9.7 C
Bruxelles
mardi, avril 16, 2024
AccueilFrançaisACTUALITE288 vendeurs du dark web arrêtés lors d'une importante saisie sur le...

288 vendeurs du dark web arrêtés lors d’une importante saisie sur le marché

Publié le


Dark web, les forces de l’ordre sur trois continents saisissent 50,8 millions d’euros en espèces et en monnaies virtuelles, 850 kg de drogue et 117 armes à feu

Dans une opération coordonnée par Europol et impliquant neuf pays, les forces de l’ordre ont saisi le marché illégal du dark web « Monopoly Market » et arrêté 288 suspects impliqués dans l’achat ou la vente de drogue sur le dark web. Plus de 50,8 millions d’euros (53,4 millions de dollars) en espèces et en monnaies virtuelles, 850 kg de drogue et 117 armes à feu ont été saisis. Les drogues saisies comprennent plus de 258 kg d’amphétamines, 43 kg de cocaïne, 43 kg de MDMA et plus de 10 kg de LSD et de pilules d’ecstasy.

Cette opération, baptisée SpecTor, était composée d’une série d’actions complémentaires distinctes en Autriche, en France, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Pologne, au Brésil, au Royaume-Uni, aux États-Unis et en Suisse.

Paquets de renseignement comme base pour les enquêtes

Europol a compilé des paquets de renseignements basés sur des trésors de preuves fournies par les autorités allemandes, qui ont réussi à saisir l’infrastructure criminelle du marché en décembre 2021. Ces paquets cibles, créés en recoupant et en analysant les données et preuves collectées, ont servi de base à des centaines d’enquêtes nationales. Les vendeurs arrêtés à la suite de l’action de la police contre Monopoly Market étaient également actifs sur d’autres marchés illicites, entravant davantage le commerce de drogues et de marchandises illicites sur le dark web. En conséquence, 288 vendeurs et acheteurs qui se livraient à des dizaines de milliers de ventes de marchandises illicites ont été arrêtés à travers L’Europe , les États-Unis et le Brésil. Un certain nombre de ces suspects étaient considérés comme des cibles de grande valeur par Europol.

Les arrestations ont eu lieu aux États-Unis (153), au Royaume-Uni (55), en Allemagne (52), aux Pays-Bas (10), en Autriche (9), en France (5), en Suisse (2), en Pologne (1) et Brésil (1). Un certain nombre d’enquêtes visant à identifier d’autres personnes derrière des comptes Web sombres sont toujours en cours. Alors que les autorités chargées de l’application de la loi ont eu accès aux vastes listes d’acheteurs des fournisseurs, des milliers de clients à travers le monde risquent également d’être poursuivis.

Places de marché illicites sur le dark web

Dans la perspective de cette opération coordonnée, les autorités allemandes et américaines ont également fermé « Hydra », qui était le marché du dark web le plus rentable avec un chiffre d’affaires estimé à 1,23 milliard d’euros, en avril 2022. Le démantèlement d’Hydra a rapporté 23 millions d’euros. en crypto-monnaies saisies par les autorités allemandes.

En termes d’arrestations, l’opération a été encore plus réussie que les opérations précédentes portant le nom de code Disrupteur (2020) avec 179 et Chasseur sombre (2021) avec 150 arrestations. Cela montre une fois de plus que la collaboration internationale entre les autorités policières est essentielle pour lutter contre la criminalité sur le Dark Web.

Commentant l’opération SpecTor, la directrice exécutive d’Europol, Catherine De Bolle, a déclaré :

288 vendeurs du dark web arrêtés lors d’une importante saisie sur le marché 2

Autorités participant à l’opération SpecTor :

  • Autriche : Criminal Intelligence Service Austria avec divers départements provinciaux de police criminelle ( Bundeskriminalamt und Landeskriminalämter )
  • France : douanes françaises (Douane)
  • Allemagne : Office fédéral de la police criminelle (Bundeskriminalamt), Département central des enquêtes criminelles d’Oldenburg (Zentrale Kriminalinspektion Oldenburg), Bureau du procureur général de Francfort/Main – Centre de la cybercriminalité (Generalstaatsanwaltschaft Frankfurt/Main, Zentralstelle zur Bekämpfung der Internetkriminalität), Police de Berlin (Polizei Berlin ), divers services de police (Dienststellen der Länderpolizeien), enquête douanière allemande (Zollfahndungsämter)
  • Pays-Bas : Police nationale ( Politie )
  • Pologne : Bureau central de la cybercriminalité (Centralne Biuro Zwalczania Cyberprzestępczości)
  • Brésil : Police civile de l’État du Piauí (Polícia Civil do Estado do Piauí), Police civile du District fédéral (Polícia Civil do Distrito Federal), Secrétariat national de la sécurité publique – Direction des opérations intégrées et du renseignement – Laboratoire des opérations cybernétiques (Laboratório de Operações Cibernéticas da Diretoria de Operações Integradas e de Inteligência – Secretaria Nacional de Segurança Pública)
  • Suisse : police cantonale de Zurich (Kantonspolizei Zürich) et parquet II du canton de Zurich (Staatsanwaltschaft II)
  • Royaume-Uni : National Crime Agency (NCA), National Police Chiefs’ Council (NPCC)
  • États-Unis : ministère de la Justice (DOJ), Federal Bureau of Investigation (FBI), US Drug Enforcement Administration (DEA), US Postal Inspection Service (USPIS), US Immigration and Customs Enforcement (ICE)’s Homeland Security Investigations (HSI ), US Customs and Border Protection (CBP), Financial Crimes Enforcement Network (FinCEN), Bureau of Alcohol, Tobacco, and Firearms (ATF), Naval Criminal Investigative Service (NCIS), Department of Defence (DOD), US Food and Drug Administration (FDA) Bureau des enquêtes criminelles, enquête criminelle de l’Internal Revenue Service (IRS-CI)

Source link

Publicité
spot_img

Autres articles

Lutter contre le cancer à l’échelle nanométrique

Lorsque Paula Hammond est arrivée sur le campus du MIT en tant qu'étudiante de...

Dette de l’Etat fédéral à fin mars 2024

Communiqué de presse de l'Agence fédérale de la Dette:   A la fin mars 2024, la...

Invitation de presse: présentation du Centre d’analyse des risques climatiques et environnementaux

La création du nouveau centre belge d’analyse des risques climatiques et environnementaux vise à...

Un candidat de trou noir inhabituellement léger repéré par LIGO

En mai 2023, peu après la remise en marche du LIGO (Laser Interferometer Gravitational-wave...

autres articles

Lutter contre le cancer à l’échelle nanométrique

Lorsque Paula Hammond est arrivée sur le campus du MIT en tant qu'étudiante de...

Dette de l’Etat fédéral à fin mars 2024

Communiqué de presse de l'Agence fédérale de la Dette:   A la fin mars 2024, la...

Invitation de presse: présentation du Centre d’analyse des risques climatiques et environnementaux

La création du nouveau centre belge d’analyse des risques climatiques et environnementaux vise à...