9.2 C
Bruxelles
vendredi, mars 1, 2024
AccueilFrançaisACTUALITEHaïti : « Agissez d'urgence maintenant » exhorte le président de l'ECOSOC

Haïti : « Agissez d’urgence maintenant » exhorte le président de l’ECOSOC

Publié le

Lachezara Stoeva s’adressait à une réunion spéciale de crise sur Haïti organisée par ECOSOC pour répondre aux besoins urgents de sécurité alimentaire du pays et a noté que le plan de réponse humanitaire pour cette année n’est financé qu’à hauteur de 22,6 %.

Appel de réveil

« Ce plan cible 3,2 millions d’Haïtiens alors qu’environ 5,2 millions d’Haïtiens sont dans le besoin. Cela devrait être notre sonnette d’alarme», a-t-elle déclaré au groupe de Premiers ministres, de responsables de l’aide de l’ONU, de la société civile et d’autres parties prenantes réunis au siège de l’ONU à New York.

Au cours de la réunion de haut niveau, le Directeur exécutif du Programme alimentaire mondial (PAM) et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) ont annoncé qu’ils seraient voyage en Haïti dans les prochains jours pour souligner la profondeur de la crise là-bas.

Le récent tremblement de terre, les inondations et les glissements de terrain ont exacerbé les troubles politiques et économiques combinés à l’insécurité généralisée et à la violence perpétrée par des gangs armés – qui ont tous déclenché une crise alimentaire et sanitaire pour des millions de personnes.

« Nous devons tirer les leçons de nos efforts passés en Haïti. Une approche de l’ensemble de la société qui engage le peuple haïtien serait essentielle pour construire des systèmes alimentaires résilients », a-t-elle déclaré, appelant à une réflexion audacieuse combinée à une action immédiate.

Descente « alarmante »

Bob Rae, président du groupe consultatif de l’ECOSOC sur Haïti, a déclaré que la crise continuait de se détériorer « à un rythme alarmant ».

Les besoins humanitaires ont doublé l’année dernière. Aujourd’hui, 1,8 million d’Haïtiens sont confrontés à des niveaux d’insécurité alimentaire d’urgence et près de cinq millions n’ont pas assez à manger. « Cela représente moitié de la population du pays », a-t-il ajouté.

L’UNICEF livre : Russell

La chef de l’UNICEF, Catherine Russell, a averti que le pays était « au bord de la catastrophe ».

Elle a rappelé à la réunion que l’agence travaillait en Haïti depuis des décennies et restait profondément engagée à soutenir tous les enfants là-bas.

«Aux côtés de nos partenaires, nous collaborons avec les dirigeants communautaires et d’autres parties prenantes concernées pour faciliter la circulation en toute sécurité des travailleurs humanitaires et des fournitures», a-t-elle déclaré.

« Nous sommes aussi élargissant notre réponse dans les domaines de la santé, de la nutrition, de la protection, de l’éducation, de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène. Jusqu’à présent cette année, nous avons dépisté plus de 243 000 enfants de moins de cinq ans pour l’émaciation, aidé près de 70 000 femmes et enfants à accéder aux soins de santé, fourni à plus de 417 000 personnes de l’eau potable et fourni du matériel d’apprentissage à 30 000 enfants.

L’action se fait attendre depuis longtemps, a-t-elle dit, annonçant son intention de se rendre en Haïti « dans les prochains jours » pour évaluer la réponse collective et « réitérer l’engagement de l’UNICEF engagement à aider le peuple haïtien.”

Des investissements et des actions sont indispensables pour Haïti, a-t-elle déclaré.

« Travaillons ensemble pour nous assurer que cela se produise. Ensemble, nous pouvons nous joindre au peuple haïtien pour briser le cycle des crises et commencer à bâtir vers un avenir plus pacifique et plein d’espoir.

Accent bienvenu sur la «crise oubliée»: McCain

PAM la chef Cindy McCain, a déclaré qu’elle serait sur le terrain la semaine prochaine, « je me réjouis donc de votre concentration sur cette crise oubliée ».

La situation est désastreuse et s’aggrave chaque jour, a-t-elle ajouté.

« La faim a atteint des niveaux record. 4,9 millions de personnes – près de la moitié de la population – sont en situation d’insécurité alimentaire aiguë. Cela comprend 1,8 million de personnes qui risquent sérieusement de mourir de faim.

Elle a déclaré qu' »une réponse humanitaire coordonnée et bien financée doit faire partie de la stratégie plus large pour rétablir la sécurité et la stabilité politique en Haïti.”

Malgré les défis, le PAM est resté et a livré son aide, avec un soutien à 1,8 million de personnes et l’objectif d’atteindre 2,3 millions cette année, après avoir déjà soutenu 1,4 million de personnes avec de la nourriture vitale et un soutien aux moyens de subsistance jusqu’à présent.

« Mais nous avons un besoin urgent du soutien de la communauté internationale. Sans fonds supplémentaires, nous ne pourrons pas atteindre tous ceux que nous ciblons pour obtenir de l’aide », a souligné Mme McCain.

« Mesdames et Messieurs: nous devons agir maintenant et travailler ensemble pour fournir de la nourriture et des transferts monétaires aux millions de personnes qui comptent sur nous. Ensemble, nous pouvons faire la différence et aider le peuple haïtien à reconstruire sa vie brisée.

Renforcer la résilience alimentaire locale

La coordonnatrice humanitaire et résidente de l’ONU en Haïti, Ulrika Richardson, a déclaré à la réunion spéciale que l’ONU était travaillant main dans la main avec le Gouvernement, en collaboration avec les partenaires locaux et internationaux, pour rendre les systèmes alimentaires plus résilients.

Cela comprend une politique et une stratégie nationales récentes pour la sécurité et l’indépendance alimentaires, et il ne faut pas oublier comment l’impact du changement climatique et les risques climatiques mettent en péril les approvisionnements alimentaires.

L’ONU en Haïti promeut la production locale et stimule l’agriculture locale, par le biais de mesures telles que la base des programmes alimentaires scolaires sur les cultures produites localement. D’ici 2030, elle a déclaré que tous les programmes alimentaires devraient être entièrement d’origine locale.

« Traiter les causes profondes d’instabilité et le rétablissement du bien-être social et économique en Haïti peuvent être atteints grâce à promouvoir la souveraineté alimentaire, recalibrer les politiques agroalimentaires, favoriser le consensus des parties prenantes et tirer parti du soutien international.

Source link

Publicité
spot_img

Autres articles

Les députés améliorent la protection européenne des produits agricoles de qualité

Le Parlement a donné son feu vert définitif à la réforme des règles de...

Journée mondiale des ONG 2024 : l’UE lance une initiative de 50 millions d’euros pour protéger la société civile

Bruxelles, le 27 février 2024 – À l’occasion de la Journée mondiale des ONG,...

Renforcer les réponses à la haine religieuse : un appel à l’action le 8 mars prochain

Dans un monde où l’hostilité à l’égard des minorités religieuses persiste, la nécessité de...

Christine Lagarde s’adresse au Parlement européen sur le rapport annuel de la BCE et la résilience de la zone euro

Dans un moment charnière discours prononcé au Parlement européen Lors de sa session plénière...

autres articles

Les députés améliorent la protection européenne des produits agricoles de qualité

Le Parlement a donné son feu vert définitif à la réforme des règles de...

Journée mondiale des ONG 2024 : l’UE lance une initiative de 50 millions d’euros pour protéger la société civile

Bruxelles, le 27 février 2024 – À l’occasion de la Journée mondiale des ONG,...

Renforcer les réponses à la haine religieuse : un appel à l’action le 8 mars prochain

Dans un monde où l’hostilité à l’égard des minorités religieuses persiste, la nécessité de...