7.6 C
Bruxelles
samedi, mars 2, 2024
AccueilFrançaisACTUALITETürk : il faut rendre des comptes pour les violations « choquantes...

Türk : il faut rendre des comptes pour les violations « choquantes » des forces russes en Ukraine

Publié le

Le Haut-Commissaire a dit au Conseil des droits de l’homme à Genève que son bureau (HCDH) avait documenté la détention arbitraire de plus de 900 civils entre le 24 février 2022 et le 23 mai de cette année.

Il a ajouté que la Russie ne donnait pas accès aux lieux de détention, « ce qui conduit inévitablement à un sous-dénombrement ». Les exécutions sommaires de 77 civils en détention ont également été documentées, ainsi que la torture et les mauvais traitements généralisés, y compris la violence sexuelle par le personnel de sécurité russe.

Des « mesures concrètes » nécessaires à la Russie

« Ces découvertes sont choquantes », a-t-il déclaré aux délégués. « Ils appellent la Fédération de Russie à prendre des mesures concrètes pour instruire et s’assurer que son personnel russe respecte le droit international des droits de l’homme et le droit humanitaire ».

Le chef des droits de l’homme de l’ONU a également présenté un rapport sur les violations des droits de l’homme en Crimée, occupée par la Russie depuis 2014, ainsi que dans les zones occupées par la Russie des régions de Kherson, Zaporizhzhia, Donetsk et Lougansk.

Outre les arrestations arbitraires, les disparitions forcées et la torture, les conclusions incluaient des transferts forcés de population de civils et des violations « étendues » de la liberté d’opinion et d’expression.

Des responsables locaux, des volontaires humanitaires, des prêtres, des enseignants, entre autres – plus d’un quart de ceux détenus par la Russie – ont été transférés sans qu’aucune information ne soit fournie à leurs familles. M. Türk a déclaré qu’il y avait eu plusieurs cas documentés de civils utilisés comme « boucliers humains », tentant de dissuader une attaque.

Il a décrit d’autres abus tels que la conscription forcée d’environ 2 500 hommes de Crimée, tandis que 112 personnes ont été poursuivies pour soi-disant insoumission, en 2022.

Droits niés

Le déni du droit à une procédure régulière et à un procès équitable est « un problème systémique » en Crimée, avec 16 cas documentés dans lesquels des tribunaux ont condamné des Ukrainiens à l’issue de procédures qui n’ont pas tenu compte des garanties d’un procès équitable.

La responsabilité pour les violations et les abus dans l’ensemble « continue de briller par son absence », sans qu’aucune enquête en cours ne soit menée par la Russie, à sa connaissance, a déclaré le Haut-Commissaire.

Le chef des droits de l’homme a déclaré qu’il était également profondément préoccupé par une récente loi parlementaire russe exemptant les auteurs de crimes de guerre et d’autres infractions internationales en Ukraine occupée de toute responsabilité nationale.

« Grande tragédie »

« Les problèmes décrits dans nos rapports sont profondément préjudiciables aux droits humains des Ukrainiens et doivent être traités de toute urgence. »

Il a conclu que la seule solution « à cette immense tragédie » était que toute personne influente travaille à une paix juste en accord avec le Charte des Nations Unies et le droit international.

Source link

Publicité
spot_img

Autres articles

Les députés améliorent la protection européenne des produits agricoles de qualité

Le Parlement a donné son feu vert définitif à la réforme des règles de...

Journée mondiale des ONG 2024 : l’UE lance une initiative de 50 millions d’euros pour protéger la société civile

Bruxelles, le 27 février 2024 – À l’occasion de la Journée mondiale des ONG,...

Renforcer les réponses à la haine religieuse : un appel à l’action le 8 mars prochain

Dans un monde où l’hostilité à l’égard des minorités religieuses persiste, la nécessité de...

Christine Lagarde s’adresse au Parlement européen sur le rapport annuel de la BCE et la résilience de la zone euro

Dans un moment charnière discours prononcé au Parlement européen Lors de sa session plénière...

autres articles

Les députés améliorent la protection européenne des produits agricoles de qualité

Le Parlement a donné son feu vert définitif à la réforme des règles de...

Journée mondiale des ONG 2024 : l’UE lance une initiative de 50 millions d’euros pour protéger la société civile

Bruxelles, le 27 février 2024 – À l’occasion de la Journée mondiale des ONG,...

Renforcer les réponses à la haine religieuse : un appel à l’action le 8 mars prochain

Dans un monde où l’hostilité à l’égard des minorités religieuses persiste, la nécessité de...