9.2 C
Bruxelles
vendredi, mars 1, 2024
AccueilACTUALITECulture« Apprenons des peuples autochtones », déclare le chef de l'ONU –...

« Apprenons des peuples autochtones », déclare le chef de l’ONU – europeantimes.news

Publié le


Populations indigènes « détiennent de nombreuses solutions à la crise climatique et sont les gardiens de la biodiversité mondiale», dans des endroits aussi variés que l’Amazonie, le Sahel et l’Himalaya, a déclaré M. Guterres.

Exploitation, expulsions

Le chef de l’ONU a reconnu que les peuples autochtones luttent pour s’adapter à la crise climatique et font face aux exploitation de leurs territoires riches en ressources, expulsion de leurs terres ancestrales, et attaques physiques.

Le Secrétaire général a souligné l’adoption de la Déclaration sur les droits des peuples autochtones en 2007qui a conduit à une participation plus large des peuples autochtones dans le travail de l’organisation, comme la Convention sur la diversité biologique et l’ONU Convention-cadre sur les changements climatiques.

« L’ONU est engagé à continuer de promouvoir les droits des peuples autochtones dans les politiques et les programmes à tous les niveaux et amplifier vos voix », a déclaré le chef de l’ONU. « Apprenons et adoptons les expériences des peuples autochtones.

Alors qu’il reste moins de 36 heures aux négociations à la COP27, les militants exigent des mesures concernant les pertes et les dommages.

« Arrêtez la persécution des défenseurs des droits »

Dario Mejia Montalvomembre autochtone de la communauté Zenú dans les Caraïbes colombiennes et président de l’UNPFII, a souligné la lutte ardue à laquelle sont confrontés les peuples autochtones.

Dette envers les défenseurs des droits

« Ceux qui nous ont précédés sur cette voie », a-t-il dit, dans des remarques prononcées lors de la séance d’ouverture, « ont pu ouvrir les portes des Nations Unies, grâce à leur force.

« Je rends hommage aux dirigeants des peuples autochtones et alliés qui ont ont perdu la vie, défendant leurs peuples et leurs territoires. Ce Forum leur appartient.

M. Montalvo, décrivant le Forum comme la plus grande réunion de la diversité culturelle et politique au monde, a déclaré que les peuples autochtones sont prêts à proposer des solutions à la crise climatique et à partager leurs expériences.

Incontournable à table

« Les enjeux du changement climatique et de la biodiversité ne peuvent être résolus sans la participation réelle et effective des peuples autochtones», a-t-il soutenu, ajoutant que les politiques de transition énergétique doivent prendre en compte les peuples autochtones dès le départ.

« L’action climatique urgente implique mettre fin à la persécution, aux homicides et à la criminalisation des frères et sœurs autochtones et leurs actions de défense des droits humains et des droits de la nature », a déclaré M. Montalvo.

Brésiliens indigènes à l’ONU.

« Un savoir ancestral, nourri au fil des siècles »

Le président de l’Assemblée générale, Csaba Kőrösi, a déclaré que le monde paie toujours le prix d’avoir mis autant de temps à apprendre des peuples autochtones, sur la manière dont la santé de la planète et la santé des personnes sont intrinsèquement lié.

M. Kőrösi a déclaré que l’ONU doit comprendre les facteurs ayant une incidence sur la santé et le bien-être des peuples autochtones et les aborder de manière holistique et fondée sur les droits.

« Les savoirs ancestraux de vos peuples, nourris au fil des siècles, ont ouvert la voie à la développement de nombreux médicaments modernes», a plaidé le président de l’Assemblée générale. « En tant que gardiens de 80 % de la biodiversité mondiale, vous détenez une compétence traditionnelle dans la façon de adapter, atténuer et réduire les risques climatiques.”

M. Kőrösi a invité les délégués à soutenir la recherche de la communauté internationale pour des solutions qui favorisent la paix, garantissent la protection des droits de l’homme et favorisent le développement durable.

Femmes de la minorité ethnique Lisu, de la province du Yunnan, en Chine, en costume traditionnel.

Femmes de la minorité ethnique Lisu, de la province du Yunnan, en Chine, en costume traditionnel.

Les jeunes autochtones peuvent transformer le monde : président de l’ECOSOC

Lachezara Stoeva, présidente du Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC), a noté que le thème de la session de cette année – « Peuples autochtones, santé humaine, santé planétaire et territoriale et changement climatique : une approche fondée sur les droits » – tient pertinence particulière pour la mise en œuvre de la Objectifs de développement durable (ODD), car il met l’accent sur les liens entre la santé humaine et la santé de la planète.

« L’action pour le climat, ainsi que la bonne santé et le bien-être, sont deux objectifs fondamentaux du Agenda 2030», a déclaré Mme Stoeva. « Et, comme nous le savons, les ODD sont profondément interconnectés. UN l’absence de progrès sur un objectif entrave les progrès sur tous les autres.”

Le président de l’ECOSOC a salué l’amélioration de la collaboration entre l’Instance permanente et les autres organes subsidiaires de l’ECOSOC, tels que le Forum des Nations Unies sur les forêts et le Groupe d’experts des Nations Unies sur les noms géographiques, et s’est réjoui de la poursuite de la participation des jeunes autochtones au Forum des jeunes, ensemble avec le caucus des jeunes autochtones, dont les voix et les propositions, a-t-elle dit, peuvent transformer le monde en un endroit plus juste, plus vert et plus durable.

Source link

Publicité
spot_img

Autres articles

Les députés améliorent la protection européenne des produits agricoles de qualité

Le Parlement a donné son feu vert définitif à la réforme des règles de...

Journée mondiale des ONG 2024 : l’UE lance une initiative de 50 millions d’euros pour protéger la société civile

Bruxelles, le 27 février 2024 – À l’occasion de la Journée mondiale des ONG,...

Renforcer les réponses à la haine religieuse : un appel à l’action le 8 mars prochain

Dans un monde où l’hostilité à l’égard des minorités religieuses persiste, la nécessité de...

Christine Lagarde s’adresse au Parlement européen sur le rapport annuel de la BCE et la résilience de la zone euro

Dans un moment charnière discours prononcé au Parlement européen Lors de sa session plénière...

autres articles

Les députés améliorent la protection européenne des produits agricoles de qualité

Le Parlement a donné son feu vert définitif à la réforme des règles de...

Journée mondiale des ONG 2024 : l’UE lance une initiative de 50 millions d’euros pour protéger la société civile

Bruxelles, le 27 février 2024 – À l’occasion de la Journée mondiale des ONG,...

Renforcer les réponses à la haine religieuse : un appel à l’action le 8 mars prochain

Dans un monde où l’hostilité à l’égard des minorités religieuses persiste, la nécessité de...