15.3 C
Bruxelles
mardi, juin 18, 2024
AccueilFrançaisACTUALITELes réfugiés ukrainiens dans l'UE ont besoin de plus de soutien

Les réfugiés ukrainiens dans l’UE ont besoin de plus de soutien

Publié le


Aujourd’hui, Caritas Europa lance sa nouvelle analyse sur la mise en œuvre de la directive sur la protection temporaire (TPD), basée sur une enquête menée dans 21 pays. Une grande majorité de réfugiés ont du mal à accéder à un logement abordable et à d’autres droits. Nous appelons à un soutien continu à toutes les personnes ayant besoin de protection.

Depuis le début de la guerre, plus de 8 millions de personnes ont fui l’Ukraine pour se réfugier en Europe. Caritas salue le déclenchement sans précédent du TPD et des statuts de protection temporaire similaires en Europe qui accordent un accès immédiat à une série de droits, tels que le permis de séjour, la santé, l’éducation, le logement, l’accès au marché du travail et l’aide sociale. Cependant, d’importants obstacles à l’accès à ces droits subsistent, comme nous le révélons dans notre nouvelle publication « L’accueil par l’Europe des réfugiés d’Ukraine et les enseignements tirés ».

L’un des principaux défis de nos conclusions concerne les difficultés pour les réfugiés à passer des familles d’accueil à une vie indépendante. Cela est dû à une grave crise du logement à travers L’Europe . De nombreux réfugiés se trouvent également dans des situations financières difficiles avec un accès limité à l’aide de l’État-providence. Les personnes handicapées sont souvent confrontées à des défis administratifs supplémentaires et ont du mal à recevoir les allocations auxquelles elles ont droit.

De plus, les services publics de santé sont souvent restreints et les services d’urgence sont la seule option dans de nombreux cas pour recevoir des soins dans plusieurs pays.

La difficulté d’accès à l’éducation et à l’école soulève également des inquiétudes quant à la continuité de l’éducation. L’accès direct au marché du travail est l’un des principaux avantages de la TPD; pourtant, dans la pratique, les réfugiés de Ukraine sont souvent contraints d’accepter des emplois peu qualifiés et peu rémunérés, généralement en dessous de leur niveau de qualification. Le manque de structures d’accueil pour les enfants et de places dans les jardins d’enfants empêche également les femmes de travailler.

Ces défis entravent l’inclusion sociale, qui est encore exacerbée par l’incertitude quant à l’avenir, y compris le statut juridique que les personnes recevront lorsque la protection temporaire prendra fin et quand le retour en Ukraine sera possible.

Défis pour l’avenir

Le financement limité et la lassitude de la solidarité nous font douter du soutien futur aux réfugiés d’Ukraine, sans parler des efforts nécessaires pour surmonter les défis soulignés ci-dessus. En outre, étant donné que les systèmes d’asile et d’accueil de nombreux pays sont déjà sous pression, nous craignons que la volonté politique de soutenir tous les réfugiés dans le UE diminue et que les gouvernements ne prendront pas de promesses ambitieuses pour réinstaller les personnes ayant besoin de protection.

Alors que notre analyse identifie certains cas de traitement différencié en fonction du pays d’origine d’un réfugié, le fort accueil des réfugiés d’Ukraine montre que là où il y a une volonté, il y a un moyen. Ainsi, nous exhortons les gouvernements européens à tirer parti des bonnes pratiques que nous avons identifiées, telles que l’implication des communautés locales et de la diaspora, des processus d’enregistrement efficaces, une large offre d’informations et de soutien, un accès plus large au marché du travail et des procédures de réunification plus flexibles.

Maria Nyman, Secrétaire générale de Caritas Europadéclaré:

« Caritas apporte son soutien à toutes les personnes dans le besoin, quelle que soit leur origine, et nous continuerons à le faire conformément à notre mission. Nous exhortons les pays à s’appuyer sur la solidarité dont ont fait preuve les personnes fuyant la guerre en Ukraine et à reproduire les bonnes pratiques mises en place pour assurer un accueil et une protection dignes à tous les réfugiés.

Source link

Publicité
spot_img

Autres articles

Lois clés auxquelles le nouveau Parlement européen devra s’attaquer

Maintenant que les élections au Parlement européen se sont terminées du 6 au 9...

Une vision pour l’avenir de l’Europe : l’appel du président Metsola à l’unité et à la résilience

Dans un discours émouvant devant les députés européens, le président Metsola a présenté une...

Le SPF Justice dévoile son rapport annuel 2023 : Une approche humaine pour un impact réel

Le Service public fédéral Justice publie son rapport annuel 2023. Ce rapport offre un...

Résultats de l’adjudication OLO du 17 juin 2024

L'Agence fédérale de la Dette communique qu'elle a accepté les offres à l'adjudication de...

autres articles

Lois clés auxquelles le nouveau Parlement européen devra s’attaquer

Maintenant que les élections au Parlement européen se sont terminées du 6 au 9...

Une vision pour l’avenir de l’Europe : l’appel du président Metsola à l’unité et à la résilience

Dans un discours émouvant devant les députés européens, le président Metsola a présenté une...

Le SPF Justice dévoile son rapport annuel 2023 : Une approche humaine pour un impact réel

Le Service public fédéral Justice publie son rapport annuel 2023. Ce rapport offre un...