13.8 C
Bruxelles
lundi, juin 17, 2024
AccueilFrançaisACTUALITEUn an de l'Initiative de la mer Noire : faits et chiffres clés

Un an de l’Initiative de la mer Noire : faits et chiffres clés

Publié le

Également connue sous le nom d’Initiative pour les céréales de la mer Noire, elle a été gérée par le Centre conjoint de coordination (CCJ) à Istanbul, composé de la Russie, de la Turquie, de l’Ukraine et de l’ONU.

Voici les principaux faits et chiffres que vous devez connaître :

Qu’est-ce que la Black Sea Grain Initiative a réalisé depuis sa signature en juillet 2022 ?

Près d’un an après le début de l’accord, plus de 32 millions tonnes des produits alimentaires ont été exportés de trois ports ukrainiens de la mer Noire vers 45 pays sur trois continents.

La reprise partielle des exportations maritimes ukrainiennes permise par l’Initiative a débloqué des produits alimentaires vitaux et a contribué à inverser la flambée des prix alimentaires mondiaux, qui ont atteint des niveaux record peu de temps avant la signature de l’accord.

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) Indice des prix alimentaires a enregistré une baisse mensuelle constante au cours de la dernière année, chutant de plus de 23 % par rapport à son sommet de mars 2022.

L’Initiative a permis au Programme alimentaire mondial (PAM) pour transporter plus de 725 000 tonnes de blé afin d’aider les personnes dans le besoin en Afghanistan, en Éthiopie, au Kenya, en Somalie, au Soudan et au Yémen. L’Ukraine a fourni plus de la moitié des PAMde blé en 2022, comme ce fut le cas en 2021.

Total des cargaisons de l’Initiative céréalière de la mer Noire par destination et par marchandise

Les prix alimentaires et l’inflation restent élevés. Comment l’Initiative a-t-elle aidé les millions de personnes souffrant de la faim dans le monde ?

Bien que les prix mondiaux des denrées alimentaires aient généralement chuté, de nombreux facteurs influent sur l’abordabilité des aliments et l’inflation alimentaire intérieure, notamment les taux de change. L’initiative a aidé à reconnecter les denrées alimentaires ukrainiennes aux chaînes d’approvisionnement mondiales, contribuant ainsi à faire baisser les prix sur les marchés mondiaux.

Le FAO Indice des prix alimentaires s’élevait à 140,6 en juillet 2022, lorsque l’Initiative a été dévoilée. Il a baissé de 11,6 % depuis lors, atteignant 122,3 points en juin 2023.

Au cours de la même période, l’Indice FAO des prix des céréales a chuté de 14 pour cent, passant de 147,3 points à 126,6 points, en partie grâce à l’augmentation de l’offre mondiale facilitée par l’Initiative.

Pourquoi l’Initiative de la mer Noire devrait-elle continuer ?

Avant le conflit, l’Ukraine était l’un des principaux exportateurs de céréales et le premier exportateur mondial d’huile de tournesol. Ses produits doivent continuer à circuler sans entrave pour approvisionner les marchés et contribuer à contenir les prix.

Le manque d’approvisionnement alimentaire a des répercussions sur la vie de millions de personnes, en particulier les plus pauvres, les frappant durement dans les domaines de la santé, de l’éducation et de la cohésion sociale.

L’Initiative a permis la reprise partielle des approvisionnements alimentaires vitaux sur le marché. Il a donné aux agriculteurs ukrainiens un certain niveau de prévisibilité dans la production et la récolte et a relancé les principales voies de navigation.

Des inspecteurs des Nations Unies montent à bord d’un navire pour effectuer une inspection pour le Centre conjoint de coordination (CCC).

L’Initiative est-elle destinée à fournir des denrées alimentaires aux pays à faible revenu d’Afrique et d’ailleurs ? Est-ce avant tout humanitaire ou commercial ?

Le but de la mer Noire Initiative est de faciliter les exportations de trois ports maritimes ukrainiens. Les récoltes d’Ukraine sont vendues dans le monde entier, y compris dans des pays où une partie de la population souffre d’insécurité alimentaire.

Le fret peut être traité et réexporté depuis les destinations initiales. L’Initiative ne précise pas où les exportations doivent aller. Les exportations vers n’importe quel pays, riche ou pauvre, peuvent cependant contribuer à calmer les marchés mondiaux et à atténuer l’inflation des prix alimentaires.

Les fournitures transportées dans le cadre de l’Initiative par le PAM soutiennent directement les personnes dans le besoin lors de crises humanitaires. En juillet 2023, le PAM achetait 80 % de ses céréales de blé mondiales à l’Ukraine dans le cadre de l’Initiative, contre 50 % en 2021 et 2022.

Dans cette opération unique, les exportations commerciales ont des bénéfices mondiaux.

Quand l’Initiative doit-elle être renouvelée et pour combien de temps ?

La durée initiale de l’Initiative de la mer Noire était de 120 jours à compter du 22 juillet 2022. Elle a été renouvelée par toutes les parties le 18 novembre pour 120 jours supplémentaires.

Le 17 mars, toutes les parties ont accepté son renouvellement, mais la Russie n’a accepté qu’une prolongation de 60 jours en attendant l’examen. Le 18 mai, la Russie a confirmé sa participation à l’accord pour 60 jours supplémentaires. En conséquence, l’accord doit maintenant être renouvelé le 17 juillet.

L’ONU souhaite que l’Initiative soit mise en œuvre et prolongée aussi longtemps que nécessaire afin que la nourriture puisse être transportée hors d’Ukraine en utilisant la route de la mer Noire de manière sûre et rentable.

Pourquoi les exportations alimentaires via l’Initiative ont-elles fortement chuté ces derniers mois ?

Les exportations alimentaires par le biais de l’Initiative ont considérablement diminué Ces derniers mois en raison du rythme plus lent des inspections et de l’exclusion du port de Yuzhny/Pivdennyi de l’Initiative.

D’une moyenne quotidienne record de 11 inspections en octobre 2022, la moyenne quotidienne est tombée en dessous de cinq en avril, mai et juin 2023.

Les exportations mensuelles ont culminé à 4,2 millions de tonnes métriques en octobre 2022, mais n’étaient que de 1,3 million de tonnes métriques en mai 2023.

Des détails et des données sur les volumes et les destinations des marchandises sont disponibles ici.

Volumes de fret et d’inspection du 1er août 2022 au 10 juillet 2023 :

Exportations de fret par port et par mois.

Exportations de fret par port et par mois.

Pourquoi l’ammoniac n’a-t-il pas été exporté ?

Les exportations d’engrais, y compris l’ammoniac, sont essentielles pour la production agricole et la sécurité alimentaire. L’Initiative prévoit l’exportation d’engrais, y compris l’ammoniac.

Le Secrétaire général de l’ONU a souligné l’importance d’augmenter l’approvisionnement en engrais et en ammoniac pour soutenir la sécurité alimentaire mondiale. Cependant, à ce jour, aucun engrais ou ammoniac n’a été exporté dans le cadre de l’Initiative.

Les exportations d’ammoniac dans le cadre de l’initiative dépendraient de la reprise du pipeline d’ammoniac de Togliatti en Russie au port ukrainien de Yuzhny/Pivdennyi. Des dommages au pipeline ont été signalés le 5 juin et son état actuel n’est pas connu.

Pourquoi l’ONU n’exige-t-elle pas davantage d’inspections de navires afin d’augmenter les expéditions ?

L’ONU reste fermement engagée à soutenir la mise en œuvre effective de l’Initiative et sa poursuite. Cependant, la mise en œuvre est basée sur le consensus, de sorte que toutes les parties doivent s’accorder sur le rythme de l’opération.

Les inspections sont menées conjointement et toutes les parties dédouanent chaque navire à la fois pour son voyage d’arrivée et de départ. L’équipe des Nations Unies au sein du JCC est là pour faciliter et travailler avec les parties pour tenter de relever les défis opérationnels.

L’engagement de haut niveau avec les parties se poursuit dans le but de parvenir à un accord sur un ensemble de mesures pour répondre à leurs principales préoccupations d’une manière mutuellement acceptable.

L'inspecteur de l'ONU Metin Gezer effectue une inspection du Centre conjoint de coordination (CCC) dans la mer de Marmara.

L’inspecteur de l’ONU Metin Gezer effectue une inspection du Centre conjoint de coordination (CCC) dans la mer de Marmara.

Comment l’Initiative est-elle mise en œuvre ? Pourquoi les exportations de l’Ukraine doivent-elles passer par un régime d’inspection alors que les exportations de la Russie ne le sont pas ?

La responsabilité du JCC est de faciliter le passage en toute sécurité des navires commerciaux transportant des céréales, des denrées alimentaires et des engrais, y compris de l’ammoniac, à destination et en provenance de trois ports ukrainiens : Odessa, Chornomorsk et Yuzhny/Pivdennyi.

Le JCC est également responsable des inspections des navires entrants et sortants pour s’assurer qu’il n’y a pas de cargaison ou d’équipage non autorisés. Le CCC rapporte publiquement sur les expéditions et les mouvements de navires facilités dans le cadre de l’Initiative.

L’Initiative de la mer Noire ne concerne pas les exportations depuis les ports de Russie.

Une ferme agricole à Baranove, région d'Odessa, Ukraine.

Une ferme agricole à Baranove, région d’Odessa, Ukraine.

Source link

Publicité
spot_img

Autres articles

La chasse high-tech au partenaire d’une plante solitaire

L’intelligence artificielle est utilisée dans la recherche d’une partenaire féminine pour une espèce végétale...

Élections 2024 : projection actualisée des sièges du nouveau Parlement européen | Nouvelles

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles...

Adjudication OLO du 17 juin 2024 : montant à adjuger

L'Agence fédérale de la Dette communique que la fourchette du montant qui sera adjugé...

Les chats du Japon reçoivent un coup de pouce en matière de soins de santé grâce à l’IA

ChatsMoi ! est une application gratuite pour smartphone basée sur l'IA conçue pour détecter...

autres articles

La chasse high-tech au partenaire d’une plante solitaire

L’intelligence artificielle est utilisée dans la recherche d’une partenaire féminine pour une espèce végétale...

Élections 2024 : projection actualisée des sièges du nouveau Parlement européen | Nouvelles

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles...

Adjudication OLO du 17 juin 2024 : montant à adjuger

L'Agence fédérale de la Dette communique que la fourchette du montant qui sera adjugé...