7.6 C
Bruxelles
samedi, mars 2, 2024
AccueilFrançaisACTUALITEAugmentation alarmante des exécutions dans le monde en 2022

Augmentation alarmante des exécutions dans le monde en 2022

Publié le


883 personnes dans le monde ont été exécutées l’année dernière – le plus haut niveau depuis 2017. C’est ce qu’indique un rapport de l’organisation non gouvernementale « Amnesty International », cité par « France Presse ».

Au total, 20 pays sont connus pour avoir procédé à des exécutions en 2022, un chiffre qui représente une augmentation de 53 % par rapport aux 12 mois précédents.

Le rapport précise que ce nombre n’inclut pas les « milliers » de prisonniers tués secrètement en Chine, mais compte les 81 personnes « stupéfiantes » exécutées en une seule journée en Arabie saoudite.

On pense que le classement inquiétant est dominé par la Chine. Elle a été suivie par l’Iran (576 exécutions), l’Arabie saoudite (196 – leur plus grand nombre en 30 ans), l’Égypte (24) et les États-Unis (18).

La peine de mort est également largement utilisée en Corée du Nord et au Vietnam, mais comme en Chine, les chiffres restent « secrets », a déclaré Amnesty International.

Au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, une augmentation significative du nombre d’exécutions a été signalée en Arabie saoudite, en Iran et en Égypte.

Près de 40 % des condamnations à mort enregistrées concernent des crimes liés à la drogue – à Singapour, 11 personnes ont été exécutées pour une infraction similaire.

L’ONG a souligné que cela viole les lois internationales sur les droits de l’homme, qui n’autorisent les exécutions que pour des crimes tels que le meurtre avec préméditation.

« Il est temps que les gouvernements et l’ONU augmentent la pression sur les responsables de ces violations flagrantes des droits humains et veillent à la mise en place de garanties internationales », a insisté la secrétaire générale d’Amnesty International, Agnès Callamard.

Cependant, l’organisation a également trouvé « une lueur d’espoir » dans six pays qui ont aboli partiellement ou complètement la peine de mort l’année dernière. Il s’agit de la République centrafricaine, de la Guinée équatoriale, du Kazakhstan, de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, de la Sierra Leone et de la Zambie.

« Les actions brutales de pays comme l’Iran, l’Arabie saoudite, ainsi que la Chine, la Corée du Nord et le Vietnam sont désormais nettement minoritaires. Ces pays doivent de toute urgence s’adapter à leur époque, protéger les droits de l’homme et exercer la justice, et non exécuter des personnes, a souligné Callamard.

Photo de Sora Shimazaki : https://www.pexels.com/photo/judges-desk-with-gavel-and-scales-5669619/

Source link

Publicité
spot_img

Autres articles

Les députés améliorent la protection européenne des produits agricoles de qualité

Le Parlement a donné son feu vert définitif à la réforme des règles de...

Journée mondiale des ONG 2024 : l’UE lance une initiative de 50 millions d’euros pour protéger la société civile

Bruxelles, le 27 février 2024 – À l’occasion de la Journée mondiale des ONG,...

Renforcer les réponses à la haine religieuse : un appel à l’action le 8 mars prochain

Dans un monde où l’hostilité à l’égard des minorités religieuses persiste, la nécessité de...

Christine Lagarde s’adresse au Parlement européen sur le rapport annuel de la BCE et la résilience de la zone euro

Dans un moment charnière discours prononcé au Parlement européen Lors de sa session plénière...

autres articles

Les députés améliorent la protection européenne des produits agricoles de qualité

Le Parlement a donné son feu vert définitif à la réforme des règles de...

Journée mondiale des ONG 2024 : l’UE lance une initiative de 50 millions d’euros pour protéger la société civile

Bruxelles, le 27 février 2024 – À l’occasion de la Journée mondiale des ONG,...

Renforcer les réponses à la haine religieuse : un appel à l’action le 8 mars prochain

Dans un monde où l’hostilité à l’égard des minorités religieuses persiste, la nécessité de...