6.4 C
Bruxelles
vendredi, mars 1, 2024
AccueilFrançaisACTUALITELa Commission européenne poursuit la Bulgarie en justice dans trois affaires, dont...

La Commission européenne poursuit la Bulgarie en justice dans trois affaires, dont les bus urbains

Publié le


La Commission européenne a annoncé aujourd’hui qu’elle poursuivait la Bulgarie en justice dans trois affaires – pour véhicules propres, pour le service de télépéage et pour la commercialisation d’eaux minérales et de sources naturelles.

Véhicules propres

Bruxelles a décidé de déposer une plainte contre la Bulgarie devant la Cour de l’Union européenne parce que les autorités de Sofia n’ont pas traduit dans les lois et règlements nationaux (ce que l’on appelle la non-transposition) les règles relatives aux véhicules propres.

La directive sur les véhicules propres fixe des objectifs nationaux en matière de marchés publics pour les véhicules propres.

Cela s’applique en particulier aux bus urbains, où les marchés publics représentent environ 70 % du marché.

Dans le cas de la Bulgarie, la directive exige qu’au moins 17,6 % de tous les véhicules utilitaires légers, 7 % de tous les camions et 34 % de tous les bus urbains achetés entre le 2 août 2021 et le 31 décembre 2025 soient des véhicules propres, et au moins 17 % de tous les autobus urbains achetés au cours de la même période n’ont aucune émission de gaz d’échappement.

La directive couvre également le crédit-bail, la location et le crédit-bail de véhicules, ainsi que les contrats de certains services tels que :

• transports publics routiers

• services spécialisés pour le transport routier de voyageurs,

• le transport terrestre non régulier de voyageurs,

• services postaux et de colis spécifiques

• collecte des ordures ménagères.

Il vise à améliorer encore la qualité de l’air dans les communes et à prolonger le cycle de vie des produits (selon les principes de l’économie circulaire).

La première période de référence pour rendre compte de ce qui a été réalisé au niveau national est après deux ans – en 2025, et la seconde en 2030. La Bulgarie n’a pas encore introduit la directive dans sa législation.

Le délai de transposition de la directive était août 2021. La Commission a envoyé une lettre de notification officielle à la Bulgarie en septembre 2021 et un avis motivé en avril 2022 (deux des trois étapes d’une procédure pénale – ndlr)

Comme la Bulgarie continue de violer la directive, la Commission a maintenant décidé de franchir la troisième et dernière étape et de saisir la Cour de justice de l’UE.

Service de télépéage

La Commission européenne a décidé de porter plainte contre la Bulgarie et la Pologne pour non-transposition des règles du télépéage routier dans la législation nationale.

Le service européen de péage routier électronique (SET) est un système de tarification où, une fois pleinement mis en œuvre, les usagers de la route de l’UE peuvent payer les péages avec un seul contrat d’abonnement, avoir un seul fournisseur de services et un seul appareil embarqué, qui couvre tous les États membres.

La directive a deux objectifs: assurer l’interopérabilité des systèmes de télépéage routier et faciliter l’échange transfrontalier d’informations sur le non-paiement des péages.

Des différences importantes dans les spécifications techniques des systèmes de tarification routière électronique pourraient entraver la réalisation de l’interopérabilité de la tarification routière électronique dans l’UE et nuire à l’efficacité des opérations de transport, à la rentabilité des systèmes de tarification routière et à la réalisation des objectifs de transport. politique, note la Commission européenne.

L’absence de transposition de ces règles constitue donc un obstacle à l’interopérabilité des systèmes de télépéage routier des États membres et à l’application transfrontalière de l’obligation de payer les péages routiers dans l’UE.

Cela signifie que les conducteurs peuvent être tenus d’avoir plus d’un contrat d’abonnement, de fournisseur et d’appareil embarqué pour conduire vers ou via la Bulgarie et la Pologne. Des problèmes pourraient également survenir dans la perception des péages pour les contrevenants non résidents, ainsi que pour les conducteurs de ces pays dans d’autres États membres.

Le délai de transposition de cette directive a expiré le 19 octobre 2021. La Commission a engagé les procédures d’infraction à l’encontre de ces États membres en novembre 2021 et a décidé d’envoyer des avis motivés en mai 2022. Comme ils continuent de manquer à leur obligation de transposer la directive, la Commission a décidé saisir la Cour de justice de l’UE.

Commerce de l’eau

La Commission européenne a également décidé de porter plainte contre la Bulgarie devant la Cour de justice de l’UE pour mauvaise application des règles de l’UE relatives à l’exploitation et à la commercialisation des eaux minérales naturelles.

La Commission européenne prend des mesures juridiques pour garantir le droit des consommateurs à l’information, les protéger contre la tromperie et assurer un commerce équitable.

Selon Bruxelles, la législation bulgare n’est pas conforme à la réglementation, car elle n’interdit pas la commercialisation sous plus d’une dénomination commerciale, comme l’exige la directive, des eaux minérales et de source naturelles provenant de la même source.

De plus, contrairement à la réglementation, la législation bulgare n’exige pas que le nom de la source soit indiqué sur les étiquettes des eaux minérales et de source. La législation bulgare permet également d’utiliser la dénomination « eau de source » pour les eaux qui ne remplissent pas les conditions d’utilisation de ce terme.

Après l’envoi d’une lettre de mise en demeure en juillet 2020 et d’un avis motivé en septembre 2021, la Commission a conclu qu’il n’avait pas été remédié aux manquements constatés.

Déjà en février de cette année, la Commission européenne a décidé de porter plainte devant la Cour de l’Union européenne contre la Bulgarie et 10 autres États membres pour ne pas lui avoir notifié l’adoption de mesures de transposition de deux directives dans le domaine du droit d’auteur, rapporte le service de presse de l’institution.

La Commission européenne a également décidé de déposer une plainte devant la Cour de justice de l’Union européenne contre la Bulgarie et trois autres États membres parce qu’ils n’ont pas introduit dans leur législation nationale les données ouvertes et la réutilisation des données du secteur public.

Photo par Artur Roman : https://www.pexels.com/photo/gray-building-539746/

Source link

Publicité
spot_img

Autres articles

Les députés améliorent la protection européenne des produits agricoles de qualité

Le Parlement a donné son feu vert définitif à la réforme des règles de...

Journée mondiale des ONG 2024 : l’UE lance une initiative de 50 millions d’euros pour protéger la société civile

Bruxelles, le 27 février 2024 – À l’occasion de la Journée mondiale des ONG,...

Renforcer les réponses à la haine religieuse : un appel à l’action le 8 mars prochain

Dans un monde où l’hostilité à l’égard des minorités religieuses persiste, la nécessité de...

Christine Lagarde s’adresse au Parlement européen sur le rapport annuel de la BCE et la résilience de la zone euro

Dans un moment charnière discours prononcé au Parlement européen Lors de sa session plénière...

autres articles

Les députés améliorent la protection européenne des produits agricoles de qualité

Le Parlement a donné son feu vert définitif à la réforme des règles de...

Journée mondiale des ONG 2024 : l’UE lance une initiative de 50 millions d’euros pour protéger la société civile

Bruxelles, le 27 février 2024 – À l’occasion de la Journée mondiale des ONG,...

Renforcer les réponses à la haine religieuse : un appel à l’action le 8 mars prochain

Dans un monde où l’hostilité à l’égard des minorités religieuses persiste, la nécessité de...