6.1 C
Bruxelles
mardi, avril 16, 2024
AccueilFrançaisACTUALITEPremiers résultats de l’enquête sur l’emploi du temps des médecins généralistes

Premiers résultats de l’enquête sur l’emploi du temps des médecins généralistes

Publié le

Les premières conclusions de l’étude révèlent que:

– la charge de travail actuelle est plus élevée que souhaitée 

– le médecin généraliste consacre un quart de son temps à des tâches connexes 

– l’emploi du temps du médecin généraliste varie selon les régions 

– la pandémie de Covid-19 a un impact durable 

– les médecins généralistes vont s’organiser autrement 

La moitié des médecins généralistes déclarent que la semaine de travail idéale est de 38 à 40 heures, mais les heures de travail réelles sont plus élevées, en particulier chez les médecins d’un âge plus élevé. Trois quarts des médecins généralistes ressentent la charge de travail comme importante à très importante. 

Les médecins généralistes consacrent trois quarts de leur temps aux patients ou à des tâches qui leur sont directement liées. Ils consacrent donc un quart de leur temps à d’autres tâches médicales et non médicales telles que remplir les dossiers des patients, s’occuper de l’administration financière et lire la littérature médicale.  

Les interactions avec les patients sont plus longues à Bruxelles et en Wallonie qu’en Flandre. Les médecins bruxellois ont moins de gardes, semblent organisés différemment et sont plus souvent confrontés à des problèmes linguistiques lors des consultations.  

Le nombre de téléconsultations a fortement augmenté en raison de la pandémie, ce qui a également alourdi la charge administrative. Enfin, la structure organisationnelle des médecins généralistes évolue clairement vers la pratique de groupe.   

C’est à toute cette panoplie de défis que souhaite répondre le ministre Frank Vandenbroucke :  

« Il est crucial que nous examinions comment améliorer durablement l’organisation de la médecine générale. C’est ce que nous faisons avec le New Deal. D’un côté, il faut former suffisamment de médecins, en tenant compte des besoins de la population et des besoins des médecins eux-mêmes. En parallèle, il faut repenser la manière de travailler et le rôle du médecin généraliste. Cela permettra, d’une part, une meilleure qualité et une plus grande accessibilité des soins et, d’autre part, davantage de satisfaction professionnelle pour les médecins. Les résultats de cette enquête apportent un éclairage important sur les attentes des médecins vis-à-vis de leur charge de travail. Il faut les prendre en compte lors de la détermination des quotas et de l’organisation de la profession.» 

Plus d’info ? 

Lien de la source

Publicité
spot_img

Autres articles

Dette de l’Etat fédéral à fin mars 2024

Communiqué de presse de l'Agence fédérale de la Dette:   A la fin mars 2024, la...

Invitation de presse: présentation du Centre d’analyse des risques climatiques et environnementaux

La création du nouveau centre belge d’analyse des risques climatiques et environnementaux vise à...

Un candidat de trou noir inhabituellement léger repéré par LIGO

En mai 2023, peu après la remise en marche du LIGO (Laser Interferometer Gravitational-wave...

Le modèle d’IA a le potentiel de détecter le risque de trouble de stress post-traumatique lié à l’accouchement

Les chercheurs ont adapté un programme d'intelligence artificielle (IA) pour identifier les signes de...

autres articles

Dette de l’Etat fédéral à fin mars 2024

Communiqué de presse de l'Agence fédérale de la Dette:   A la fin mars 2024, la...

Invitation de presse: présentation du Centre d’analyse des risques climatiques et environnementaux

La création du nouveau centre belge d’analyse des risques climatiques et environnementaux vise à...

Un candidat de trou noir inhabituellement léger repéré par LIGO

En mai 2023, peu après la remise en marche du LIGO (Laser Interferometer Gravitational-wave...