14.9 C
Bruxelles
vendredi, mai 24, 2024
AccueilFrançaisACTUALITELe réseau AIDO publie la déclaration de Mombasa sur les droits de...

Le réseau AIDO publie la déclaration de Mombasa sur les droits de l’homme

Publié le

COMMUNIQUÉ DE PRESSEMombasa / AIDO Network International, avec son siège social à Londres et des chapitres en Europe, en Afrique et dans les Amériques, a tenu sa 5e Convention internationale à Mombasa, Kenya. Les questions relatives aux droits de l’homme figuraient en tête de l’ordre du jour. Culminant avec la Déclaration historique de Mombasa sur les droits de l’homme, la conférence a soulevé des questions importantes dans le contexte de la culture africaine traditionnelle et de la manière dont le continent peut se développer.

La Déclaration a été signée par des chefs traditionnels africains, des responsables gouvernementaux et des représentants de la société civile du monde entier et affirme leur engagement à travailler ensemble pour l’égalité, la justice et le respect des droits humains des peuples africains.

La Convention a été organisée en collaboration avec le Conseil de gouvernance autochtone africain (AIGC) et la Commission des réparations de la CARICOM (CRC).

Le réseau AIDO publie la déclaration de Mombasa sur les droits de l’homme 6

Mise en œuvre et respect des droits de l’homme

La Déclaration appelle à la pleine jouissance et à la pleine complémentarité des droits de l’homme par les peuples africains partout dans le monde et appelle les gouvernements africains, les chefs traditionnels et culturels, à apporter un soutien total et un plaidoyer cohérent en faveur de la justice réparatrice pour les Africains de la diaspora et sur le continent en gardant à l’esprit les 400 ans de trafic illégal dans le commerce transatlantique d’Africains réduits en esclavage et la perturbation des structures sociales, politiques et économiques en Afrique ; et le colonialisme, conformément au Plan en dix points pour la justice réparatrice de la Commission des réparations de la CARICOM.

Le rassemblement de haut niveau a en outre résolu :

« construire une Afrique mondiale unie qui s’engage pour le développement et l’avancement des Africains partout dans le monde ; notre intention de faciliter le retour et la réunification des Africains de la diaspora avec leurs racines, en avançant un programme de reconnexion progressive mettant l’accent sur la spiritualité, l’éducation et les échanges culturels, les affaires et l’investissement ; et notre soutien sans équivoque à la justice réparatrice pour les Africains de la diaspora et en Afrique pour les crimes contre l’humanité et le déni de leurs droits humains.

IMG 0141 1 Le réseau AIDO publie la déclaration de Mombasa sur les droits de l'homme
Le réseau AIDO publie la déclaration de Mombasa sur les droits de l’homme 7

La Convention qui portait sur « Culture, Ubuntu et droits de l’homme », présenté un forum d’affaires et une table ronde d’affaires; un sommet sur les droits de l’homme avec des présentations en panel sur les droits de l’homme et la justice réparatrice, un panel culturel ainsi que de nombreuses présentations de chansons, de danses et de costumes africains, tous facilitant un dialogue entre la famille royale africaine et les participants du monde entier.

Son Altesse Paul Eganda Président d'AIDO International et le réseau HH Grace Eganda AIDO publient la déclaration de Mombasa sur les droits de l'homme

Son Altesse Royale Paul Jones Eganda, président mondial d’AIDO Network International, dans son discours d’ouverture a reconnu que « La promotion et la protection des droits de l’homme exigent non seulement des efforts nationaux mais aussi une coopération internationale. Nous comprenons qu’aucune nation ou entité ne peut accomplir seule cette tâche vitale.

Il a en outre souligné que « C’est en unissant nos forces, en partageant nos connaissances et en favorisant un dialogue que nous pouvons relever les défis auxquels l’humanité est confrontée et garantir que les droits de l’homme sont réalisés aux quatre coins du monde ». Il a conclu en encourageant les personnes présentes à veiller à ce que la Convention serve de jalon dans notre cheminement collectif vers un monde où les droits de l’homme ne sont pas seulement de nobles idéaux mais des réalités vécues.

La princesse Ulrike Pohlman Acom, présidente du conseil consultatif de l’AIDO, a souhaité la bienvenue aux délégués à la convention et a remercié la section AIDO Kenya – dirigée par Mme Ann Hamburger et soutenue par l’honorable Millicent Odhiambo – pour son travail acharné sur les arrangements et le programme de la convention. qui devait « créer un monde meilleur avec tous les différents recours dont chaque individu dispose, dans l’esprit d’UBUNTU. »

Le discours d’ouverture a été prononcé par le Dr Hilary Brown, responsable du programme Culture et développement communautaire, Secrétariat de la CARICOM, représentant le professeur Sir Hilary Beckles, président de la Commission des réparations de la CARICOM.

Elle a souligné la brutalité de l’esclavage mobilier dans les Amériques, la négation des droits humains des Africains, l’idéologie du racisme et la dette qui « n’a pas encore été payé pour l’exploitation systémique, l’extraction de richesses, la douleur, la souffrance et les dommages psychologiques, conduisant à une pauvreté persistante dans les Caraïbes et en Afrique jusqu’à aujourd’hui », comme base pour la création de la Commission des réparations de la CARICOM en 2013 et son appel constant à une justice réparatrice de l’Europe. Elle a également souligné le rôle essentiel que les chefs traditionnels africains devraient jouer dans la promotion d’une Afrique mondiale unie et a appelé le rassemblement influent à parler d’une seule voix pour faire avancer le développement de l’Afrique.

IMG 0395 e1687606531643 Le réseau AIDO publie la déclaration de Mombasa sur les droits de l'homme
Le réseau AIDO publie la déclaration de Mombasa sur les droits de l’homme 8

Mombasa Tables rondes clés

Le Business Panel présidé par le Prince Bimbo Roberts Folayan, membre du Conseil consultatif et responsable d’AIDO Business, a exploré le thème : « Promouvoir les opportunités d’affaires et d’investissement en Afrique et dans sa diaspora ». Les panélistes ont tenu une discussion animée et ont conclu à la nécessité de développer davantage de moyens d’améliorer la collaboration commerciale entre l’Afrique et la diaspora et la manière dont l’AIDO travaillerait avec d’autres organisations à cette fin.

Le panel des droits de l’homme était présidé par M. Martin Weightman, conseiller en droits de l’homme et interreligieux pour l’AIDO et a abordé la question spécifique des droits des femmes et des enfants. Les panélistes ont discuté de la manière dont les rôles traditionnels pourraient renforcer ces droits tout en jetant un regard critique sur les pratiques qui devraient être abandonnées telles que les mutilations génitales féminines.

Cette discussion a constitué la base d’un programme et d’un plan d’action en cours qui seront élaborés pour inclure également d’autres domaines pertinents tels que l’esclavage moderne. Un certain nombre de nouveaux groupes ont également été formés dans le cadre de la campagne d’éducation des jeunes pour les droits de l’homme qui a été mise en évidence lors du Congrès.

Le panel sur la culture présidé par l’ambassadrice Filda Lolem a exploré le travail caritatif d’AIDO dans différents pays et a souligné comment la culture peut être utilisée comme un outil qui traverse de nombreux domaines sociaux et devrait être utilisée pour faciliter et promouvoir la coexistence, la mise en œuvre de l’éducation et de l’action en matière de droits de l’homme. , les entreprises et le tourisme. L’ensemble du Congrès a été rythmé par des présentations vives et colorées de différentes régions du Kenya.

La Convention a également reçu un message de solidarité de l’Union africaine, envoyé par SE l’Ambassadeur Minata Samate Cessouma, Commissaire de l’UA à la Santé, aux Affaires humanitaires et au Développement social, qui a été lu par Sa Majesté le Dr Robinson Tanyi, Roi de la région de Tinto Mbuo, Cameroun et Président de l’AIGC.

Parmi les officiels qui ont également accueilli les délégués à la Convention figuraient Son Altesse Royale Paul Sande Emolot Papa Emorimor III, Roi d’Ateker Iteso, Afrique de l’Est ; Sa Majesté Nabongo Peter Mumia II, Roi du Royaume de Wanga, Kenya ; Le député. Onyiego Silvanus Osoro, député et whip en chef de la majorité ; Mme Anne Mwita, ministère des Affaires étrangères et M. Mahmood Noor, représentant SE Abdulswamad Shariff Nassir, gouverneur de Mombasa.

En conclusion, la Convention a jeté les bases pour que les activités de l’AIDO soient portées à un nouveau niveau de coopération et de développement au cours de l’année à venir.

Le stand des jeunes pour l'éducation aux droits de l'homme Le réseau AIDO publie la déclaration de Mombasa sur les droits de l'homme
Le réseau AIDO publie la déclaration de Mombasa sur les droits de l’homme 9

Source link

Publicité
spot_img

Autres articles

La Régie des Bâtiments dévoile la première partie restaurée de la façade avant du Palais de Justice de Bruxelles et la statue de Minerve

La menuiserie extérieure de la façade avant sera restaurée et repeinte. Des essais de...

Le presse-papiers de Windows est désormais alimenté par l’IA

Imaginez si votre presse-papiers pouvait exploiter la puissance de IA. Ce n'est plus...

Retour sur les grandes tendances 2023 du secteur indépendant

Le nombre d'indépendants en activité principale a augmenté de 0,43 % passant de 795.282...

Guerre des devises : réalité ou fantasme ?

Communiqué de presse // Chaque cycle économique a sa guerre des devises. Dans...

autres articles

La Régie des Bâtiments dévoile la première partie restaurée de la façade avant du Palais de Justice de Bruxelles et la statue de Minerve

La menuiserie extérieure de la façade avant sera restaurée et repeinte. Des essais de...

Le presse-papiers de Windows est désormais alimenté par l’IA

Imaginez si votre presse-papiers pouvait exploiter la puissance de IA. Ce n'est plus...

Retour sur les grandes tendances 2023 du secteur indépendant

Le nombre d'indépendants en activité principale a augmenté de 0,43 % passant de 795.282...