13.3 C
Bruxelles
lundi, juillet 15, 2024
AccueilFrançaisACTUALITELe chef des secours de l'ONU appelle à un soutien continu pour...

Le chef des secours de l’ONU appelle à un soutien continu pour la Syrie et d’autres régions en crise

Publié le

Le «chef des secours» s’adressait aux journalistes au siège de l’ONU à New York au moment où ces deux initiatives de sauvetage distinctes doivent expirer dans les prochains jours.

Il s’est également dit préoccupé par la violence sexiste dans des pays comme la République démocratique du Congo (RDC) et a noté le manque d’espoir face à la crise au Soudan.

Renouvellement transfrontalier de la Syrie

La région du nord-ouest est le dernier bastion de l’opposition en Syrie, et l’aide y a été acheminée depuis la Turquie par le biais d’un mécanisme transfrontalier autorisé pour la première fois par l’ONU. Conseil de sécurité en 2014. Il a déclaré que les négociations sur sa prolongation se trouvaient à un moment critique.

« Nous sommes à trois jours, je pense, du point de décision pour le renouvellement de cette résolution, sur laquelle nous sommes tous très clairs », a-t-il déclaré.

M. Griffiths a également souligné la nécessité d’assurer un soutien humanitaire accru à la Syrie, où 90 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté après plus d’une décennie de guerre.

Grave déficit de financement

Un plan de 5,4 milliards de dollars pour les opérations d’aide cette année n’est financé qu’à 12%, a-t-il ajouté, et les retombées pourraient inclure le Programme alimentaire mondial (PAM) contraints de réduire les rations de 40 %.

« La grande histoire pour moi sur la Syrie, parmi de très nombreux autres aspects de la tragédie de ce conflit, est cette absence d’aide suffisante », a-t-il déclaré.

M. Griffiths a également évoqué l’Initiative céréalière de la mer Noire, qui fait partie des accords historiques négociés par l’ONU et signés en juillet dernier avec la Russie, l’Ukraine et la Turquie.

L’accord sur les céréales s’épuise

L’accord a facilité l’exportation de millions de tonnes de céréales et de denrées alimentaires ukrainiennes et vise à assurer la même chose pour les aliments et les engrais russes. Il doit expirer au milieu du mois et Moscou a déclaré à plusieurs reprises qu’il ne voyait aucune raison de continuer à participer.

Dans un communiqué vendredi, l’ONU Secrétaire général António Guterres a réitéré l’importance d’une « mise en œuvre complète et continue des accords ».

« Le monde a compris la valeur de l’initiative de la mer Noire », a déclaré M. Griffiths, répondant à la question d’un journaliste. « Donc, ce n’est pas quelque chose que vous jetez. »

« Pas d’espoir » au Soudan

M. Griffiths se rendra en Éthiopie ce week-end pour participer à une réunion sur le Soudan, où les combats entre forces militaires rivales ont déplacé près de trois millions de personnes depuis la mi-avril.

« Le Soudan est une histoire qui ne s’est pas du tout améliorée ces dernières semaines », a-t-il déclaré, notant que l’accès à la région du Darfour « reste pratiquement nul ».

Bien que les autorités du Tchad voisin aient aidé à faire entrer des humanitaires dans l’ouest du Darfour, la situation sécuritaire y reste extrêmement dangereuse, a-t-il déclaré. L’acheminement de l’aide depuis Port-Soudan sur la côte de la mer Rouge a également été difficile.

« Le Soudan est, de mon point de vue, un endroit sans espoir pour le moment et un endroit où il n’y a que tout à faire », a-t-il déclaré, évoquant la nécessité de mobiliser des financements et d’assurer un accès transfrontalier depuis l’Égypte, le Tchad, et en Éthiopie, ainsi qu’à l’intérieur du pays.

M. Griffiths a souligné le rôle crucial des partenaires de la société civile dans l’acheminement de l’aide au Soudan, qui « risquent quotidiennement leur vie et leur intégrité physique pour aider leurs communautés locales et leurs quartiers ».

La violence sexiste

Le chef humanitaire a également abordé la violence sexiste en RDC, la décrivant comme l’une des « terribles, terribles tragédies » du pays. Il a averti qu’il pourrait y avoir « un nombre extraordinaire » de 125 000 cas cette année si le taux d’incidence actuel se poursuit.

« Nous devons faire la lumière sur cette question car ce n’est pas seulement la RDC », a-t-il déclaré. « Le Secrétaire général en a parlé dans le contexte d’Haïti. C’est aussi au Soudan. Mais, pour moi, la RDC incarne la nature épouvantable de l’inhumanité de l’homme, principalement envers les femmes et les filles.

Défi du changement climatique

En ce qui concerne le changement climatique, M. Griffiths a souligné la sécheresse sans précédent dans la Corne de l’Afrique après six saisons des pluies ratées consécutives. La réponse humanitaire se poursuit également à la suite des tremblements de terre en Syrie et en Turquie en février, et des inondations historiques au Pakistan l’année dernière.

Il a déclaré que les humanitaires ont intensifié leur engagement en ce qui concerne les conférences des Nations Unies sur le changement climatique, connues sous le nom de COP, dont la dernière se tiendra aux Émirats arabes unis en novembre.

« Notre objectif… en entrant dans la COP sera d’essayer de maximiser l’utilisation des fonds pour le climat pour les communautés de première ligne du monde entier qui sont directement touchées par le climat. Il s’agit donc d’adaptation et de résilience », a-t-il déclaré.

Source link

Publicité
spot_img

Autres articles

Rapport d’allocation et d’impact des OLO vertes pour 2023

L’Agence fédérale de la Dette a le plaisir de présenter le rapport d’allocation et...

Conférence de presse sur la Fête nationale – Mardi 16 juillet 2024

La ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden, la ministre de la Défense Ludivine Dedonder et...

L’impact du changement climatique sur la sécurité sociale

Ce numéro spécial de la Revue belge de sécurité sociale présente également des exemples...

LES FACTURES ÉLECTRONIQUES STRUCTURÉES ENTRE ENTREPRISES DEVIENDRONT OBLIGATOIRES À PARTIR DE 2026

Chaque entreprise avec un numéro de TVA actif tombe sous le coup de cette...

autres articles

Rapport d’allocation et d’impact des OLO vertes pour 2023

L’Agence fédérale de la Dette a le plaisir de présenter le rapport d’allocation et...

Conférence de presse sur la Fête nationale – Mardi 16 juillet 2024

La ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden, la ministre de la Défense Ludivine Dedonder et...

L’impact du changement climatique sur la sécurité sociale

Ce numéro spécial de la Revue belge de sécurité sociale présente également des exemples...