24.3 C
Bruxelles
lundi, juillet 22, 2024
AccueilFrançaisACTUALITELe chef de l'ONU insiste sur la solidarité avec le peuple syrien,...

Le chef de l’ONU insiste sur la solidarité avec le peuple syrien, « n’ayant pas de temps à perdre »

Publié le

L’ONU était demandant 11,1 milliards de dollars – son plus grand appel au monde – pour soutenir les Syriens à l’intérieur du pays et les personnes déplacées dans la région au sens large, a déclaré M. Guterres.

A la fin de la conférence, les donateurs ont annoncé 5,6 milliards d’euros de subventions, tweeté le Le chef de l’agence des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, a réitéré que les promesses doivent « se traduire par des contributions tangibles pour les Syriens à l’intérieur du pays, ceux qui se déplacent et les pays qui les accueillent.

Sous-financement sévère

Seul un dixième environ du financement nécessaire pour 2023 a été obtenu jusqu’à présent et les besoins sont exorbitants, après qu’un tremblement de terre dévastateur en février a aggravé les souffrances provoquées par plus d’une décennie de guerre.

La quasi-totalité de la population du pays vit en dessous du seuil de pauvreté. M. Guterres a averti qu’il n’y avait « pas de temps à perdre », comme l’aide s’épuisera pour 2,5 millions de Syriens le mois prochainfaute de financement.

Une solution politique absolument nécessaire

M. Guterres a également réitéré son appel à une solution politique durable au conflit qui impliquerait tous les Syriens.

« Nous devons tracer la voie à suivre pour que le peuple syrien trouve un certain degré de stabilité et une certaine espérance pour l’avenir », a-t-il déclaré, soulignant que cela nécessitait des progrès vers des négociations « crédibles et globales », conformément à Conseil de sécurité résolution 2254. Adopté en décembre 2015la résolution rédigée une feuille de route pour un processus de paix en Syrie.

Des enfants déplacés devant la tente de leur famille dans un camp informel du sud de la Syrie.

Statu quo « inacceptable et insoutenable »

Le Envoyé spécial de l’ONU pour la SyrieGeir O. Pedersen, a fait écho à cet appel, disant qu’il était urgent de relancer le processus politique intra-syriencar la situation actuelle dans le pays était « inacceptable et insoutenable ».

« Les Syriens moyens ont pas encore vu de dividende de la diplomatie », a-t-il déploré.

M. Pedersen a également souligné la nécessité d’assurer l’accès humanitaire « par toutes les modalités, y compris transfrontalières et transfrontalières ». Il s’est joint à M. Guterres pour demander une prolongation de 12 mois de la Autorisation du Conseil de sécurité pour l’accès transfrontalier de l’aide de la Turquie au nord-ouest de la Syrie, une bouée de sauvetage pour des millions de personnes dans la région.

Bilan humain « astronomique »

Dans un déclaration commune à la conférence, Filippo Grandi, le Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) chef, Martin Griffiths, chef de la Bureau de coordination de l’aide des Nations Unies (OCHA), et Achim Steiner qui dirige le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), a qualifié le coût humain de la crise syrienne « d’astronomique ».

Sept personnes sur dix dans le pays – plus de 15 millions au total – ont besoin d’aide humanitaire et de protection, ont-ils déclaré.

Quelques 12 millions sont en situation d’insécurité alimentairetandis qu’un enfant syrien sur quatre souffre d’un retard de croissance et risque des « dommages irréversibles » à son développement.

Solidarité avec les réfugiés

La crise a poussé plus de 13 millions de personnes à fuir chez eux, dont 6,8 millions de réfugiés syriens qui ont fui vers les pays voisins.

Les dirigeants de l’ONU ont souligné la générosité des pays hôtes de la région – l’Égypte, la Jordanie, l’Irak, le Liban et la Turquie – dans leur soutien aux réfugiés.

Ils ont appelé à une solidarité internationale accrue avec ces pays alors qu’ils se retrouvent « sous le choc des pressions économiques mondiales ».

Le communiqué note que les conditions des réfugiés syriens au Liban et en Turquie se sont détériorées ces dernières années, avec neuf réfugiés sur 10 incapables de couvrir leurs besoins de base, tandis qu’en Jordanie, près des deux tiers ont été contraints de s’endetter.

Les chefs des agences des Nations Unies ont également souligné le sort des femmes et des filles réfugiées syriennes, qui sont confrontées à une inégalité généralisée entre les sexes et à des risques accrus de violence.

Source link

Publicité
spot_img

Autres articles

Prolongation de six mois des sanctions contre la Russie -europeantis.news-

Bruxelles, – Le Conseil européen a choisi de prolonger de six mois ses...

Résultats de l’adjudication OLO du 22 juillet 2024

L'Agence fédérale de la Dette communique qu'elle a accepté les offres à l'adjudication de...

Joe Biden quitte la course présidentielle de 2024, bouleversant le paysage politique américain -europeantis.news-

Dans un retournement de situation dans la politique américaine, le président Joe Biden a...

Israël/Palestine : Déclaration du Haut Représentant sur l’avis consultatif de la Cour internationale de Justice

L'Union européenne prend bonne note de l'avis consultatif de la Cour internationale de Justice...

autres articles

Prolongation de six mois des sanctions contre la Russie -europeantis.news-

Bruxelles, – Le Conseil européen a choisi de prolonger de six mois ses...

Résultats de l’adjudication OLO du 22 juillet 2024

L'Agence fédérale de la Dette communique qu'elle a accepté les offres à l'adjudication de...

Joe Biden quitte la course présidentielle de 2024, bouleversant le paysage politique américain -europeantis.news-

Dans un retournement de situation dans la politique américaine, le président Joe Biden a...