13.8 C
Bruxelles
lundi, juin 17, 2024
AccueilFrançaisACTUALITELa lutte contre le discours de haine est une responsabilité partagée, déclare...

La lutte contre le discours de haine est une responsabilité partagée, déclare le président de l’Assemblée générale des Nations Unies

Publié le

M. Kőrösi s’exprimait lors d’un événement commémorant le 2e Journée internationale de la lutte contre les discours de hainequi est officiellement observé le 18 juin.

« Ce serait mon souhait que nous n’ayons pas à observer ce jour. Je souhaiterais que le discours de haine appartienne au passé », a-t-il a dit.

Montée de la violence

Le discours de haine est le plus souvent dirigé contre les femmes et les filles, les minorités ethniques et religieuses, les migrants et les réfugiés.

M. Kőrösi a noté qu’elle se répandait sur les réseaux sociaux et en ligne, « alimentant une montée mondiale de la violence ». Certaines entreprises profitent également de publicités entrecoupées de manifestations en ligne de discours de haine.

« Alors que les nouvelles chaînes atteignent un public plus large, les entreprises technologiques ont du mal à agir », a-t-il déclaré. « Comment pouvons-nous, la communauté internationale, intensifier notre réponse ? C’est une question de responsabilités. Responsabilités partagées.

Identifier et confronter

M. Kőrösi a déclaré que la Journée internationale encourage chacun à faire sa part en identifiant tôt le discours de haine, en l’affrontant directement et en l’arrêtant immédiatement.

De plus, un Stratégie et plan d’action des Nations Unies sur la question « offrez-nous un pas ferme dans la bonne direction ».

Lancé il y a trois ans par l’ONU Secrétaire général António Guterres, ces initiatives reconnaissent que le discours de haine est un précurseur des atrocités criminelles, y compris le génocide et les crimes contre l’humanité. Ils appellent également à s’attaquer aux causes profondes et aux moteurs.

Lutter contre la haine en ligne

Dans son message pour la Journée, M. Guterres a déclaré que les bureaux et les équipes de l’ONU à travers le monde sont confrontés au discours de haine en mettant en œuvre des plans d’action locaux, basés sur la stratégie.

« Les Nations Unies consultent les gouvernements, les entreprises technologiques et autres sur une Code de conduite volontaire pour l’intégrité de l’information sur les plateformes numériques, visant à réduire la propagation de la désinformation et des discours de haine, tout en protégeant la liberté d’expression », a-t-il ajouté.

L’événement commémoratif a été organisé par le Maroc et le Bureau des Nations Unies pour la prévention du génocide et la responsabilité de protéger.

Le message du Secrétaire général a été lu par Alice Wairimu Nderitu, la Conseillère spéciale des Nations Unies pour la prévention du génocide.

Elle a déclaré qu’en tant que «point focal mondial de l’Organisation pour le discours de haine», son bureau continuera de donner la priorité aux efforts de réponse de l’ONU, à la fois en ligne et hors ligne.

Action préventive

« Nous avons besoin d’actions qui traitent de l’impact du discours de haine sur les personnes ciblées et plus largement sur la société dans une perspective de prévention. Nous devons également nous assurer que nous nous attaquons à ses causes profondes en promouvant l’inclusion, la non-discrimination et la protection de l’espace civil », a-t-elle déclaré.

Une partie du travail crucial effectué jusqu’à présent a consisté à renforcer les partenariats, notamment avec le monde du sport, les entreprises de technologie et de médias sociaux, les chefs religieux traditionnels, la société civile et les jeunes.

Mme Nderitu a également souligné la valeur des efforts menés par les pays, y compris par le biais d’initiatives régionales, qui « continuent d’être cruciaux si nous voulons inverser la tendance (discours de haine) ».

Coexistence, dialogue et respect

Le Maroc a été le fer de lance des efforts qui ont conduit à la résolution de l’Assemblée générale des Nations Unies de 2021 qui a institué la Journée internationale.

Pour Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères du pays, il représente « un véritable appel à l’action pour faire face à ce fléau insidieux, qui porte atteinte à la paix, à la stabilité et au développement et porte atteinte à la dignité humaine et aux droits de l’homme ».

Il a déclaré que le Maroc a toujours donné la priorité aux valeurs de coexistence, de dialogue, de respect des religions et des croyances, de pluralisme et de diversité.

M. Bourita a également souligné certaines des initiatives du gouvernement à cet égard.

Par exemple, a-t-il déclaré, au milieu d’une recrudescence des discours de haine anti-immigrés et anti-réfugiés ailleurs, son pays a plutôt adopté les valeurs d’acceptation, de coexistence et d’intégration « qui ont valu au Maroc son statut de terre d’accueil pour de nombreux Africains, Européens, Ressortissants d’Asie et du Moyen-Orient.

Source link

Publicité
spot_img

Autres articles

La chasse high-tech au partenaire d’une plante solitaire

L’intelligence artificielle est utilisée dans la recherche d’une partenaire féminine pour une espèce végétale...

Élections 2024 : projection actualisée des sièges du nouveau Parlement européen | Nouvelles

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles...

Adjudication OLO du 17 juin 2024 : montant à adjuger

L'Agence fédérale de la Dette communique que la fourchette du montant qui sera adjugé...

Les chats du Japon reçoivent un coup de pouce en matière de soins de santé grâce à l’IA

ChatsMoi ! est une application gratuite pour smartphone basée sur l'IA conçue pour détecter...

autres articles

La chasse high-tech au partenaire d’une plante solitaire

L’intelligence artificielle est utilisée dans la recherche d’une partenaire féminine pour une espèce végétale...

Élections 2024 : projection actualisée des sièges du nouveau Parlement européen | Nouvelles

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles...

Adjudication OLO du 17 juin 2024 : montant à adjuger

L'Agence fédérale de la Dette communique que la fourchette du montant qui sera adjugé...