9.2 C
Bruxelles
mardi, avril 16, 2024
AccueilFrançaisACTUALITEArrêtez la culture du tabac, cultivez plutôt de la nourriture, dit l'OMS

Arrêtez la culture du tabac, cultivez plutôt de la nourriture, dit l’OMS

Publié le


En prévision de la Journée mondiale sans tabac du mercredi 31 mai, OMS a déploré que 3,2 millions d’hectares de terres fertiles dans 124 pays soient utilisés pour cultiver du tabac mortel – même dans les endroits où les gens meurent de faim.

Directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus dit que les gouvernements du monde entier « dépensent des millions pour soutenir les plantations de tabac », et que choisir de cultiver de la nourriture au lieu du tabac permettrait au monde de «donner la priorité à la santé, préserver les écosystèmes et renforcer la sécurité alimentaire pour tous ».

Catastrophe pour la sécurité alimentaire et environnementale

Celui de l’agence nouveau rapport« Cultivez de la nourriture, pas du tabac », rappelle qu’un nombre record de 349 millions de personnes sont confrontées à une insécurité alimentaire aiguë, dont beaucoup dans une trentaine de pays du continent africain, où la culture du tabac a augmenté de 15 % dans la dernière décennie.

Selon l’OMS, neuf des 10 plus grands cultivateurs de tabac sont des pays à revenu faible ou intermédiaire. Culture du tabac aggrave les problèmes de sécurité alimentaire de ces pays en prenant des terres arables. L’environnement et les communautés qui en dépendent souffrent également, car l’expansion de la culture entraîne la déforestation, la contamination des sources d’eau et la dégradation des sols.

Cercle vicieux de la dépendance

Le rapport dénonce également l’industrie du tabac pour piéger les agriculteurs dans un cercle vicieux de dépendance et d’exagération des avantages économiques du tabac en tant que culture commerciale.

S’adressant aux journalistes à Genève vendredi, le Dr Rüdiger Krech, directeur de l’OMS pour la promotion de la santé, a averti que l’importance économique du tabac est un « mythe qu’il est urgent de dissiper ».

Il a déclaré que la récolte contribue à moins de 1 % du produit intérieur brut (PIB) dans la plupart des pays producteurs de tabac et que les bénéfices vont aux principaux fabricants de cigarettes du monde, tandis que les agriculteurs luttent sous le fardeau de la dette contractée avec le tabac. entreprises.

« Fumeurs, réfléchissez-y à deux fois »

Le Dr Krech a également expliqué que les cultivateurs de tabac se retrouvent exposés à des empoisonnements à la nicotine et à des pesticides dangereux. L’impact plus large sur les communautés et les sociétés entières est dévastateur, car certains 1,3 million d’enfants travailleurs on estime qu’ils travaillent dans des plantations de tabac au lieu d’aller à l’école, dit-il.

« Le message aux fumeurs est, réfléchissez-y à deux fois », a déclaré le Dr Krech, car la consommation de tabac revenait à soutenir une situation inique dans laquelle les agriculteurs et leurs familles souffraient.

Des ouvriers d’une usine de tabac au Malawi remplissent des machines de transformation de charbon. (déposer)

Briser le cycle

L’OMS, ainsi que l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Programme alimentaire mondial (PAM) ont uni leurs forces autour du Fermes sans tabac l’initiative, à aider des milliers d’agriculteurs dans des pays comme le Kenya et la Zambie cultiver des cultures vivrières durables au lieu du tabac.

Le programme offre aux agriculteurs microcrédit pour rembourser leurs dettes auprès des compagnies de tabac, ainsi que des connaissances et une formation pour cultiver des cultures alternatives et un marché pour leur récolte, grâce aux initiatives d’approvisionnement local du PAM.

Le Dr Krech a déclaré que le programme était une «preuve de concept» du pouvoir du système des Nations Unies pour permettre aux agriculteurs de se libérer de la culture nocive du tabac. Il a présenté des plans ambitieux pour étendre le programme, car des pays d’Asie et d’Amérique du Sud demandaient déjà un soutien.

« Nous pouvons aider chaque agriculteur du monde à sortir de la culture du tabac s’il le souhaite », a-t-il déclaré.

Source link

Publicité
spot_img

Autres articles

Conférence internationale sur l’adaptation aux changements climatiques

Après la catastrophe de 2021, notre pays et les pays voisins ont de nouveau...

Lutter contre le cancer à l’échelle nanométrique

Lorsque Paula Hammond est arrivée sur le campus du MIT en tant qu'étudiante de...

Dette de l’Etat fédéral à fin mars 2024

Communiqué de presse de l'Agence fédérale de la Dette:   A la fin mars 2024, la...

Invitation de presse: présentation du Centre d’analyse des risques climatiques et environnementaux

La création du nouveau centre belge d’analyse des risques climatiques et environnementaux vise à...

autres articles

Conférence internationale sur l’adaptation aux changements climatiques

Après la catastrophe de 2021, notre pays et les pays voisins ont de nouveau...

Lutter contre le cancer à l’échelle nanométrique

Lorsque Paula Hammond est arrivée sur le campus du MIT en tant qu'étudiante de...

Dette de l’Etat fédéral à fin mars 2024

Communiqué de presse de l'Agence fédérale de la Dette:   A la fin mars 2024, la...