8.1 C
Bruxelles
mardi, mars 5, 2024
AccueilFrançaisACTUALITEUn manuscrit unique de Ptolémée a été découvert dans un palimpseste médiéval

Un manuscrit unique de Ptolémée a été découvert dans un palimpseste médiéval

Publié le


Dans un parchemin sur lequel était écrit le travail d’un auteur du début du Moyen Âge, les scientifiques ont trouvé une description d’un météoroscope – un instrument unique d’un ancien astronome, qui jusqu’à présent n’était connu que de sources indirectes.

Un article a été publié dans la revue Archive of History of Exact Sciences, dont les auteurs examinent un manuscrit du VIIIe siècle découvert dans l’abbaye de Bobbio, dans le nord de l’Italie. Ce manuscrit contient le texte latin des « Étymologies » de l’érudit du début du Moyen Âge et de l’un des Pères de l’Église – Isidore de Séville.

Le manuscrit a été découvert dès le XIXe siècle, lors de recherches dans le scriptorium de l’abbaye. Plusieurs centaines de manuscrits datant du Haut Moyen Âge y ont été retrouvés. On pense que ce scriptorium est décrit dans le roman d’Umberto Eco Le nom de la rose. La collection est aujourd’hui conservée à la Bibliothèque Ambrosienne de Milan. Le manuscrit du VIIIe siècle est, bien sûr, un monument historique de grande valeur. Mais les auteurs du nouvel ouvrage affirment que le livre est en réalité encore plus ancien et plus précieux. L’examen des pages a montré qu’au moins certaines d’entre elles sont des palimpsestes. C’est ce qu’ils appellent des manuscrits écrits sur du parchemin déjà utilisé. Au Moyen Âge, le parchemin coûtait très cher et les moines qui travaillaient au scriptorium inventèrent diverses méthodes pour en permettre la réutilisation.

Quinze palimpsestes ont été trouvés sous le texte d’Isidore de Séville, qui avait déjà été utilisé pour trois textes scientifiques grecs: un texte avec un auteur inconnu sur la mécanique mathématique et un catoptrique (une section sur l’optique) connu sous le nom de Fragmentum Mathematicum Bobiense (trois feuilles), Le traité de Ptolémée « Analema » (six feuillets) et un texte astronomique jusqu’alors non identifié et presque entièrement non lu (six feuillets). Grâce à des méthodes d’imagerie multispectrale, les scientifiques ont pu révéler l’encre cachée et examiner le texte, accompagné de plusieurs illustrations. Ils prétendent que ce manuscrit appartient à l’ancien astronome romain Claudius Ptolemy. De plus, le manuscrit est unique, il n’existe pas d’autres exemplaires.

Ptolémée, qui a vécu au IIe siècle en Égypte romaine (principalement à Alexandrie), était l’un des érudits les plus importants de l’hellénisme et de Rome. En tant qu’astronome, il n’avait pas d’égal ni de son vivant ni pendant de nombreux siècles après. Sa monographie Almagest (initialement intitulée Syntaxis Mathematica) est une collection presque complète de connaissances astronomiques sur la Grèce et le Proche-Orient.

Un autre érudit romain, le pape d’Alexandrie (les années de sa vie sont inconnues, vraisemblablement III-IV siècles), a écrit des commentaires assez détaillés sur l’Almageste, d’où il ressort clairement que l’œuvre de Ptolémée ne nous est pas parvenue dans son intégralité. Par exemple, Papp mentionne le météoroscope, un ancien instrument conçu pour déterminer la distance aux corps célestes, une variante de la sphère armillaire. Les auteurs de la nouvelle étude affirment avoir trouvé dans le palimpseste exactement cette partie du manuscrit de Ptolémée dans laquelle il décrit le dispositif du météoroscope. Cet appareil était un assemblage complexe de neuf anneaux métalliques reliés d’une manière particulière.

Selon les scientifiques, il peut être utilisé pour résoudre divers problèmes, tels que la détermination de la latitude en degrés par rapport à l’équateur, la date exacte du solstice ou de l’équinoxe, ou la position apparente de la planète dans le ciel. Son diamètre était d’environ un demi-mètre. L’appareil du météoroscope, selon la recherche, est décrit avec tant de détails que vous pouvez aller avec ce texte chez un bon métallurgiste et il assemblera l’instrument. Dans le même temps, il n’y a pratiquement aucune recommandation sur la manière de mener des observations astronomiques. Ce dernier est très étrange pour Ptolémée – le reste de ses œuvres démontre le pédantisme du scientifique antique.

Mais les chercheurs n’ont aucun doute sur la paternité : Ptolémée avait un style et un vocabulaire très caractéristiques. Les auteurs de l’ouvrage espèrent trouver une suite du manuscrit dans d’éventuels palimpsestes dans d’autres manuscrits de la collection du scriptorium de l’abbaye de Bobbio. L’ancien parchemin peut avoir été divisé en pages et utilisé par plusieurs scribes travaillant sur différents manuscrits.

Photo : Un texte beaucoup plus ancien d’Alexander Jones et al est dissimulé sous une copie d’une œuvre d’Isidore de Séville.

Source link

Publicité
spot_img

Autres articles

L’UNEA et l’UE s’engagent à relever les défis et les crises environnementales

Après d’intenses négociations, deux résolutions proposées par l’UE et ses Etat membres ont finalement...

Élaboration d’un statut pour les comptables justiciables

Le projet vise, sur la proposition conjointe du ministre des Finances et du ministre...

Comment réussir à présenter votre chien à d’autres animaux de compagnie

Animaux domestiques peut apporter tellement de joie dans nos vies, mais présenter un nouvel...

Comment les artistes et les designers peuvent adopter les images générées par l’IA dans leur travail

La créativité à l’ère numérique a pris un tournant révolutionnaire avec l’avènement des images...

autres articles

L’UNEA et l’UE s’engagent à relever les défis et les crises environnementales

Après d’intenses négociations, deux résolutions proposées par l’UE et ses Etat membres ont finalement...

Élaboration d’un statut pour les comptables justiciables

Le projet vise, sur la proposition conjointe du ministre des Finances et du ministre...

Comment réussir à présenter votre chien à d’autres animaux de compagnie

Animaux domestiques peut apporter tellement de joie dans nos vies, mais présenter un nouvel...