11.2 C
Bruxelles
samedi, mars 2, 2024
AccueilFrançaisACTUALITELe Bangladesh doit suspendre ses plans de retour des réfugiés rohingyas au...

Le Bangladesh doit suspendre ses plans de retour des réfugiés rohingyas au Myanmar (expert des droits)

Publié le


Tom Andrewsle rapporteur spécial des Nations unies sur la situation des droits de l’homme au Myanmar, a insisté sur le fait que les conditions actuelles y étaient «tout sauf propice» pour le retour des réfugiés rohingyas.

Piège mortel

Il a souligné que les mêmes généraux qui avaient lancé des attaques « génocidaires » contre les Rohingyas, provoquant la fuite de centaines de milliers de personnes, étaient désormais au pouvoir et « attaquer les populations civiles tout en niant la citoyenneté rohingya et d’autres droits fondamentaux ».

D’après la déclaration de M. Andrews, les autorités bangladaises prévoient de renvoyer au Myanmar, peut-être très prochainement, un groupe initial de 1 140 réfugiés rohingyas, en utilisant une combinaison de menaces et de récompenses financières.

Confiné à la « zone désignée »

Les rapatriés passeraient par des centres de « transit » dans l’État de Rakhine avant d’être réinstallés dans une « zone désignée de 15 villages nouvellement construits » qu’ils «ne pas être autorisé à sortir librement”.

« Le retour des réfugiés rohingyas dans ces conditions violerait probablement les obligations du Bangladesh en vertu du droit international et exposerait les Rohingyas à brut droits humains violations et, potentiellement, de futurs atrocités criminelles», a déclaré M. Andrews.

En mars, les autorités du Bangladesh ont facilité deux visites des autorités de la junte du Myanmar dans les camps du Bangladesh, a déclaré le bureau des droits de l’homme de l’ONU. HCDH.

Selon certaines informations, au moins certains des réfugiés étaient contraint de participer à des soi-disant entretiens de « vérification » avec des responsables de la junte. Le Bangladesh et les responsables du régime militaire ont également coordonné une visite « aller voir » dans l’État de Rakhine pour certains réfugiés rohingyas.

Les responsables bangladais ont déclaré que les réfugiés avaient exprimé leur « satisfaction générale » quant aux dispositions prises pour leur retour, mais ces assurances ont été contredites par des informations selon lesquelles ceux qui ont participé au voyage ont rejeté sans équivoque les plans de rapatriement, a déclaré le HCDH.

« J’implore le Bangladesh de suspendre immédiatement le programme pilote de rapatriement », a déclaré M. Andrews.

Aux côtés des Rohingyas

« J’exhorte également la communauté internationale à se tenir aux côtés des réfugiés rohingyas en paroles et en actes », a-t-il ajouté.

« Cela doit inclure l’annulation de l’échec à fournir un niveau de soutien humain pour les réfugiés rohingyas au Bangladesh qui sont incapables de trouver des moyens de subsistance, continuent de faire face à la faim et à la malnutrition, et dont les enfants ont des possibilités d’éducation très limitées ».

Tom Andrews et d’autres experts indépendants des droits de l’homme sont nommés par l’ONU Conseil des droits de l’hommeà Genève, sous sa Procédures spéciales.

Ils sont mandatés pour suivre et rendre compte de questions thématiques spécifiques ou de situations nationales. Ils ne font pas partie du personnel de l’ONU et ne reçoivent pas de salaire pour leur travail.

Source link

Publicité
spot_img

Autres articles

Les députés améliorent la protection européenne des produits agricoles de qualité

Le Parlement a donné son feu vert définitif à la réforme des règles de...

Journée mondiale des ONG 2024 : l’UE lance une initiative de 50 millions d’euros pour protéger la société civile

Bruxelles, le 27 février 2024 – À l’occasion de la Journée mondiale des ONG,...

Renforcer les réponses à la haine religieuse : un appel à l’action le 8 mars prochain

Dans un monde où l’hostilité à l’égard des minorités religieuses persiste, la nécessité de...

Christine Lagarde s’adresse au Parlement européen sur le rapport annuel de la BCE et la résilience de la zone euro

Dans un moment charnière discours prononcé au Parlement européen Lors de sa session plénière...

autres articles

Les députés améliorent la protection européenne des produits agricoles de qualité

Le Parlement a donné son feu vert définitif à la réforme des règles de...

Journée mondiale des ONG 2024 : l’UE lance une initiative de 50 millions d’euros pour protéger la société civile

Bruxelles, le 27 février 2024 – À l’occasion de la Journée mondiale des ONG,...

Renforcer les réponses à la haine religieuse : un appel à l’action le 8 mars prochain

Dans un monde où l’hostilité à l’égard des minorités religieuses persiste, la nécessité de...