11.2 C
Bruxelles
samedi, mars 2, 2024
AccueilFrançaisACTUALITEUn cessez-le-feu au Soudan pourrait "ouvrir la voie" à des pourparlers de...

Un cessez-le-feu au Soudan pourrait « ouvrir la voie » à des pourparlers de paix

Publié le


« Des vies et des infrastructures sont détruites, et la situation sécuritaire entrave l’acheminement de l’aide humanitaire », a déclaré Volker Perthes, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour le Soudan, lors d’une Conseil de sécurité lundi sur les développements récents.

Cinq semaines après l’éruption des combats entre les Forces armées soudanaises (SAF) et les Forces de soutien rapide (RSF) le 15 avril, le conflit n’a montré aucun signe de ralentissement malgré les déclarations répétées de cessez-le-feu des deux côtés, a déclaré M. Perthes, qui dirige également la mission de l’ONU dans le pays, UNITAMS.

S’il est respecté, le cessez-le-feu renouvelable d’une semaine devrait faciliter l’acheminement de l’aide à des millions de personnes dans le besoin et « ouvrir la voie à des pourparlers de paix », a-t-il déclaré au Conseil.

Les civils paient le prix fort

Cependant, il a soulevé une myriade de graves préoccupations concernant les graves violations des droits de l’homme, les pillages endémiques et le flot d’armes dans tout le pays.

De plus, il a dit que le l’ethnicisation croissante du conflit risque d’engloutir le pays dans un conflit prolongé, avec des implications pour la région, appelant les deux parties à reprendre le dialogue dans l’intérêt du Soudan et de son peuple.

Les civils ont payé une lourd tribut à cette « violence insensée », a-t-il dit, notant les plus de 860 décès signalés, dont 190 enfants, 3 500 autres blessés et de nombreux disparus. La violence déplacé plus d’un million de personnes; plus de 840 000 ont fui vers des zones plus sûres tandis que 250 000 autres ont traversé les frontières.

« Graves violations des droits de l’homme »

Les combats dans tout le pays ont entraîné « de graves abus et violations des droits de l’homme » du droit international humanitaire et porté atteinte à la protection des civils.

« Ces les infractions doivent faire l’objet d’une enquête, et les auteurs traduits en justice », a-t-il déclaré. « La famille des Nations Unies continue de surveiller et de plaider pour la fin de toutes les violations. »

À Khartoum, au Darfour et ailleurs, les parties belligérantes continuent de se battre sans tenir compte des lois et des normes de la guerre, a-t-il dit, pointant du doigt des maisons, des magasins, des lieux de culte et des installations d’eau et d’électricité détruits ou endommagés, ainsi qu’un secteur de la santé qui s’effondre. , avec plus des deux tiers des hôpitaux fermésde nombreux travailleurs de la santé tués et des fournitures médicales épuisées.

Consterné par les rapports de violences sexuelles contre les femmes et les filles, il a déclaré que l’ONU suivait pour vérifier ces cas. Il a également fait part de ses préoccupations concernant pillages endémiques et les disparitions forcées, et que les enfants continuent d’être vulnérables au recrutement et à l’utilisation comme soldats, à la violence sexuelle et aux enlèvements.

La criminalité est aggravée par la libération de milliers de prisonniers et l’augmentation propagation des armes légèresa-t-il prévenu.

Montée en flèche de la violence ethnique

A El Geneina au Darfour occidental, des affrontements entre les parties dégénéré en violence ethnique le 24 avril. Les milices tribales se sont jointes au combat et les civils ont pris les armes pour se défendre, a-t-il dit.

Des maisons, des marchés et des hôpitaux ont été saccagés et incendiés, et les locaux de l’ONU pillés. Le regain de violence aurait fait au moins 280 autres morts et des dizaines de milliers de déplacés vers le Tchad, a-t-il déclaré.

Des signes inquiétants de mobilisation tribale sont également signalés dans le Kordofan méridional ainsi que dans la région du Nil bleu, a-t-il averti.

Alors que le blâme circule que l’ONU n’a pas prévu le conflit, il a dit que le la responsabilité des combats incombe à ceux qui les mènent actuellement.

« La décision des parties combattantes de combattre leurs différences sur le terrain plutôt que par le dialogue est le Soudan dévastateur, » il a dit.

Volker Perthes, Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour le Soudan et Chef de la Mission intégrée d’assistance à la transition des Nations Unies au Soudan (UNITAMS), informe les membres du Conseil de sécurité de la situation dans le pays.

Coût de la guerre

Saluant les efforts menés par l’Arabie saoudite et les États-Unis, il a déclaré que les SAF et RSF avaient signé le Déclaration d’engagements à Djeddah le 11 mai, représentant une « étape importante » qui s’engage à respecter le droit international humanitaire et à permettre l’accès humanitaire.

Grâce à un hub à Port Soudan, l’UNITAMS a soutenu les efforts de l’équipe de pays des Nations Unies et les partenaires humanitaires pour rétablir le flux des approvisionnements d’aide dans et à l’intérieur du pays, a-t-il dit.

Mais des fonds supplémentaires sont nécessaires de toute urgence, a-t-il dit, notant que le plan de réponse humanitaire révisé lancé le 17 mai, demandant 2,6 milliards de dollars pour atteindre 18 millions de personnes, est passé de 15 millions de dollars avant les combats.

« Alors que les pourparlers avancent, un large éventail d’acteurs civils et politiques doivent jouer leur rôle », a-t-il déclaré. « Finalement, seule une transition civile crédible peut établir une paix durable au Soudan.”

Crise des réfugiés

L’agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) Le Haut Commissaire assistant pour les opérations, Raouf Mazou, a appelé lundi à un soutien et une attention internationaux accrus pour les personnes déplacées du Soudan, y compris les réfugiés, les réfugiés rapatriés et les communautés d’accueil.

Sans une solution concrète et immédiate, davantage de personnes devraient fuir le Soudan en quête de sécurité, a-t-il averti.

M. Mazou a récemment visité un site de réfugiés à Borota, au Tchad, à seulement quelques kilomètres de la frontière soudanaise, où 25 000 Soudanais sont arrivés il y a une semaine alors que les combats s’intensifiaient.

« Près de 90 % des nouveaux arrivants sont des femmes et des enfants», a-t-il déclaré, notant que de nombreuses personnes se sont réfugiées sous les arbres dans des abris de fortune avec des services très limités et des ressources minimales.

« A l’approche de la saison des pluies, nous devons de toute urgence relocaliser les nouveaux arrivants dans les camps de réfugiés les plus proches », a-t-il déclaré.

Les besoins humanitaires augmentent

Les agences de l’ONU se sont efforcées de fournir une assistance aux personnes dans le besoin, a déclaré lundi le porte-parole de l’ONU, Stéphane Dujarric.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a jusqu’à présent atteint près de 450 000 personnes avec un soutien alimentaire et nutritionnel depuis que ses distributions ont repris le 3 mai, et des plans sont en place pour commencer les distributions à Wadi Halfa dans l’État du Nord à plus de 9 000 personnes qui fuient vers l’Égypte.

L’agence alimentaire des Nations Unies prévoit également de évaluer les besoins de 500 000 hommes, femmes et enfants actuellement bloqués à Khartouma-t-il dit, ajoutant que l’évaluation « devrait commencer dans les prochains jours si la situation sécuritaire nous le permet ».

Pendant ce temps, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et ses partenaires fournissent un accès à l’eau potable et à l’assainissement, ainsi qu’à l’hygiène dans des endroits clés, aidant à fournir certains 235 000 litres d’eau propre aux établissements de santé au Darfour Nord et fourni de l’eau potable à quelque 40 000 personnes au Darfour Est dans le camp de personnes déplacées d’Elneem.

Dans le même temps, le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) a fourni du carburant pour quatre maternités à Khartoum pour s’assurer que des services de santé vitaux sont disponibles pour les femmes et les filles qui en ont besoin, a déclaré M. Dujarric.

En savoir plus sur ce que fait l’ONU pour aider le peuple soudanais ici.

Source link

Publicité
spot_img

Autres articles

Les députés améliorent la protection européenne des produits agricoles de qualité

Le Parlement a donné son feu vert définitif à la réforme des règles de...

Journée mondiale des ONG 2024 : l’UE lance une initiative de 50 millions d’euros pour protéger la société civile

Bruxelles, le 27 février 2024 – À l’occasion de la Journée mondiale des ONG,...

Renforcer les réponses à la haine religieuse : un appel à l’action le 8 mars prochain

Dans un monde où l’hostilité à l’égard des minorités religieuses persiste, la nécessité de...

Christine Lagarde s’adresse au Parlement européen sur le rapport annuel de la BCE et la résilience de la zone euro

Dans un moment charnière discours prononcé au Parlement européen Lors de sa session plénière...

autres articles

Les députés améliorent la protection européenne des produits agricoles de qualité

Le Parlement a donné son feu vert définitif à la réforme des règles de...

Journée mondiale des ONG 2024 : l’UE lance une initiative de 50 millions d’euros pour protéger la société civile

Bruxelles, le 27 février 2024 – À l’occasion de la Journée mondiale des ONG,...

Renforcer les réponses à la haine religieuse : un appel à l’action le 8 mars prochain

Dans un monde où l’hostilité à l’égard des minorités religieuses persiste, la nécessité de...