11.7 C
Bruxelles
jeudi, mai 23, 2024
AccueilFrançaisACTUALITEUn religieux tué au Pakistan par une foule suite à une accusation...

Un religieux tué au Pakistan par une foule suite à une accusation de blasphème – europeantimes.news

Publié le


Blasphème -/- Le 6 mai, une foule dans la ville de Mardan, province de Khyber Pakhtunkhwa, au Pakistan, a assassiné un religieux local accusé d’avoir fait une remarque blasphématoire lors d’un rassemblement politique pour le parti de l’ancien Premier ministre Imran Khan.

Maulana Nigar Alam, 40 ans, aurait déclaré : « Imran Khan est une personne véridique, et je le respecte autant que le Prophète », alors qu’il s’adressait à un rassemblement organisé par Pakistan Tehreek-i-Insaf (PTI) Mardan dans la région de Sawaldher. le 6 mai pour exprimer son soutien à Imran Khan et à la justice.

Comme il l’explique sur le newsletter de Droits Humains Sans Frontières, les remarques, jugées blasphématoires, ont incité un groupe de participants au rassemblement à agresser M. Alam. La police a été appelée sur les lieux et a placé M. Alam dans un magasin pour sa sécurité ; cependant, alors que des discussions avaient lieu avec les religieux, une foule composée principalement d’activistes du PTI a brisé les volets du magasin et expulsé de force M. Alam. Ils ont commencé à lui donner des coups de pied et à le battre avec des tiges avant de le lyncher à mort. La vidéo du discours du religieux et de son exécution est devenue virale sur les réseaux sociaux.

Un religieux tué au Pakistan par une foule suite à une accusation de blasphème 2

Au Pakistan, il s’agit du deuxième incident de violence collective et de meurtre en 2023. Un homme soupçonné de blasphème a été lynché à Nankana Sahib, province du Pendjab, le 11 février.

Il y a eu des agressions similaires dans le passé à Mardan. Le 13 avril 2017, une foule tué Mashal Khan, étudiant au département des communications de masse de l’Université Abdul Wali Khan, soupçonné de blasphème.

Blasphème au Pakistan

Sous le Pakistan lois sur le blasphème quiconque abuse de l’islam, y compris en outrageant le sentiment religieux, est passible de la peine de mort ou de prison à vie. Ces lois sont mal définies et ont peu d’exigences en matière de preuves. En conséquence, ils sont fréquemment utilisés comme arme de représailles contre les musulmans et les non-musulmans afin de régler des griefs personnels ou de résoudre des différends concernant l’argent, la propriété ou les affaires.

Président fondateur de CSW Mervin Thomas a dit:

‘CSW extends our deepest condolences to the family and loved ones of Maulana Nigar Alam. His tragic murder is yet another disturbing reminder of the dangerous implications of Pakistan’s notorious blasphemy laws. We reiterate that these laws are wholly incompatible with the fundamental right to freedom of religion or belief and must be reviewed urgently, moving towards their full repeal in the long term. We also call on the Pakistani authorities to ensure that a full investigation is carried out, and that all those responsible for this horrific act are held to account. It is necessary for the government to enforce the rule of law and not allow anyone to take the law into their own hands.’

Source link

Publicité
spot_img

Autres articles

Mesurer les temps d’attente dans les soins de santé : pour qui, pourquoi, comment ?

Contrairement à ce que l’on observe dans d’autres pays, les initiatives de mesure du...

Une riche histoire, pour un avenir prometteur : 175 ans du Conseil Supérieur de la Santé

08h30   Réception autour d'un café 09h15   Accueil et introductionDr. Yves Van Laethem, CHU Saint-Pierre, ULBPrésident actuel...

Le visage humain de l’anticultisme en France : récits personnels et combats

Dans un monde qui comprend souvent mal et ostracise les croyances non conventionnelles, le...

Nouveau projet de recherche sur la mobilité humaine sur les données intelligentes

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles...

autres articles

Mesurer les temps d’attente dans les soins de santé : pour qui, pourquoi, comment ?

Contrairement à ce que l’on observe dans d’autres pays, les initiatives de mesure du...

Une riche histoire, pour un avenir prometteur : 175 ans du Conseil Supérieur de la Santé

08h30   Réception autour d'un café 09h15   Accueil et introductionDr. Yves Van Laethem, CHU Saint-Pierre, ULBPrésident actuel...

Le visage humain de l’anticultisme en France : récits personnels et combats

Dans un monde qui comprend souvent mal et ostracise les croyances non conventionnelles, le...