech au partenaire d’une plante solitaire

L’intelligence artificielle est utilisée dans la recherche d’une partenaire féminine pour une espèce végétale...

Élections 2024 : projection actualisée des sièges du nouveau Parlement européen | Nouvelles

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles...

Adjudication OLO du 17 juin 2024 : montant à adjuger

L'Agence fédérale de la Dette communique que la fourchette du montant qui sera adjugé...

Les chats du Japon reçoivent un coup de pouce en matière de soins de santé grâce à l’IA

ChatsMoi ! est une application gratuite pour smartphone basée sur l'IA conçue pour détecter...

autres articles

La chasse high-tech au partenaire d’une plante solitaire

L’intelligence artificielle est utilisée dans la recherche d’une partenaire féminine pour une espèce végétale...

Élections 2024 : projection actualisée des sièges du nouveau Parlement européen | Nouvelles

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles...

Adjudication OLO du 17 juin 2024 : montant à adjuger

L'Agence fédérale de la Dette communique que la fourchette du montant qui sera adjugé...