8.9 C
Bruxelles
mercredi, février 21, 2024
AccueilFrançaisACTUALITELa tomographie d'une momie égyptienne antique révèle des signes de maladie mortelle

La tomographie d’une momie égyptienne antique révèle des signes de maladie mortelle

Publié le


Les scientifiques ont réalisé un scanner de la momie de Jed-Hor de Heidelberg, en Allemagne, qui représente un homme âgé qui vivait en Égypte, apparemment au 4ème-1er siècle avant JC. L’examen de son crâne a montré qu’il avait souffert d’une mastoïdite aiguë, qui a probablement entraîné des complications mortelles telles qu’une méningite ou un abcès cérébral. Il semble qu’un certain type de compresse thérapeutique ait été appliquée sur l’os de la tempe de l’homme, qui n’a pas été retiré lors de la momification. Ceci est rapporté dans un article publié dans les European Annals of Otorhinolaryngology, Head and Neck Diseases. Les fouilles à grande échelle en Égypte se sont poursuivies pendant plus d’un siècle. Pendant ce temps, des milliers de corps anciens bien conservés sont venus à la disposition des chercheurs, dont beaucoup sont encore mal étudiés. Ces dernières années, les méthodes modernes de paléoradiologie sont venues au secours des scientifiques, ce qui a permis de réaliser des progrès significatifs dans l’étude des matériaux bioarchéologiques.

Contrairement aux examens pathologiques traditionnels, les techniques d’imagerie modernes (telles que la tomodensitométrie et la reconstruction 3D) permettent d’examiner les corps momifiés avec le moins de parcimonie possible. Par exemple, des traces d’empoisonnement aux métaux lourds peuvent être détectées, les causes de décès de certaines personnes peuvent être déterminées et des expositions de musée peuvent être vérifiées pour l’authenticité. Roman Sokiranski de l’Université médicale de Varna, avec ses collègues d’Allemagne et des États-Unis, a mené des recherches sur la momie de Jed-Hor, conservée dans la ville allemande de Heidelberg. On pense qu’il est originaire de la ville égyptienne d’Ahmim et remonte à la dynastie ptolémaïque (4ème – 1er siècle avant JC) – les scientifiques prévoient d’établir un âge plus précis en utilisant l’analyse au radiocarbone. Les chercheurs ont déterminé que la momie appartenait à un homme âgé qui a vécu environ 50 ans. Après sa mort, dont les causes restent floues pour les chercheurs, ses organes internes et son cerveau ont été prélevés, le corps embaumé, puis enveloppé dans des bandages en lin imbibés de résine et recouvert d’une fine couche de bitume naturel.

Avec l’aide de la tomodensitométrie, les chercheurs ont décidé de découvrir les problèmes de santé de cet homme. Les scientifiques ont découvert que la cavité tympanique, le conduit auditif externe et certains autres endroits étaient remplis d’une substance grise qui ressemblait à du pus séché. De plus, à l’extérieur de l’os temporal droit de cet homme se trouve une compresse mesurant environ 7 × 10 × 0,7 centimètres, dont la densité est très différente des bandages en lin environnants recouvrant la momie. Selon les chercheurs, le Jed-Hor momifié souffrait apparemment d’une mastoïdite aiguë. Les scientifiques suggèrent que cette maladie inflammatoire a entraîné le développement de complications intracrâniennes graves (par exemple, une méningite ou un abcès cérébral), dont l’homme est finalement décédé. Dans le même temps, la compresse découverte, selon les auteurs de l’ouvrage, aurait pu être un moyen de traitement – peut-être était-elle trempée dans une sorte d’agent cicatrisant (de l’huile ou du miel aux excréments de chat ou de crocodile). Dans ce cas, cependant, on ne sait toujours pas pourquoi cette compresse n’a pas été retirée lors de la momification.

Photo illustrative par Shvets Anna : https://www.pexels.com/photo/man-and-woman-across-momies-2570068/

Source link

Publicité
spot_img

Autres articles

De la Guadeloupe et d’outre-mer à l’Europe, Pirbakas se bat pour les droits des agriculteurs

Alors que le secteur agricole français se prépare au Salon de l'agriculture annuel à...

La fin de la vie des permis de conduire ? La controverse tourne autour du projet de législation européenne

Un nouveau texte législatif européen s'oriente vers un changement significatif dans la manière dont...

Une bouffée d’air frais : une démarche audacieuse de l’UE pour un ciel plus propre

Dans un pas passionnant vers un avenir plus vert, l'Union européenne a enveloppé un...

Le CESE tire la sonnette d’alarme sur la crise du logement en Europe: un appel à une action urgente

Bruxelles, le 20 février 2024 – Le Comité économique et social européen (CESE), reconnu...

autres articles

De la Guadeloupe et d’outre-mer à l’Europe, Pirbakas se bat pour les droits des agriculteurs

Alors que le secteur agricole français se prépare au Salon de l'agriculture annuel à...

La fin de la vie des permis de conduire ? La controverse tourne autour du projet de législation européenne

Un nouveau texte législatif européen s'oriente vers un changement significatif dans la manière dont...

Une bouffée d’air frais : une démarche audacieuse de l’UE pour un ciel plus propre

Dans un pas passionnant vers un avenir plus vert, l'Union européenne a enveloppé un...