11.7 C
Bruxelles
jeudi, mai 23, 2024
AccueilFrançaisACTUALITELancement d'un nouveau document d'orientation des Nations Unies pour contrer et lutter...

Lancement d’un nouveau document d’orientation des Nations Unies pour contrer et lutter contre la haine en ligne

Publié le

Le document d’orientation, Contrer et traiter le discours de haine en ligne : un guide pour les décideurs politiques et les praticiensa été développé conjointement par le Bureau des Nations Unies avec le Projet sur les droits de l’homme, les mégadonnées et la technologie du Conseil de recherches économiques et sociales (ESRC), à l’Université d’Essex au Royaume-Uni.

« Vitesse sans précédent »

« Nous avons vu à travers le monde, et au fil du temps, comment les médias sociaux sont devenus un vecteur majeur de propagation des discours de haine à une vitesse sans précédent, menaçant la liberté d’expression et un débat public florissant », a déclaré Alice Wairimu Nderitu, conseillère spéciale du secrétaire de l’ONU. -General on the Prevention of Genocide, qui est le point focal mondial sur la question.

« Nous avons vu comment les auteurs des incidents de violence identitaire ont utilisé la haine en ligne pour cibler, déshumaniser et attaquer d’autres personnes, dont beaucoup sont déjà les plus marginalisées de la société, notamment les minorités ethniques, religieuses, nationales ou raciales, les réfugiés et les migrants, les femmes et les personnes ayant une orientation sexuelle, une identité de genre, une expression de genre et des caractéristiques sexuelles diverses », a déclaré Mme Nderitu.

Les principales recommandations incluent :

  • La nécessité de garantir le respect des droits de l’homme et de l’État de droit lors de la lutte contre les discours de haine en ligne, et d’appliquer ces normes à la modération, à la curation et à la réglementation des contenus.
  • Améliorer la transparence de la modération du contenu, de la curation du contenu et de la réglementation.
  • Promouvoir des récits positifs pour contrer les discours de haine en ligne et favoriser l’engagement et l’autonomisation des utilisateurs.
  • Garantir la responsabilité, renforcer les mécanismes judiciaires et améliorer les mécanismes de contrôle indépendants.
  • Renforcement de la coopération multilatérale et multipartite.
  • Promouvoir les voix communautaires et formuler des politiques et des bonnes pratiques sensibles au contexte et fondées sur les connaissances pour protéger et donner aux groupes et populations vulnérables les moyens de lutter contre les discours de haine en ligne.

Le document d’orientation s’appuie sur des initiatives antérieures, notamment La stratégie et le plan d’action des Nations Unies contre le discours de hainequi vise à renforcer la réponse de l’ONU à la propagation et à l’impact mondiaux du discours de haine.

La stratégie s’engage fermement à intensifier l’action coordonnée pour lutter contre le discours de haine, tant au niveau mondial que national, y compris l’utilisation des nouvelles technologies et l’engagement avec les médias sociaux pour lutter contre le discours de haine en ligne et promouvoir des récits positifs.

Rôle pour la technologie, les médias sociaux

« Les technologies numériques et les médias sociaux jouent un rôle crucial dans la lutte contre le discours de haine, par le biais de la sensibilisation, de la sensibilisation, de l’accès à l’information et de l’éducation », a noté le conseiller spécial.

« La transformation de nos vies en un format hybride, avec la part de notre vie passée en ligne qui ne cesse d’augmenter, garantir que nous jouissons tous des mêmes droits en ligne que hors ligne est devenue de plus en plus importante », a noté le Dr Ahmed Shaheed, directeur adjoint. , Essex Human Rights, Big Data and Technology Project et ancien ONU Rapporteur spécial sur la liberté de religion ou de conviction.

« Atrocités de masse »

Il a mis en garde contre « les actes de violence qui découlent de l’incitation à la violence en ligne, y compris les atrocités de masse », au-delà des fractures numériques créées par la haine en ligne.

« Malheureusement, notre investissement dans la lutte contre la haine en ligne n’a pas encore correspondu à la réalité de sa diffusion et de son impact en ligne. Et il demeure de notre responsabilité – toutes les parties prenantes concernées – d’intensifier nos efforts pour préserver les acquis durement acquis à ce jour dans la promotion de la non-discrimination et de l’égalité », a conclu la conseillère spéciale Nderitu.

Source link

Publicité
spot_img

Autres articles

Mesurer les temps d’attente dans les soins de santé : pour qui, pourquoi, comment ?

Contrairement à ce que l’on observe dans d’autres pays, les initiatives de mesure du...

Une riche histoire, pour un avenir prometteur : 175 ans du Conseil Supérieur de la Santé

08h30   Réception autour d'un café 09h15   Accueil et introductionDr. Yves Van Laethem, CHU Saint-Pierre, ULBPrésident actuel...

Le visage humain de l’anticultisme en France : récits personnels et combats

Dans un monde qui comprend souvent mal et ostracise les croyances non conventionnelles, le...

Nouveau projet de recherche sur la mobilité humaine sur les données intelligentes

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles...

autres articles

Mesurer les temps d’attente dans les soins de santé : pour qui, pourquoi, comment ?

Contrairement à ce que l’on observe dans d’autres pays, les initiatives de mesure du...

Une riche histoire, pour un avenir prometteur : 175 ans du Conseil Supérieur de la Santé

08h30   Réception autour d'un café 09h15   Accueil et introductionDr. Yves Van Laethem, CHU Saint-Pierre, ULBPrésident actuel...

Le visage humain de l’anticultisme en France : récits personnels et combats

Dans un monde qui comprend souvent mal et ostracise les croyances non conventionnelles, le...