13 C
Bruxelles
dimanche, avril 14, 2024
AccueilFrançaisACTUALITEL'aplatissement des seins, pratique aberrante contre les filles, toujours au 21ème siècle

L’aplatissement des seins, pratique aberrante contre les filles, toujours au 21ème siècle

Publié le


Aplatissement des seins – Quand on parle de mutilation féminine, on pense aux mutilations génitales, peut-être parce que les médias se sont chargés de nous transmettre le message d’humiliation et d’aberration subies par les femmes de certaines religions.

Vue comme une étape de l’enfance à l’adolescence, la fille a été soumise à des pratiques dégradantes, pour rendre leur vie plus malheureuse en les reléguant à cette pratique d’être soumise à l’homme ; sans oublier que, dans certaines cultures (et religions) le plaisir sexuel est considéré comme un péché si c’est une femme qui le manifeste. C’est l’homme qui a le droit d’être heureux avec son corps et son mode de vie.

Ces pratiques, qui semblent dire aux femmes qu’elles doivent être soumises aux hommes, violent les droits humains les plus élémentaires et malheureusement, du fait des flux migratoires pour retrouver une vie plus digne, ont atteint notre environnement et, bien que de nombreuses associations en soient responsables, Entre autres, de tenter de faire passer le message sur la barbarie que l’amputation du clitoris et les conséquences affectives qui en découlent, il semble que des rites tribaux de soumission et de folie soient encore imposés par les parents.

Certaines pratiques ne doivent pas toujours être respectées. Et la protection des enfants dans des sociétés un peu plus évoluées, où la libre pensée se répand de façon naturelle, devrait être une constante. Les enfants ne doivent pas être maltraités. Peut-être devrions-nous donner à ces pères et mères la Charte des droits de l’enfant afin qu’ils la gardent toujours à l’esprit lorsqu’ils traitent même avec leurs propres enfants. Ils ne sont pas leur propriété.

Tout le monde, sauf les sauvages qui la pratiquent, a la chair de poule quand on lit à propos de la pratique.

Mais l’excision n’est pas la seule torture que beaucoup de filles doivent subir dans leur pays d’origine ou là où elles se sont installées à la recherche d’une vie meilleure. Au Cameroun, au Togo, au Tchad ou au Bénin, entre autres pays, il existe une autre pratique aberrante connue sous le nom de « repassage des seins » ou «aplatissement des seins“.

C’est une technique extrêmement douloureuse où les seins naissants des filles sont brûlés vifs ou battus à plusieurs reprises afin de retarder leur croissance.

Il est généralement pratiqué par la propre mère de la fille, et le but est de retarder son passage à la féminité, afin que son corps ne soit pas admiré par les hommes et d’éviter les viols et les grossesses non désirées car un homme qui a devant lui le corps d’une femme mutilée sera dégoûté et pas content.

Les filles qui sont soumises à ce type de pratique souffrent souvent de dépression sévère, ce qui cause des dommages irréparables à leur estime de soi pour la vie. En fait, cette atrocité les mutilera émotionnellement jusqu’à leur mort, surtout s’ils vivent dans des pays où il n’existe pratiquement aucune mesure pour faire face aux graves conséquences de ces pratiques.

Les conséquences physiques sont souvent des lésions tissulaires, des brûlures et de multiples infections. En plus des difformités, des mutilations permanentes et, par extension, l’apparition de cancers, et l’impossibilité d’allaiter les futurs enfants avec ces seins.

Certaines femmes de cultures diverses se protègent de telles pratiques en portant des vêtements larges, dont, par exemple, le Burca, qui à un moment donné peut protéger la visualisation du corps féminin à un certain stade de sa croissance. Alors que certains vêtements qui nous paraissent démolis et intrusifs dans des sociétés considérées comme démocratiques et plus avancées dans la réalisation des droits de l’homme, dans d’autres, ils peuvent simplement être un bouclier contre une société sexiste et patriarcale où les femmes n’ont pratiquement aucun droit et ne sont même pas protégées par la État.

Nous ne devons pas oublier que les femmes dans de nombreux pays sont la sauvegarde de la moralité dans la famille et si une fille subit des abus sexuels, généralement, la punition correspondante tombera également sur elle. Des rites comme l’aberrant repassage des seins ou la redoutable ablation sont encore des pratiques relativement courantes dans certaines sociétés ou ethnies, où ils sont encore pratiqués, quoique en silence.

Au Royaume-Uni, en Espagne, en Italie et en France même, il y a eu des cas, en particulier là où il y a des migrants de certains des pays mentionnés ci-dessus. C’est une question qui n’est pas si éloignée de nous et dont nous devrions au moins être informés.

C’est toujours une forme aberrante de maltraitance des femmes dont nous devrions être conscients, en particulier les groupes qui se consacrent à la lutte pour les droits humains.

Dans une société où nous avons la possibilité de vivre où le culte ou l’adoration du corps semble fondamental, il ne faut pas oublier qu’il existe d’autres sous-cultures qui, malheureusement, voient encore la femme comme un plat de second plan, sans droits.

C’est pour eux que nous devons nous battre pour que dans leurs lieux d’origine se modifie un mode de pensée archaïque, fondé sur des lois, des traditions et des coutumes ancestrales qui ne représentent en rien l’époque dans laquelle nous vivons. Et bien sûr de continuer à avancer dans notre société, dans la nôtre, dans la proche, pour que ces coutumes et autres qui, bien qu’avec l’euphémisme de culture, nous semblent obsolètes, soient abolies ou du moins adoucies.

Source link

Publicité
spot_img

Autres articles

Le modèle d’IA a le potentiel de détecter le risque de trouble de stress post-traumatique lié à l’accouchement

Les chercheurs ont adapté un programme d'intelligence artificielle (IA) pour identifier les signes de...

Pérenniser votre entreprise : le rôle de l’IA dans les services cloud

Au cœur de cette transformation se trouve la fusion de l’IA dans les services...

Pérenniser votre entreprise : le rôle de l’IA dans les services cloud

Imaginez votre entreprise comme une machine bien huilée, s’adaptant continuellement aux changements du marché...

La Régie des Bâtiments restaure la façade arrière du bâtiment du Conseil d’État à Bruxelles

Le siège du Conseil d’État se trouve depuis 1948 dans le quartier européen à...

autres articles

Le modèle d’IA a le potentiel de détecter le risque de trouble de stress post-traumatique lié à l’accouchement

Les chercheurs ont adapté un programme d'intelligence artificielle (IA) pour identifier les signes de...

Pérenniser votre entreprise : le rôle de l’IA dans les services cloud

Imaginez votre entreprise comme une machine bien huilée, s’adaptant continuellement aux changements du marché...

Pérenniser votre entreprise : le rôle de l’IA dans les services cloud

Au cœur de cette transformation se trouve la fusion de l’IA dans les services...