11.2 C
Bruxelles
samedi, mars 2, 2024
AccueilFrançaisACTUALITE« Pas de temps à perdre » : le cessez-le-feu israélo-palestinien tient, mais la faim...

« Pas de temps à perdre » : le cessez-le-feu israélo-palestinien tient, mais la faim et les tensions montent

Publié le


« Il n’y a pas de temps à perdre », a déclaré Tor WenneslandCoordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient.

« Nous devons agir, non seulement pour assurer le bien-être et la gouvernance des Palestiniens, mais en tant que partie intégrante de la fin de l’occupation et la restauration d’un horizon politique vers une solution viable à deux États, basée sur les résolutions de l’ONU, le droit international et les accords antérieurs », a-t-il déclaré, informer le Conseil sur les récentes préoccupations sécuritaires et humanitaires sinistres et dangereuses.

Alors qu’un cessez-le-feu qui a mis fin à cinq jours de combats entre Israël et Gaza tient, les efforts d’atténuation du conflit doivent également s’accompagner de mesures des deux côtés – soutenues par la communauté internationale – pour réinitialiser une trajectoire hors du cycle de la violenceil a dit.

Dans cet esprit, il a appelé toutes les parties à arrêter les actions unilatérales et inflammatoires qui compromettent les perspectives de paix, et de relever les graves défis financiers et institutionnels auxquels l’Autorité palestinienne est confrontée.

Crise alimentaire imminente

Le Coordonnateur spécial a également mis en garde contre une crise alimentaire imminente.

« Je suis particulièrement alarmé par la crise de financement à laquelle sont confrontées les agences des Nations Unies soutenir les services de base et le soutien social, y compris l’aide alimentaire d’urgence, aux Palestiniens », a-t-il déclaré, encourageant les États membres à rechercher immédiatement des moyens d’accroître leur soutien.

À moins qu’un nouveau soutien n’arrive, le Programme alimentaire mondial (PAM) suspendra l’aide en espèces à quelque 200 000 Palestiniens la semaine prochaine, et l’agence de secours des Nations Unies, l’UNRWA, n’aura pas les ressources nécessaires pour fournir des services de base en septembre.

Sans nouveau financement, il a déclaré «nous serons confrontés à de graves problèmes humanitaires et potentiellement sécuritaires”.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) fournit aux familles pauvres et en situation d’insécurité alimentaire à Gaza des bons alimentaires électroniques qui leur donnent accès à des produits locaux.

La diplomatie sauve des vies

Ces dernières semaines, l’ONU, en collaboration avec des partenaires régionaux et internationaux, s’est à nouveau mobilisée pour mettre fin aux hostilités entre les factions armées à Gaza et les forces israéliennes, a-t-il déclaré, qualifiant ces efforts de « cruciaux pour sauver des vies palestiniennes et israéliennes ».

« Néanmoins, nous devons également garder les questions fondamentales pour créer les conditions d’une paix durable à l’avant-garde », a-t-il déclaré. « La priorité immédiate est de soutenir les mesures visant à renforcer l’Autorité palestinienne et à préserver la fourniture de services essentiels au peuple palestinien. »

Ces mesures doivent être mises en œuvre de manière à encourager les parties à s’engager les unes avec les autres et à exiger des actions des dirigeants israéliens et palestiniens, parallèlement à un soutien et à une attention accrus de la communauté internationale, a-t-il déclaré.

Les civils « portent le poids »

Pendant ce temps, il a dit un paysage de violence et de tensions a vu des factions armées israéliennes et palestiniennes recourir une fois de plus aux tirs de roquettes à l’intérieur et à l’extérieur de l’enclave de la bande de Gaza.

Après la mort du chef du Jihad islamique palestinien (JIP) Khader Adnan dans une prison israélienne après une grève de la faim de 86 jours, des factions armées à Gaza ont tiré plus de 100 roquettes vers Israël, causant des dégâts mais aucun blessé. L’armée de l’air israélienne a répondu par des frappes aériennes contre ce qu’elle a qualifié de cibles du Hamas et du JIP dans la bande de Gaza, tuant un Palestinien et causant des dégâts, a-t-il déclaré.

Même si les hostilités ont pris fin le 3 mai, Israël a mené 323 frappes aériennes contre ce qu’il a qualifié de cibles militaires du JIP à Gaza, tandis que des militants palestiniens, principalement les Brigades al-Qods du JIP, ont lancé plus de 1 200 roquettes et plus de 250 mortiers vers Israël, a-t-il ajouté. .

Le nombre de morts a augmenté des deux côtés, a-t-il dit, regrettant de constater que les civils continuaient de « faire les frais de ces hostilités ».

Violences en Cisjordanie

Les niveaux de violence sont restés élevés en Cisjordanie occupée, y compris à Jérusalem-Est, a-t-il déclaré.

Dix-sept Palestiniens, dont deux enfants, ont été tués et 138 Palestiniens, dont deux femmes et 23 enfants, ont été blessés par les forces de sécurité israéliennes lors de manifestations, d’affrontements, d’opérations de recherche et d’arrestation, d’attaques et d’attaques présumées contre des Israéliens, a-t-il déclaré.

Au cours de la période considérée, les forces israéliennes ont imposé restrictions de mouvement importantes autour de Jéricho, Naplouse et Hébron à la suite d’attaques palestiniennes ou de jets de pierres – affectant des dizaines de milliers de Palestiniens et les conditions économiques locales.

Slogans racistes

Des milliers de militants israéliens de droite, y compris de hauts ministres du gouvernement, ont participé à la marche annuelle très provocatrice du « jour du drapeau » dans la vieille ville de Jérusalem, marquant la Journée de Jérusalem, a-t-il dit, ajoutant que « beaucoup ont scandé des slogans racistes, dont ‘mort aux Arabes’avec des échauffourées entre participants israéliens et palestiniens ».

« De telles provocations et incitations, qui se sont poursuivies dans les jours qui ont suivi la marche, sont inacceptables et doivent être condamnées par tous », a-t-il déclaré.

Maisons palestiniennes et colonies israéliennes dans la zone H2 à Hébron, en Cisjordanie.

Expansion des colonies illégales

D’autres plans de colonisation illégale progressent, avec des appels d’offres publiés pour certains 310 logements en zone C et les démolitions se poursuivent, a-t-il dit.

Au cours de la période considérée, les autorités israéliennes ont démoli, saisi ou forcé les propriétaires à démolir 33 structures appartenant à des Palestiniens dans la zone C et 17 à Jérusalem-Est, y compris une école financée par des donateurs à l’est de Bethléem, déplaçant 89 Palestiniens, dont 45 enfants, a-t-il dit, appelant les autorités israéliennes à mettre fin au déplacement et à l’expulsion des Palestiniens.

« Ils sont un obstacle substantiel à la paix et doit cesser« , a-t-il dit à propos des colonies, notant que toute expansion de ce type en territoire occupé est illégal au regard du droit international.

Source link

Publicité
spot_img

Autres articles

Les députés améliorent la protection européenne des produits agricoles de qualité

Le Parlement a donné son feu vert définitif à la réforme des règles de...

Journée mondiale des ONG 2024 : l’UE lance une initiative de 50 millions d’euros pour protéger la société civile

Bruxelles, le 27 février 2024 – À l’occasion de la Journée mondiale des ONG,...

Renforcer les réponses à la haine religieuse : un appel à l’action le 8 mars prochain

Dans un monde où l’hostilité à l’égard des minorités religieuses persiste, la nécessité de...

Christine Lagarde s’adresse au Parlement européen sur le rapport annuel de la BCE et la résilience de la zone euro

Dans un moment charnière discours prononcé au Parlement européen Lors de sa session plénière...

autres articles

Les députés améliorent la protection européenne des produits agricoles de qualité

Le Parlement a donné son feu vert définitif à la réforme des règles de...

Journée mondiale des ONG 2024 : l’UE lance une initiative de 50 millions d’euros pour protéger la société civile

Bruxelles, le 27 février 2024 – À l’occasion de la Journée mondiale des ONG,...

Renforcer les réponses à la haine religieuse : un appel à l’action le 8 mars prochain

Dans un monde où l’hostilité à l’égard des minorités religieuses persiste, la nécessité de...