5.6 C
Bruxelles
samedi, avril 20, 2024
AccueilFrançaisACTUALITEDes experts en droits exhortent l'Uruguay à donner la priorité à l'utilisation...

Des experts en droits exhortent l’Uruguay à donner la priorité à l’utilisation de l’eau pour la consommation humaine

Publié le

« Le déclin continu de la qualité de l’eau en raison de l’augmentation des niveaux de salinité dans sa composition est alarmant. Cette situation a un impact significatif sur les groupes vulnérables, tels que les enfants et les adolescents, les femmes enceintes et les personnes souffrant de maladies chroniques », ont-ils déclaré dans une déclaration.

Craintes de la privatisation de l’eau

Bien que les autorités sanitaires aient exhorté les groupes vulnérables à acheter de l’eau en bouteille, « cela peut créer un risque de de facto privatisation de l’eau pour la consommation humaine », ont-ils averti.

« Nous reconnaissons les efforts du gouvernement pour réduire les taxes sur l’eau. Cependant, les mesures doivent être approfondies pour garantir que tout le monde puisse accéder à l’eau nécessaire à la vie », ont déclaré les experts.

Bien que le gouvernement ait recommandé de réduire la consommation d’eau des ménages, il a déclaré que ces restrictions ne s’appliquaient pas aux gros consommateurs, tels que les industries utilisant l’eau pour la production.

Respecter les droits de l’homme

Les experts ont ajouté que la surexploitation de l’eau, en particulier par certaines industries, est un problème sous-jacent dans le problème global.

« L’Uruguay doit placer la consommation humaine au premier plan, comme l’indiquent les normes internationales relatives aux droits de l’homme », ont-ils déclaré.

Les experts avertissent depuis des années que l’extension des concessions aux industries à forte consommation d’eau entraînait une pollution et des pénuries d’eau dans le pays.

« L’eau destinée à la consommation humaine représente à peine 5 % de l’approvisionnement total en eau potable. Par conséquent, ne pas prioriser son utilisation est inacceptable », ont-ils déclaré.

Ils ont rappelé que le droit humain à l’eau implique que l’approvisionnement doit être accessible, exempt de polluants et géré de manière durable,

« Les entreprises, y compris les entreprises publiques, ont la responsabilité de respecter les droits de l’homme à tout moment, et les États ont l’obligation d’assurer la protection de ce droit en garantissant l’accès universel à l’eau potable, même en cas d’urgence », ont-ils ajouté.

À propos des experts des droits de l’ONU

Les cinq experts qui ont publié la déclaration ont été nommés par l’ONU Conseil des droits de l’homme à Genève.

Parmi eux figurent Pedro Arrojo-Agudo, rapporteur spécial des Nations unies sur les droits de l’homme à l’eau potable et à l’assainissement, et les membres du groupe de travail sur les entreprises et les droits de l’homme.

Les experts nommés par le Conseil siègent à titre individuel. Ils ne font pas partie du personnel de l’ONU et ne sont pas rémunérés pour leur travail.

Source link

Publicité
spot_img

Autres articles

Justice : modification concernant l’indexation des indemnités de procédure

Le projet d’arrêté royal vise à modifier l’article 8 de l’arrêté royal du 26...

Composition et fonctionnement du comité de concertation de la BAEC

La loi du 13 septembre 2023 portant des dispositions diverses en matière de modernisation...

Les Ordres sacrés en procès, le système judiciaire français contre le Vatican

Dans un conflit croissant qui révèle les relations entre les institutions gouvernementales, le Vatican...

SpaceX et Northrop Grumman travaillent sur un nouveau système de satellite espion américain

Entreprise aérospatiale et de défense Northrop Grumman collabore avec SpaceX, l'entreprise spatiale dirigée par...

autres articles

Composition et fonctionnement du comité de concertation de la BAEC

La loi du 13 septembre 2023 portant des dispositions diverses en matière de modernisation...

Justice : modification concernant l’indexation des indemnités de procédure

Le projet d’arrêté royal vise à modifier l’article 8 de l’arrêté royal du 26...

Les Ordres sacrés en procès, le système judiciaire français contre le Vatican

Dans un conflit croissant qui révèle les relations entre les institutions gouvernementales, le Vatican...