11.2 C
Bruxelles
samedi, mars 2, 2024
AccueilFrançaisACTUALITEL'Ukraine a inclus Xiaomi dans la liste des entreprises parrainant la guerre...

L’Ukraine a inclus Xiaomi dans la liste des entreprises parrainant la guerre – europeantimes.news

Publié le


Xiaomi les produits ne sont pas encore interdits de vente en Ukraine. La société chinoise – l’un des plus grands fournisseurs mondiaux de smartphones – est catégoriquement contre les accusations.

Immeuble de bureaux Xiaomi à Pékin – photo d’illustration. Crédit image : Jon Russell via FlickrCC BY-SA 2.0

L’Agence nationale ukrainienne pour la prévention de la corruption (NAPC) a récemment inclus Xiaomi dans la liste des entreprises sponsorisant la guerre en Ukraine.

« La société a non seulement poursuivi son travail en Russie après une invasion à grande échelle, mais reste toujours le leader des ventes de smartphones dans l’État terroriste », a déclaré le service de presse du NACP. Il a également déclaré que les ventes de produits Xiaomi sur le marché russe avaient augmenté de 39 % à la mi-2022, après le début de l’invasion de l’Ukraine.

La réponse officielle de Xiaomi a été publiée sur Twitter. Ici, la société a déclaré qu’elle nie toute implication dans le parrainage de l’armée russe. « Xiaomi ne soutient aucune action militaire, mais soutient pleinement la paix dans le monde », indique le message, ajoutant que son désir est « d’améliorer la vie des gens dans le monde grâce à des technologies innovantes ».

Le NCAP ukrainien a réagi à ce message en publiant une photo du président russe Vladimir Poutine tenant un smartphone, avec une citation où il dit être reconnaissant à Xiaomi d' »avoir un droit d’accès à leurs outils de communication ».

Les smartphones Xiaomi seront-ils interdits en Ukraine ?

La décision du NCAP ne signifie pas une interdiction immédiate des produits de Xiaomi. Une telle limitation des échanges ne peut être faite que si le Président, le Cabinet des ministres, la Banque nationale ou le Service de sécurité de l’Ukraine soumettent une telle proposition au Conseil national de sécurité et de défense. Ensuite, le devoir du conseil serait d’analyser cette proposition et de décider s’il faut ou non procéder à une telle démarche.

Comme l’a noté le portail d’information ukrainien Focus, l’Agence nationale pour la prévention de la corruption n’a pas le pouvoir d’imposer des interdictions commerciales. Au lieu de cela, ses décisions sont de type consultatif – à travers elles, l’institution informe les utilisateurs des entreprises et des produits associés au soutien de la guerre en cours, soit par le biais de taxes, soit par le biais de technologies spécifiques, telles que les outils de communication.

Bien que cette nouvelle ne signifie aucune restriction commerciale pour Xiaomi, les distributeurs locaux sont libres de prendre leurs propres décisions concernant les produits qu’ils vendent aux utilisateurs locaux.

Les opérateurs de téléphonie mobile et les grandes chaînes de distribution opérant sur le marché ukrainien n’ont pas encore commenté cette situation.

Source link

Publicité
spot_img

Autres articles

Les députés améliorent la protection européenne des produits agricoles de qualité

Le Parlement a donné son feu vert définitif à la réforme des règles de...

Journée mondiale des ONG 2024 : l’UE lance une initiative de 50 millions d’euros pour protéger la société civile

Bruxelles, le 27 février 2024 – À l’occasion de la Journée mondiale des ONG,...

Renforcer les réponses à la haine religieuse : un appel à l’action le 8 mars prochain

Dans un monde où l’hostilité à l’égard des minorités religieuses persiste, la nécessité de...

Christine Lagarde s’adresse au Parlement européen sur le rapport annuel de la BCE et la résilience de la zone euro

Dans un moment charnière discours prononcé au Parlement européen Lors de sa session plénière...

autres articles

Les députés améliorent la protection européenne des produits agricoles de qualité

Le Parlement a donné son feu vert définitif à la réforme des règles de...

Journée mondiale des ONG 2024 : l’UE lance une initiative de 50 millions d’euros pour protéger la société civile

Bruxelles, le 27 février 2024 – À l’occasion de la Journée mondiale des ONG,...

Renforcer les réponses à la haine religieuse : un appel à l’action le 8 mars prochain

Dans un monde où l’hostilité à l’égard des minorités religieuses persiste, la nécessité de...