6.3 C
Bruxelles
mercredi, avril 24, 2024
AccueilFrançaisACTUALITENouveau paquet d’aide à l’Ukraine

Nouveau paquet d’aide à l’Ukraine

Publié le

L’enveloppe totale des nouveaux moyens financiers alloués atteint 92 millions d’euros. Ces moyens financiers proviennent des revenus fiscaux engrangés sur les avoirs financiers russes gelés en Belgique.

La moitié du montant, 46 millions d’euros, est dévolue à de nouvelles aides militaires. Elles portent sur la livraison de véhicules blindés, d’armements et de munitions. L’objectif, en discussion avec l’armée ukrainienne, est d’aboutir à des premières livraisons très rapidement.

A côté de ces aides militaires, 46 millions d’euros supplémentaires sont également débloqués avec l’objectif de soutenir la population ukrainienne et de consolider la présence diplomatique belge. La majorité de ce montant (24 millions d’euros) concerne un renforcement de l’aide humanitaire qui sera, en coordination avec les Nations unies, alloué dans les grandes villes et dans les zones de guerre à des besoins de base tels l’éduction, la santé et la sécurité alimentaire.

8 millions d’euros sont attribués à la reconstruction de l’Ukraine via les fonds mis en place par la BEI et la Banque mondiale. Ils s’ajoutent aux montants déjà investis. Enfin, des investissements sont prévus pour remoduler et renforcer le réseau diplomatique belge en Ukraine et dans la région, sécuriser les infrastructures stratégiques ukrainiennes (dont ses centrales nucléaires) et soutenir le fonds de soutien aux victimes de guerre de la Cour Pénale Internationale.

Alexander De Croo, Premier ministre : « La Belgique n’a jamais cessé d’être aux côtés de l’Ukraine, et ce dès le début du conflit. Ce message, je l’ai refait passé la semaine dernière à Volodymyr Zelensky lors de notre rencontre à La Haye, et nous avons écouté ses besoins. Pour que la guerre finisse, il faut que la contre-offensive que planifie l’Ukraine soit un succès. L’aide supplémentaire que la Belgique apporte aujourd’hui y contribuera. » 

Ludivine Dedonder, Ministre de la Défense : « Depuis le début de l’invasion russe de l’Ukraine, la Défense a fait tout son possible pour soutenir les forces armées ukrainiennes dans la protection de leur population et de leur territoire. Nous continuons à le faire et les nouveaux soutiens qui sont à l’étude  prennent en compte les besoins concrets des forces armées ukrainiennes ainsi que les stocks de la Défense disponibles de la Défense, et ce en consultation avec l’industrie belge de la défense. Le succès de ces nouvelles aides résidera dans la rapidité avec laquelle les nouveaux équipements pourront être livrés à l’Ukraine. Le but de notre pays avec ce nouveau paquet d’armements et de munitions est de répondre aux besoins sur le terrain dans des délais très courts. La Défense continue parallèlement d’étudier comment la Belgique peut soutenir les forces ukrainiennes sans compromettre sa propre force de frappe et son état de préparation. »

Hadja Lahbib, Ministre des Affaires étrangères : « La Belgique reste déterminée à soutenir l’Ukraine et les Ukrainiens,entre autres via la Cour pénale internationale . Nous sommes particulièrement investis dans le soutien aux victimes de guerre, aux femmes et filles victimes d’agression sexuelles et aux milliers d’enfants déportés en Russie. Une enquête doit être menée au plus vite pour faire toute la clarté sur ces crimes de guerre et traduire les coupables en Justice. Par ailleurs les populations déplacées dans les pays voisins dont la Moldavie ont besoin d’accompagnement et de protection. La sécurité des centrales nucléaire fera aussi l’objet d’une attention particulière. L’agression de l’Ukraine par la Russie et les conséquences directes et indirectes de ce conflit demandent également un attention accrue dans la région. Le réseau diplomatique belge sera dès lors adapté à l’environnement géopolitique actuel, en ouvrant deux postes diplomatiques à Chisinau (Moldavie) et à Erevan (Arménie). »

Caroline Gennez, Ministre de la Coopération au développement :  « Les dégâts causés aux infrastructures essentielles en Ukraine sont colossaux et leur impact sur la vie des familles ukrainiennes est énorme. L’armée russe cible les infrastructures d’énergie, les lignes de chemin de fer et même les écoles et les hôpitaux. Il s’agit d’une tactique délibérée visant à briser la résistance des citoyens ukrainiens et rendant la vie quotidienne presque impossible pour de nombreuses personnes. Pour cette raison, il est essentiel de continuer à soutenir la population civile et veiller à ce que la population ait accès aux services de base : de la nourriture, de l’eau potable, un toit, des soins médicaux et des écoles où leurs enfants peuvent se rendre en toute sécurité. Avec ce nouvel effort de solidarité internationale belge, nous aidons les Ukrainiens à tenir bon. L’Europe ne sera pas en sécurité tant que l’Ukraine ne le sera pas. »

Vincent Van Peteghem, Ministre des Finances : « En tant que gouverneur de la Belgique auprès de banques de développement telles que la BEI et la Banque mondiale, j’estime qu’il est important que notre gouvernement contribue à la reconstruction de l’Ukraine par l’intermédiaire des fonds de ces banques. Ces banques veillent à ce que le secteur privé puisse également jouer un rôle majeur dans la reconstruction. »

Lien de la source

Publicité
spot_img

Autres articles

Expulsions vers le Rwanda : tollé après l’adoption de la loi britannique

Le Premier ministre britannique Rishi Sunak a salué l'adoption, dans la nuit du lundi...

Le premier médicament qui ralentit la maladie d’Alzheimer existe déjà, mais pourquoi les médecins sont sceptiques ?

Neuf mois après son introduction aux États-Unis, le médicament contre la maladie d'Alzheimer d'Eisai...

La Régie des Bâtiments investit dans des laboratoires de l’Institut national de Criminalistique et de Criminologie

Étant donné la vétusté du complexe, la Régie des Bâtiments prévoit une nouvelle construction...

Les nouvelles règles budgétaires de l’UE approuvées par les députés | Nouvelles

Les nouvelles règles, approuvées mardi, ont été provisoirement convenu entre le Parlement européen et...

autres articles

Expulsions vers le Rwanda : tollé après l’adoption de la loi britannique

Le Premier ministre britannique Rishi Sunak a salué l'adoption, dans la nuit du lundi...

Le premier médicament qui ralentit la maladie d’Alzheimer existe déjà, mais pourquoi les médecins sont sceptiques ?

Neuf mois après son introduction aux États-Unis, le médicament contre la maladie d'Alzheimer d'Eisai...

La Régie des Bâtiments investit dans des laboratoires de l’Institut national de Criminalistique et de Criminologie

Étant donné la vétusté du complexe, la Régie des Bâtiments prévoit une nouvelle construction...