6.3 C
Bruxelles
mercredi, avril 24, 2024
AccueilFrançaisACTUALITESurvivre aux abus pour aider les enfants négligés d'Eswatini – europeantimes.news

Survivre aux abus pour aider les enfants négligés d’Eswatini – europeantimes.news

Publié le


« Dans cette communauté, de nombreux enfants ne vont pas à l’école ou à l’école maternelle, car ils n’ont pas de nourriture. Beaucoup d’autres n’ont pas les moyens de payer les frais de scolarité. Je ne peux pas me permettre d’envoyer mes propres enfants à l’école maternelle parce que mon mari a perdu son emploi.

Certains enfants souffrent d’un manque d’amour parental. Nous avons vu des enfants abandonnés à la recherche de leur propre nourriture et exposés au risque d’abus sexuels de la part d’adultes, qui pourraient potentiellement les infecter par le VIH.

Cela m’est aussi arrivé : bien que mes parents ne m’aient pas négligé quand j’étais enfant, j’ai été maltraité par des adultes, notamment des voisins, mes professeurs et le pasteur de mon église.

Siphiwe Nxumalo, une volontaire du Programme alimentaire mondial (PAM) en Eswatini, est retournée dans son pays d’origine pour aider les orphelins et les enfants vulnérables, aux prises avec la pauvreté et la négligence.

Un endroit sûr pour les enfants

Avant que nous créions ce Neighborhood Care Point, ce bâtiment était plein de criminels. Il était utilisé pour stocker des biens volés et les murs étaient couverts de violents graffitis.

Nous avons créé un espace sécurisé pour les enfants. Après avoir rénové la structure et ouvert le Care Point, la criminalité dans la région a chuté. Nous ne sommes pas des enseignants professionnels, mais nous utilisons des ressources en ligne, telles que des cours sur YouTube et des applications éducatives.

Nous voulons qu’ils développent un esprit d’entreprise dès leur plus jeune âge, en leur montrant comment éviter la criminalité généralisée et créer des opportunités pour eux-mêmes.

Repas chauds, cinq jours par semaine

Environ 75 enfants fréquentent ce Care Point. Ces centres ciblaient à l’origine les enfants de moins de huit ans, mais nous accueillons les enfants de tous âges, y compris ceux dont les parents n’ont pas les moyens de les envoyer à l’école, les enfants handicapés, les enfants ayant un besoin urgent de nourriture.

Avec le soutien de PAM, nous sommes en mesure de fournir des repas chauds, cinq jours par semaine. Chaque mois, nous sommes approvisionnés en maïs, haricots, riz et huile. PAM nous a également donné des outils agricoles et nous avons créé un potager où nous cultivons des haricots, des épinards, de la laitue et d’autres légumes.

Je n’avais pas réalisé, jusqu’à ce que mes amis me le fassent remarquer, que je parle toujours des enfants et de la façon de les aider. Donc, je suis au bon endroit. J’ai trouvé ma vocation.

Enfants dans un point de soins de proximité soutenu par le PAM à Eswatini

Eswatini : un point chaud du VIH

Eswatini a la prévalence du VIH la plus élevée au monde : 27,9 % de la population adulte vit avec le virus ; 71 % des enfants sont orphelins ou vulnérables ; et un enfant sur quatre a perdu un ou ses deux parents à cause du VIH/SIDA.

  • Les orphelins et les enfants vulnérables courent un risque accru d’être confrontés à la violence et aux abus, à l’infection par le VIH, à la malnutrition et à un accès réduit à l’éducation.
  • Des points de soins de proximité sont présents dans tout le pays. En 2023, le PAM soutient 800 de ces points de soins avec des livraisons régulières de vivres et d’intrants agricoles.
  • Des bénévoles locaux veillent à ce que les enfants aient accès à l’éducation et aux soins de santé dont ils ont tant besoin, à des activités récréatives et à des repas sains.

En savoir plus sur le PAM en Eswatini ici.

Source link

Publicité
spot_img

Autres articles

Expulsions vers le Rwanda : tollé après l’adoption de la loi britannique

Le Premier ministre britannique Rishi Sunak a salué l'adoption, dans la nuit du lundi...

Le premier médicament qui ralentit la maladie d’Alzheimer existe déjà, mais pourquoi les médecins sont sceptiques ?

Neuf mois après son introduction aux États-Unis, le médicament contre la maladie d'Alzheimer d'Eisai...

La Régie des Bâtiments investit dans des laboratoires de l’Institut national de Criminalistique et de Criminologie

Étant donné la vétusté du complexe, la Régie des Bâtiments prévoit une nouvelle construction...

Les nouvelles règles budgétaires de l’UE approuvées par les députés | Nouvelles

Les nouvelles règles, approuvées mardi, ont été provisoirement convenu entre le Parlement européen et...

autres articles

Expulsions vers le Rwanda : tollé après l’adoption de la loi britannique

Le Premier ministre britannique Rishi Sunak a salué l'adoption, dans la nuit du lundi...

Le premier médicament qui ralentit la maladie d’Alzheimer existe déjà, mais pourquoi les médecins sont sceptiques ?

Neuf mois après son introduction aux États-Unis, le médicament contre la maladie d'Alzheimer d'Eisai...

La Régie des Bâtiments investit dans des laboratoires de l’Institut national de Criminalistique et de Criminologie

Étant donné la vétusté du complexe, la Régie des Bâtiments prévoit une nouvelle construction...