24.7 C
Bruxelles
lundi, juillet 15, 2024
AccueilFrançaisACTUALITELa première peine de prison pour s'être opposé à la guerre pour...

La première peine de prison pour s’être opposé à la guerre pour des motifs religieux a été prononcée en Russie – europeantimes.news

Publié le


Un chrétien orthodoxe russe de 63 ans est devenu la première personne à être condamnée à une peine de prison pour avoir exprimé son opposition à la guerre de la Russie en Ukraine en termes religieux. Mikhail Simonov est accusé d’avoir diffusé de « fausses informations » sur les forces armées russes fondées sur la « haine politique » sur deux publications sur les réseaux sociaux dans lesquelles il condamnait les attaques russes contre Kiev et Marioupol.

En mars 2022, il écrit sur un réseau social : « On tue des enfants et des femmes, et on chante des chansons sur la chaîne First TV. Nous, la Russie, sommes devenus impies ! Pardonne-nous, Seigneur ! ». C’est cette publication qui est devenue la base de son accusation.

Le 30 mars 2023, un tribunal de Moscou a condamné Mikhail Simonov à sept ans de prison, suivis d’une interdiction d’internet de quatre ans. Il est incarcéré à la maison d’arrêt n°5 de Moscou depuis novembre 2022. Devant le tribunal, M. Simonov a demandé à être assigné à résidence en raison d’un état de santé précaire – crises hypertoniques, maux de tête et perte de conscience, maladie coronarienne. Sa demande de défense a été rejetée et il reste en détention provisoire à Moscou dans l’attente d’un éventuel appel.

Mihail Simonov est accusé en vertu de l’art. 207.3 du Code pénal, que Vladimir Poutine a signé en mars 2022, peu après l’invasion russe de l’Ukraine.

Les Russes qui s’opposent à la guerre, y compris un petit nombre qui le font pour des motifs religieux ou expriment leur opposition en termes religieux, sont également poursuivis en vertu de l’art. 20.3.3 du Code administratif sur les « actions publiques visant à discréditer l’utilisation des forces armées de la Fédération de Russie ».

Deux autres personnes – toutes deux chrétiennes orthodoxes – sont jugées pour leur opposition religieuse à la guerre de la Russie contre l’Ukraine. L’un est le P. Ioan Kurmoyarov, qui est en détention provisoire depuis juin 2022 à cause d’une vidéo dans laquelle il dit qu’il n’y a pas de guerre sainte dans l’orthodoxie, et que seuls les artisans de la paix iront au paradis. Il a été arrêté sur une dénonciation par le service anti-sectaire du vicariat occidental du diocèse de la ville de Moscou. Son procès est prévu le 25 avril. La deuxième affaire est contre la professeure de musique Anna Chagina, une chrétienne orthodoxe, car le 22 mars 2022, elle tenait en silence une affiche avec une citation de l’Évangile : « Heureux les artisans de paix » (Matt 5:9). L’affaire contre elle est entendue par le tribunal de Tomsk.

Source link

Publicité
spot_img

Autres articles

Prix fédéral de lutte contre la pauvreté : les candidatures sont ouvertes !

Créé le 4 juillet 2008 dans le cadre du premier Plan fédéral de lutte...

Émission de nouveaux bons d’État le 16 septembre 2024

Le mercredi 4 septembre 2024, le bon d'État à 1 an de septembre 2023...

Rapport d’allocation et d’impact des OLO vertes pour 2023

L’Agence fédérale de la Dette a le plaisir de présenter le rapport d’allocation et...

Conférence de presse sur la Fête nationale – Mardi 16 juillet 2024

La ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden, la ministre de la Défense Ludivine Dedonder et...

autres articles

Prix fédéral de lutte contre la pauvreté : les candidatures sont ouvertes !

Créé le 4 juillet 2008 dans le cadre du premier Plan fédéral de lutte...

Émission de nouveaux bons d’État le 16 septembre 2024

Le mercredi 4 septembre 2024, le bon d'État à 1 an de septembre 2023...

Rapport d’allocation et d’impact des OLO vertes pour 2023

L’Agence fédérale de la Dette a le plaisir de présenter le rapport d’allocation et...