17.9 C
Bruxelles
mardi, juillet 16, 2024
AccueilFrançaisACTUALITELe temps presse pour sauver Rakhine du Myanmar de la faim et...

Le temps presse pour sauver Rakhine du Myanmar de la faim et de la maladie après le cyclone Moka

Publié le


Quelques 1,6 million de personnes dans les États de Rakhine, Chin, Magway, Sagaing et Kachin ont désespérément besoin d’aide après que les rafales de vent de 250 kilomètres à l’heure de Mocha ont détruit des maisons, des terres agricoles et du bétail.

S’exprimant depuis Sittwe, la capitale de l’État de Rakhine durement touchée, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) Le représentant résident au Myanmar, Titon Mitra, a déclaré que le temps presse les réserves alimentaires étaient « complètement anéanties »les sources d’eau devaient être décontaminées d’urgence et la mousson n’était plus qu’« à quelques semaines ».

Besoin urgent d’accès

« La communauté internationale doit bénéficier d’un large accès aux communautés touchées. Et c’est une exigence très urgente », a-t-il déclaré.

Le mois dernier, l’ONU lancé un appel éclair de 333 millions de dollars pour le Myanmar. Bien qu’une certaine aide arrive, M. Mitra a déclaré qu’il était “pas loin d’être suffisant” pour l’instant en raison d’un manque d’accès et de soutien dans les zones rurales est resté « loin d’être suffisant ».

« Certains donateurs régionaux ont déjà fourni un certain soutien et cela a été acheminé par la logistique militaire car les OSC (organisations de la société civile) et les organisations des Nations Unies ont un accès limité pour le moment », a déclaré M. Mitra.

« Dépolitisation, démilitarisation » de l’aide

Le responsable de l’ONU a souligné qu’un plan de distribution a été soumis aux autorités militaires, soulignant qu’il « doit être approuvé très rapidement, afin que les organisations internationales avec leurs partenaires OSC puissent se déplacer librement ».

Plus de deux ans après que les généraux du Myanmar ont organisé un coup d’État militaire, déclenchant des troubles civils et des violences généralisées, M. Mitra a insisté sur le fait que « c’est vraiment le moment de la dépolitisation et de la démilitarisation de l’aide, car les besoins sont absolument immenses ».

Les moyens de subsistance ruraux menacés

La reprise pourrait prendre des années, a-t-il ajouté, soulignant que la majorité des personnes touchées étaient déjà « les plus pauvres parmi les pauvres ».

Les inquiétudes augmentent également rapidement quant à l’avenir des moyens de subsistance en milieu ruralalors que quelque 1 200 kilomètres carrés de terres ont été inondés à cause de Moka, tandis que des pluies combinées à des ondes de tempête ont dévasté l’agriculture et la pêche.

Un résident local nettoie les dégâts considérables causés à son magasin par le cyclone Mocha à Sittwe, dans l’État de Rakhine, au Myanmar.

Crise alimentaire imminente

M. Mitra a averti que la fourniture de secours elle-même n’était « pas suffisante » et que si les gens ne sont pas en mesure de planter des cultures vivrières dans les prochaines semaines, il pourrait y avoir un « crise alimentaire majeure » émergent dans les mois à venir.

« Les ménages ont complètement perdu leurs stocks de semences. Nous prévoyons donc, à moins qu’il n’y ait une réponse efficace, que la disponibilité et l’abordabilité de la nourriture deviendront d’énormes problèmes », a-t-il insisté.

Plus tôt cette semaine, l’ONU a inclus le Myanmar dans une liste de 18 « points chauds de la faim » où l’insécurité alimentaire critique devrait s’intensifier.

« Cycle de souffrance »

Déjà avant l’arrivée de Moka, 80% des habitants de Rakhine vivaient dans la pauvreté et 200 000 étaient des déplacés internes. En 2022, la moitié de la population de l’État réduisait ses repas en raison de la crise économique, selon les données du PNUD.

Si une action rapide de la communauté internationale ne se matérialisait pas, « nous risquons de perpétuer un cycle sans fin de souffrances », a averti M. Mitra.

Source link

Publicité
spot_img

Autres articles

Prix fédéral de lutte contre la pauvreté : les candidatures sont ouvertes !

Créé le 4 juillet 2008 dans le cadre du premier Plan fédéral de lutte...

Émission de nouveaux bons d’État le 16 septembre 2024

Le mercredi 4 septembre 2024, le bon d'État à 1 an de septembre 2023...

Rapport d’allocation et d’impact des OLO vertes pour 2023

L’Agence fédérale de la Dette a le plaisir de présenter le rapport d’allocation et...

Conférence de presse sur la Fête nationale – Mardi 16 juillet 2024

La ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden, la ministre de la Défense Ludivine Dedonder et...

autres articles

Prix fédéral de lutte contre la pauvreté : les candidatures sont ouvertes !

Créé le 4 juillet 2008 dans le cadre du premier Plan fédéral de lutte...

Émission de nouveaux bons d’État le 16 septembre 2024

Le mercredi 4 septembre 2024, le bon d'État à 1 an de septembre 2023...

Rapport d’allocation et d’impact des OLO vertes pour 2023

L’Agence fédérale de la Dette a le plaisir de présenter le rapport d’allocation et...