4.2 C
Bruxelles
mercredi, avril 24, 2024
AccueilFrançaisACTUALITECette année, 4,4 millions de messages de phishing ont déjà été transférés...

Cette année, 4,4 millions de messages de phishing ont déjà été transférés à Safeonweb

Publié le

Quels messages suspects ont circulé entre janvier et juin ?

Nous avons surtout vu et revu beaucoup de grands classiques. Les messages annuels des autorités ou fournisseurs d’énergie à propos des primes, des impôts, des pensions, du pécule de vacances, etc. constituent une vaste source d’inspiration pour les cyberpirates. Ils se font passer pour le SPF Finances, le service des Pensions, les autorités wallonnes, Engie, et bien d’autres encore.

Les messages semblent provenir de My e-Box, Doccle ou MonEspace (Fédération Wallonie-Bruxelles). Et ces messages nous parviennent constamment.

Un autre type de messages qui peuvent nous rendre fous sont les sempiternels messages provenant soi-disant de sociétés de livraison. On vous demande en général avec insistance de payer des frais supplémentaires, de fournir des données manquantes ou de télécharger une application. Un scénario similaire est utilisé dans les messages qui semblent provenir des banques. Vous devez confirmer vos coordonnées pour obtenir un nouveau lecteur de carte ou encore pour continuer à avoir accès à votre compte bancaire. Ici aussi, il s’agit simplement de collecter vos données et de les utiliser à votre insu.

Astuce importante pour éviter les fraudes : ne cliquez pas sur un lien contenu dans un message

Allez sur la page de connexion de l’organisation (via votre navigateur et non le lien du message) pour vérifier les informations. Pour les exemples ci-dessus, vous irez donc sur la page de connexion de bpost ou d’un autre service de livraison, de votre fournisseur d’énergie, de votre e-box ou de Doccle. Si vous souhaitez vérifier les informations relatives à votre compte bancaire, passez par le site Internet ou l’application de votre banque.

Bien plus que du phishing

Les tentatives de phishing ont toujours pour objectif d’obtenir des données de la victime. Parfois, ces données sont utilisées immédiatement, par exemple pour piller votre compte bancaire. Dans d’autres cas, vos données sont conservées et revendues à d’autres cybercriminels qui, à leur tour, les utilisent pour commettre l’une ou l’autre escroquerie.

Ainsi, plusieurs scénarios sont utilisés pour convaincre la victime d’effectuer elle-même un virement. Le cybercriminel essaie d’obtenir votre confiance ou, au contraire, de vous inquiéter dans le seul but que vous effectuiez vous-même un virement.  À titre d’exemple, citons la fraude à la relation, la fraude à l’investissement, la fraude via WhatsApp ou encore l’arnaque par sextortion

Plus d’infos sur suspect@safeonweb.be ?

Plus d’infos sur suspect@safeonweb.be ?

Désormais, suivez aussi Safeonweb sur Instagram !

https://www.instagram.com/safeonweb.be/

 



Lien de la source

Publicité
spot_img

Autres articles

Expulsions vers le Rwanda : tollé après l’adoption de la loi britannique

Le Premier ministre britannique Rishi Sunak a salué l'adoption, dans la nuit du lundi...

Le premier médicament qui ralentit la maladie d’Alzheimer existe déjà, mais pourquoi les médecins sont sceptiques ?

Neuf mois après son introduction aux États-Unis, le médicament contre la maladie d'Alzheimer d'Eisai...

La Régie des Bâtiments investit dans des laboratoires de l’Institut national de Criminalistique et de Criminologie

Étant donné la vétusté du complexe, la Régie des Bâtiments prévoit une nouvelle construction...

Les nouvelles règles budgétaires de l’UE approuvées par les députés | Nouvelles

Les nouvelles règles, approuvées mardi, ont été provisoirement convenu entre le Parlement européen et...

autres articles

Expulsions vers le Rwanda : tollé après l’adoption de la loi britannique

Le Premier ministre britannique Rishi Sunak a salué l'adoption, dans la nuit du lundi...

Le premier médicament qui ralentit la maladie d’Alzheimer existe déjà, mais pourquoi les médecins sont sceptiques ?

Neuf mois après son introduction aux États-Unis, le médicament contre la maladie d'Alzheimer d'Eisai...

La Régie des Bâtiments investit dans des laboratoires de l’Institut national de Criminalistique et de Criminologie

Étant donné la vétusté du complexe, la Régie des Bâtiments prévoit une nouvelle construction...