10.7 C
Bruxelles
jeudi, avril 18, 2024
AccueilFrançaisACTUALITESoudan. Le chef des droits de l'homme demande une enquête après la...

Soudan. Le chef des droits de l’homme demande une enquête après la découverte de 87 corps dans une fosse commune

Publié le

Les victimes, qui comprenaient des membres de la communauté ethnique Masalit, auraient été tuées le mois dernier par les Forces de soutien rapide (RSF) et les milices alliées, le bureau des droits de l’homme des Nations Unies, HCDH, a ditcitant des informations crédibles.

La population locale a été forcée de jeter les corps dans une fosse commune à l’extérieur de la capitale régionale, El-Geneina, privant les personnes tuées d’un enterrement décent dans l’un des cimetières de la ville.

M. Türk a condamné les meurtres dans les termes les plus forts et a demandé que les responsables soient tenus responsables.

Femmes et enfants tués

Les RSF et l’armée soudanaise sont enfermées dans de violents combats depuis la mi-avril. Des milliers de personnes ont été tuées et blessées et près de trois millions de personnes sont déplacées à l’intérieur et à l’extérieur du pays.

Au moins 37 des corps ont été enterrés le 20 juin dans la fosse commune d’environ un mètre de profondeur dans une zone ouverte appelée Al-Turab Al Ahmar, ou Red Soil en anglais.

50 autres corps y ont été enterrés le lendemain, dont ceux de sept femmes et sept enfants.

Les personnes enterrées ont été tuées par les RSF et leurs milices alliées durant la période du 13 au 21 juin dans les quartiers d’Al-Madaress et d’Al-Jamarek, situés à El-Geneina, selon des informations crédibles recueillies par le HCDH.

Beaucoup ont été victimes des violences qui ont suivi l’assassinat du gouverneur du Darfour occidental, Khamis Abbaker, le 14 juin, peu après son arrestation par les RSF. D’autres étaient morts de blessures non soignées.

Manquer de respect aux morts

Le chef des droits de l’ONU s’est dit « consterné par la manière insensible et irrespectueuse dont les morts, ainsi que leurs familles et leurs communautés, ont été traités ».

« Il doit y avoir une enquête rapide, approfondie et indépendante sur les meurtres, et les responsables doivent rendre des comptes », a-t-il déclaré.

M. Türk a appelé les RSF et les autres parties au conflit à autoriser et à faciliter les recherches des morts, leur collecte et leur évacuation, conformément au droit international et indépendamment de l’appartenance ethnique ou de toute autre distinction.

Des corps gisant dans les rues

Le HCDH a déclaré que des témoins rapportent que les efforts de médiation locaux pour accéder aux morts et les enterrer ont généralement pris trop de temps, laissant de nombreux corps gisant dans les rues pendant des jours.

La famille d’un dignitaire masalit tué le 9 juin ou vers cette date par les RSF et leurs alliés aurait dû attendre 13 jours avant d’être autorisée à récupérer le corps.

Des témoins ont déclaré au personnel que dans les cas où les RSF ont autorisé la collecte des morts, après une médiation avec des dirigeants arabes et d’autres communautés, ils ont refusé que les blessés soient emmenés dans des hôpitaux pour y être soignés.

Veiller à ce que les blessés reçoivent des soins

« Les dirigeants des RSF et leurs milices alliées ainsi que toutes les parties à un conflit armé sont tenus de s’assurer que les morts sont correctement traités et que leur dignité est protégée », a déclaré M. Türk.

En outre, le droit international humanitaire et le droit international des droits de l’homme exigent que toutes les parties belligérantes veillent à ce que les blessés reçoivent des soins médicaux.

Le Haut-Commissaire a appelé les dirigeants de RSF à condamner immédiatement et sans équivoque les meurtres de personnes et à mettre fin à la violence et aux discours de haine fondés sur l’appartenance ethnique.

Source link

Publicité
spot_img

Autres articles

Le dépistage du cancer du poumon peut sauver des vies, mais il présente aussi de sérieux inconvénients

Le cancer du poumon est une maladie fréquente, mais qui, malheureusement, n’est actuellement souvent...

CHAQUE MAILLON COMPTE : Semaine d’action nationale contre le vol de vélos

Le vol de vélo est un problème grave qui reste encore trop souvent sous...

La Douane saisit 67 kg de cocaïne

Le 6 mars, la Douane a saisit 67 kg de cocaïne au quai 913...

Conférence de presse : déclaration à l’impôt des personnes physiques 2024

Quand ? Mercredi 24 avril 2024 à 10 h. Où ? Bâtiment North-Galaxy, Boulevard du Roi Albert...

autres articles

Le dépistage du cancer du poumon peut sauver des vies, mais il présente aussi de sérieux inconvénients

Le cancer du poumon est une maladie fréquente, mais qui, malheureusement, n’est actuellement souvent...

CHAQUE MAILLON COMPTE : Semaine d’action nationale contre le vol de vélos

Le vol de vélo est un problème grave qui reste encore trop souvent sous...

La Douane saisit 67 kg de cocaïne

Le 6 mars, la Douane a saisit 67 kg de cocaïne au quai 913...