16.9 C
Bruxelles
vendredi, mai 24, 2024
AccueilFrançaisACTUALITEZakia Khattabi met fin aux doubles standards en interdisant les exportations belges...

Zakia Khattabi met fin aux doubles standards en interdisant les exportations belges de pesticides nocifs

Publié le

Le conseil des ministres de ce vendredi 23 juin a approuvé le projet « export ban » de la ministre fédérale de l’environnement Zakia Khattabi. Cet Arrêté Royal vise une interdiction d’exportation de certaines substances dangereuses, pourtant interdites ou strictement réglementées sur le marché européen, à partir du territoire belge vers des pays non-membres de l’Union européenne. Pour Zakia Khattabi, il s’agit d’une mesure contre les doubles standards qui s’inscrit résolument dans une dynamique de protection, de justice sociale et environnementale.

Chaque année, l’Union européenne exporte hors de ses frontières des milliers de tonnes de substances hautement nocives qu’elle interdit sur son propre sol. La Belgique en est l’un des principaux pays exportateurs. Un non-sens pour Zakia Khattabi : « Si ces produits sont aujourd’hui interdits sur le marché européen, c’est précisément parce que leur usage est très nocif sur la triple santé : humaine, animale et environnementale. Il va de soi que ce n’est pas bon ici ne l’est pas ailleurs ! ».

La ministre pointe par ailleurs deux autres enjeux : « Avec la mondialisation, par effet boomerang, le consommateur européen se voit finalement exposé à ces substances qui finissent par arriver dans son assiette. C’est ainsi qu’une analyse menée en 2020 par PAN Europe a révélé que, sur 5.800 échantillons alimentaires analysés au sein de l’Union européenne, 74 substances interdites s’y trouvaient. Enfin, cette pratique entraîne une discordance de marché et une concurrence déloyale étant donné que nos agriculteurs ne peuvent plus utiliser ces substances ».

Avec cet arrêté, la Belgique devient le second pays de l’Union, après la France, à mettre en place cette interdiction. Le texte contient deux annexes : une première qui liste les substances dangereuses pour lesquelles tous les usages sont interdits au sein de l’Union européenne et pour lesquelles toutes les exportations seront interdites, une seconde reprenant les substances dangereuses pour lesquelles certains usages sont encore autorisés. Avec cet Arrêté de Zakia Khattabi, la Belgique est désormais bien armée pour plaider en faveur d’une interdiction européenne dans le cadre de la stratégie européenne pour une chimie durable.

Lien de la source

Publicité
spot_img

Autres articles

Le presse-papiers de Windows est désormais alimenté par l’IA

Imaginez si votre presse-papiers pouvait exploiter la puissance de IA. Ce n'est plus...

Retour sur les grandes tendances 2023 du secteur indépendant

Le nombre d'indépendants en activité principale a augmenté de 0,43 % passant de 795.282...

Guerre des devises : réalité ou fantasme ?

Communiqué de presse // Chaque cycle économique a sa guerre des devises. Dans...

Mesurer les temps d’attente dans les soins de santé : pour qui, pourquoi, comment ?

Contrairement à ce que l’on observe dans d’autres pays, les initiatives de mesure du...

autres articles

Le presse-papiers de Windows est désormais alimenté par l’IA

Imaginez si votre presse-papiers pouvait exploiter la puissance de IA. Ce n'est plus...

Retour sur les grandes tendances 2023 du secteur indépendant

Le nombre d'indépendants en activité principale a augmenté de 0,43 % passant de 795.282...

Guerre des devises : réalité ou fantasme ?

Communiqué de presse // Chaque cycle économique a sa guerre des devises. Dans...