7.1 C
Bruxelles
vendredi, avril 19, 2024
AccueilFrançaisACTUALITEGaza : Plus d'un quart des patients des centres de l'UNRWA ont...

Gaza : Plus d’un quart des patients des centres de l’UNRWA ont besoin d’un soutien en santé mentale

Publié le


Il s’agit du taux le plus élevé de besoins en santé mentale jamais enregistré dans l’ensemble du système médical de l’UNRWA.

Les programmes de santé de l’UNRWA soutiennent quelque deux millions de réfugiés palestiniens à travers la Jordanie, le Liban, le territoire palestinien occupé composé de la Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est et Gaza, ainsi qu’en Syrie.

Une année extrêmement difficile

S’adressant aux journalistes à Genève, le Dr Akihiro Seita, directeur de la santé de l’UNRWA, mis en lumière les « défis immenses » auxquels ont été confrontés les programmes de santé de l’agence au cours de l’année écoulée : en plus des COVID 19 pandémie, il a énuméré l’épidémie dévastatrice de choléra en Syrie et au Liban, les turbulences régionales et la crise de financement actuelle de l’UNRWA.

Il a souligné que les centres de santé de l’UNRWA à Gaza et en Cisjordanie occupée continuent de fournir des soins de santé vitaux au milieu des hostilités.

Huit millions de vues

L’année dernière, l’agence onusienne a réussi à fournir environ huit millions de consultations médicales.

Cela comprend environ 300 000 personnes atteintes de diabète et d’hypertension ou de maladies non transmissibles et aussi 90 000 femmes enceintes », dit le Dr Seita.

Sur les 5,9 millions de réfugiés palestiniens enregistrés, on estime que 3,2 millions sont enregistrés dans les centres de l’UNRWA et bénéficient de services de santé gratuits. Le nombre de consultations augmenté de 12,4 % par rapport à 2021.

En 2022, les programmes de santé de l’UNRWA ont combattu avec succès une résurgence du choléra dans les camps de réfugiés au Liban, en plus de la souche hautement infectieuse Omicron de COVID-19.

En outre, les centres de santé de l’UNRWA à Gaza et en Cisjordanie occupée ont fourni des soins de santé vitaux pendant les hostilités en cours.

Frappes aériennes, la violence continue

« La semaine dernière, nous avons eu un conflit armé à Gaza, mais les 22 centres de santé sont restés ouverts et ont fourni des services de soins de santé primaires essentiels et cinquante pour cent du personnel a continué à y assister », a souligné le Dr Seita.

Actuellement, on estime que 3,2 millions, soit 53,9 %, des réfugiés palestiniens dépendent encore fortement des services de l’UNRWA en raison des difficultés économiques, des taux de chômage élevés et de l’aggravation des niveaux de pauvreté, en particulier dans les zones de conflit.

Environ un tiers des réfugiés palestiniens enregistrés résident dans 58 camps de réfugiés officiels, vivant côte à côte parmi les communautés des pays d’accueil.

Un réfugié palestinien du Liban reçoit des soins médicaux dans un centre de santé soutenu par l’UNRWA.

Augmentation de la violence sexiste

L’UNRWA gère 240 centres de santé avec plus de 3 000 employés qui fournissent une gamme complète de soins de santé primaires.

« La violence sexiste est également en hausse. C’est notre principale préoccupation et inquiétude », a déclaré le Dr Seita. « En même temps, les enfants souffrent non seulement mentalement, mais aussi physiquement. »

La santé mentale est une autre des priorités sanitaires de l’UNRWA. Selon le Dr Seita, les patients de Gaza ont le taux de détection le plus élevé avec 26,4 %. En 2021, environ 15 000 personnes avaient besoin d’un soutien psychosocial.

Sur la durée de sept décennies de déplacementle nombre de réfugiés palestiniens est passé de 750 000 en 1950 à 5,9 millions en 2022.

Source link

Publicité
spot_img

Autres articles

L’État belge et les organismes nucléaires fédéraux SCK CEN et IRE signent un contrat de gestion

L'État belge ainsi que les deux institutions IRE et SCK CEN s'engagent à tenir...

Évoluer vers des soins de santé guidés par les besoins : temps forts de la conférence de haut niveau belge

Au sein de l’Union européenne, des moyens publics considérables sont investis pour répondre aux...

Le Parlement adopte sa position sur la réforme pharmaceutique de l’UE | Nouvelles

Le paquet législatif, couvrant les médicaments à usage humain, se compose d'une nouvelle directive...

La science des références : tirer parti des logiciels de défense des clients

Imaginez ceci : vous êtes submergé de choix, bombardé de publicités et vous ne savez...

autres articles

L’État belge et les organismes nucléaires fédéraux SCK CEN et IRE signent un contrat de gestion

L'État belge ainsi que les deux institutions IRE et SCK CEN s'engagent à tenir...

Évoluer vers des soins de santé guidés par les besoins : temps forts de la conférence de haut niveau belge

Au sein de l’Union européenne, des moyens publics considérables sont investis pour répondre aux...

Le Parlement adopte sa position sur la réforme pharmaceutique de l’UE | Nouvelles

Le paquet législatif, couvrant les médicaments à usage humain, se compose d'une nouvelle directive...