11.2 C
Bruxelles
samedi, mars 2, 2024
AccueilFrançaisACTUALITELe régime méditerranéen a augmenté l'espérance de vie jusqu'à 35%

Le régime méditerranéen a augmenté l’espérance de vie jusqu’à 35%

Publié le


Le régime méditerranéen – les scientifiques ont examiné ce régime populaire au niveau cellulaire et ont découvert que ses composants spécifiques et éventuellement le régime alimentaire global peuvent augmenter l’espérance de vie jusqu’à 35%.

Cette prolongation prometteuse de l’espérance de vie a été démontrée à l’aide d’organismes modèles de laboratoire – les vers. Mais les effets existent très probablement chez les humains aussi, affirment les chercheurs.

Le régime méditerranéen a gagné en popularité au-delà de la région dont il porte le nom, car de plus en plus de preuves émergent renforçant sa réputation de plan nutritionnel qui favorise la longévité et une excellente santé.

La recherche montre que les personnes qui adhèrent aux principes du régime méditerranéen, qui comprend la consommation abondante d’aliments à base de plantes, de poisson et la réduction de la consommation de viande rouge et de produits laitiers, sont généralement en meilleure santé à bien des égards et bénéficient d’une meilleure espérance de vie par rapport à ceux qui ne respectent pas ces principes. Leur état de santé général est généralement évalué en fonction des niveaux de risque de maladies telles que les maladies cardiaques, le cancer, le diabète, la démence et la durée de vie moyenne.

Cependant, les mécanismes spécifiques par lesquels le régime méditerranéen donne ces résultats ne sont pas encore clairs. Bien qu’il existe une multitude de preuves à l’appui de ses bienfaits pour la santé, la manière exacte dont des combinaisons spécifiques de composants alimentaires peuvent prolonger la vie humaine reste incertaine.

Le poisson est une composante très importante du régime méditerranéen. Crédit image : Micheile Henderson via Unsplash, licence gratuite

Une étude menée par des chercheurs de l’université de Stanford visait à apporter des éléments de réponse en étudiant les effets du régime méditerranéen sur l’espérance de vie au niveau cellulaire. L’étude s’est concentrée sur l’impact d’un seul produit, une source de graisses saines, sur la durée de vie des nématodes (vers ronds).

Comprendre ce mécanisme est une réalisation importante, selon les chercheurs. Il peut fournir des informations sur les effets de divers types de graisses sur la santé et aider à comprendre pourquoi les habitudes alimentaires peuvent contribuer à la longévité.

« Les graisses sont généralement considérées comme nocives pour la santé. Mais certaines études ont montré que certains types de graisses, ou lipides, peuvent être bénéfiques », a commenté la généticienne Anne Brunet de l’Université de Stanford.

Le régime méditerranéen, tel que défini par ses directives, est particulièrement riche en graisses bénéfiques appelées acides gras monoinsaturés. Ces substances peuvent être trouvées dans des produits tels que les noix, le poisson et l’huile d’olive.

L’une des graisses saines, l’acide oléique, est devenue le centre de l’étude susmentionnée où les chercheurs visaient à trouver des liens avec l’espérance de vie dans les organismes de laboratoire. Il convient de noter que l’acide oléique est le principal acide gras monoinsaturé présent dans l’huile d’olive et certains types de fruits à coque.

Les résultats de cette recherche pourraient être importants pour ceux qui visent à vivre longtemps et en bonne santé en prolongeant leur espérance de vie. Crédit image : Nikoline Arns via Unsplash, licence gratuite

Grâce à leurs observations des effets sur le ver rond Caenorhabditis elegans, l’équipe a découvert deux avantages de l’acide oléique : premièrement, il protège les membranes cellulaires des dommages causés par l’oxydation des lipides, et deuxièmement, il augmente les niveaux de deux composants cellulaires majeurs appelés organites.

Cet effet s’est avéré significatif : les vers ronds nourris avec de l’acide oléique ont vécu environ 35 % plus longtemps que ceux nourris avec un régime traditionnel.

Un type d’organite, les gouttelettes lipidiques, qui agissent comme des réservoirs de graisses, ont joué un rôle crucial dans le calcul précis du nombre de jours de survie d’un ver, et directement liés à leur espérance de vie.

Les gouttelettes lipidiques participent aux processus métaboliques en aidant à réguler l’utilisation des graisses, en les convertissant en énergie cellulaire.

Les biochimistes ont expliqué que la quantité de gouttelettes lipidiques dans certains vers peut servir d’indicateur de leur durée de vie restante. Les vers avec un plus grand nombre de gouttelettes lipidiques ont tendance à vivre plus longtemps que ceux avec moins de gouttelettes.

image 8 Le régime méditerranéen a augmenté l'espérance de vie jusqu'à 35%
Laboratoire de biochimie – photo d’illustration. Crédit image : Pixnio, domaine public CC0

Les chercheurs ont nourri les vers ronds avec de l’acide oléique ou de l’acide élaïdique, un acide gras trans monoinsaturé présent dans la margarine et les aliments transformés. Malgré leurs structures moléculaires similaires, ces deux acides ont des effets fondamentalement différents sur la santé.

Les gras trans, comme l’acide élaïdique, sont considérés comme des gras malsains ou «mauvais» car ils augmentent le risque de maladie cardiaque, de démence et d’autres problèmes de santé, ce qui réduit l’espérance de vie.

Il a été confirmé que les vers qui ont été nourris avec de l’acide oléique ont montré une augmentation de la présence de gouttelettes lipidiques dans leurs cellules intestinales, et cet événement est directement lié à une prolongation de leur durée de vie.

Par contre, les vers nourris avec acide élaïdique n’ont pas connu d’augmentation des gouttelettes lipidiques et n’ont pas prolongé leur durée de vie.

Lorsque les scientifiques ont bloqué le gène responsable de la production de protéines impliquées dans la formation de gouttelettes lipidiques chez les vers ronds, l’effet d’augmentation de la durée de vie a disparu.

Les gouttelettes lipidiques et les peroxysomes étaient plus abondants chez les jeunes vers, et leurs niveaux diminuaient avec l’âge, selon les chercheurs.

L’abondance des gouttelettes lipidiques et des peroxysomes varie en fonction des caractéristiques inhérentes, mais les vers qui avaient naturellement plus de ces organites vivaient plus longtemps, comme les effets de l’acide oléique.

L’acide oléique affecte non seulement les organites, mais protège également les cellules en inhibant l’oxydation des lipides, une réaction chimique qui endommage les membranes cellulaires. En revanche, l’effet de l’acide élaïdique est opposé, car il favorise l’oxydation et compromet l’intégrité cellulaire, ce qui réduit l’espérance de vie.

C’est le lien entre l’alimentation et la longévité, selon les chercheurs qui ont tenté d’expliquer en détail pourquoi et comment des composants spécifiques du régime méditerranéen peuvent prolonger la durée de vie.

Les conclusions tirées par les chercheurs peuvent être utiles pour améliorer les recommandations alimentaires. Ils peuvent également fournir des informations sur la manière de lutter efficacement contre les processus de vieillissement en imitant la protection contre l’oxydation fournie par l’acide oléique.

Cependant, les chercheurs reconnaissent que ces résultats doivent actuellement être considérés comme des découvertes prometteuses qui nécessitent d’autres études approfondies pour déterminer si des résultats similaires peuvent être obtenus en observant les humains en termes d’amélioration de leur espérance de vie.

Écrit par Alius Noreïka

Référence: AlerteScience

Lien source

Source link

Publicité
spot_img

Autres articles

Les députés améliorent la protection européenne des produits agricoles de qualité

Le Parlement a donné son feu vert définitif à la réforme des règles de...

Journée mondiale des ONG 2024 : l’UE lance une initiative de 50 millions d’euros pour protéger la société civile

Bruxelles, le 27 février 2024 – À l’occasion de la Journée mondiale des ONG,...

Renforcer les réponses à la haine religieuse : un appel à l’action le 8 mars prochain

Dans un monde où l’hostilité à l’égard des minorités religieuses persiste, la nécessité de...

Christine Lagarde s’adresse au Parlement européen sur le rapport annuel de la BCE et la résilience de la zone euro

Dans un moment charnière discours prononcé au Parlement européen Lors de sa session plénière...

autres articles

Les députés améliorent la protection européenne des produits agricoles de qualité

Le Parlement a donné son feu vert définitif à la réforme des règles de...

Journée mondiale des ONG 2024 : l’UE lance une initiative de 50 millions d’euros pour protéger la société civile

Bruxelles, le 27 février 2024 – À l’occasion de la Journée mondiale des ONG,...

Renforcer les réponses à la haine religieuse : un appel à l’action le 8 mars prochain

Dans un monde où l’hostilité à l’égard des minorités religieuses persiste, la nécessité de...