9.2 C
Bruxelles
vendredi, mars 1, 2024
AccueilFrançaisACTUALITELes civils ukrainiens soumis à la "routine insupportable" des attaques russes

Les civils ukrainiens soumis à la « routine insupportable » des attaques russes

Publié le


Adedeji Ebo informait le Conseil de sécurité sur la question de Fourniture d’armes occidentales à l’Ukraineconvoqué par le membre permanent Russie – c’est la quatrième fois qu’il est présenté pour discussion à la lumière du conflit en cours.

L’adjoint du Haut Représentant pour les affaires de désarmement a déclaré que les transferts de systèmes d’armes et de munitions des gouvernements occidentaux soutenant Kiev n’étaient pas un secret, notamment des chars de combat, des avions de combat, des systèmes de missiles et des hélicoptères.

Des armes pour la Russie aussi

« Il y a également eu des rapports d’États transférant ou prévoyant de transférer des armes, telles que des véhicules aériens de combat sans équipage et des munitions, aux forces armées russes pour une utilisation en Ukraine », a-t-il ajouté.

Il a déclaré que tout « afflux à grande échelle d’armes et de munitions » sur n’importe quel champ de bataille, « soulève des inquiétudes pour la paix, la sécurité et la stabilitéy compris à la suite d’un détournement.

Il a déclaré que des mesures visant à résoudre le problème des armes se retrouvant entre les mains de tiers ou de tout «utilisateur non autorisé» étaient essentielles pour prévenir une nouvelle instabilité en Ukraine.

Le Registre des armes classiques de l’ONU (UNROCA) est « un outil indispensable à cet égard », a-t-il ajouté, pour les pays qui n’ont rien à cacher. En 30 ans de fonctionnement, quelque 178 États membres ont soumis un rapport à l’UNROCA au moins une fois, a-t-il déclaré, appelant tous les pays à y participer, dans un souci de confiance et de transparence.

Il a appelé les États à envisager d’adhérer à tous les autres traités connexes et à respecter leurs obligations juridiques et leurs engagements politiques.

La protection civile l’emporte sur les questions d’armement

« Au-delà de la question des transferts d’armestoutes les parties au conflit ont le devoir de protéger les civils dans les conflits armés et de veiller au respect du droit international applicable », en particulier du droit humanitaire », a-t-il déclaré aux ambassadeurs.

À cet égard, les derniers chiffres du bureau des droits de l’homme de l’ONU font état de près de 24 000 victimes enregistrées depuis le début de l’invasion russe, le chiffre réel étant probablement beaucoup plus élevé.

Souffrance, perte déplacement, destruction

« Après presque 15 mois d’offensive militaire de la Fédération de Russie en Ukraine, la souffrance, la perte, le déplacement et la destruction continuent de faire partie d’une routine insupportable», a déclaré M. Ebo.

« En plus des milliers de civils tués et blessés, la destruction de biens essentiels infrastructures et services critiques est particulièrement alarmant. Des maisons, des écoles, des routes et des ponts ont été détruits et endommagés », a-t-il poursuivi.

« Les attaques contre les infrastructures énergétiques ont interrompu les installations d’électricité, de chauffage, d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement, ainsi que les communications mobiles et Internet. Des hôpitaux et des établissements de santé ont été attaqués, tuant et blessant des travailleurs de la santé et perturber les services essentiels. Les restes explosifs de guerre ont entraîné une contamination généralisée des terres, les rendant inutilisables pour l’agriculture, tout en empêchant la circulation des personnes.

Défendre les civils en temps de guerre

Il a dit clairement que les attaques contre les civils et les infrastructures civiles « doivent cesser », profitant de l’occasion pour appeler tous les pays à soutenir et « mettre en œuvre efficacement » la Déclaration politique sur le renforcement de la protection des civils des conséquences humanitaires découlant de l’utilisation d’armes explosives dans les zones peupléesadopté en novembre 2022.

Le chef adjoint du désarmement a conclu en réitérant que l’invasion de la Russie était un violation du droit international, y compris la Charte des Nations Unies« provoquant des souffrances et une dévastation massives à l’Ukraine et à son peuple.

« Le monde ne peut pas se permettre que cette guerre continue. J’appelle tous les États Membres à ne ménager aucun effort pour la paix. Les Nations Unies sont prêtes à soutenir tous les efforts sincères à cette fin.

Source link

Publicité
spot_img

Autres articles

Les députés améliorent la protection européenne des produits agricoles de qualité

Le Parlement a donné son feu vert définitif à la réforme des règles de...

Journée mondiale des ONG 2024 : l’UE lance une initiative de 50 millions d’euros pour protéger la société civile

Bruxelles, le 27 février 2024 – À l’occasion de la Journée mondiale des ONG,...

Renforcer les réponses à la haine religieuse : un appel à l’action le 8 mars prochain

Dans un monde où l’hostilité à l’égard des minorités religieuses persiste, la nécessité de...

Christine Lagarde s’adresse au Parlement européen sur le rapport annuel de la BCE et la résilience de la zone euro

Dans un moment charnière discours prononcé au Parlement européen Lors de sa session plénière...

autres articles

Les députés améliorent la protection européenne des produits agricoles de qualité

Le Parlement a donné son feu vert définitif à la réforme des règles de...

Journée mondiale des ONG 2024 : l’UE lance une initiative de 50 millions d’euros pour protéger la société civile

Bruxelles, le 27 février 2024 – À l’occasion de la Journée mondiale des ONG,...

Renforcer les réponses à la haine religieuse : un appel à l’action le 8 mars prochain

Dans un monde où l’hostilité à l’égard des minorités religieuses persiste, la nécessité de...