6.3 C
Bruxelles
mercredi, avril 24, 2024
AccueilFrançaisACTUALITELes taux de vaccination mondiaux montrent des signes de rebond post-pandémique

Les taux de vaccination mondiaux montrent des signes de rebond post-pandémique

Publié le

Les services mondiaux de vaccination ont atteint quatre millions d’enfants de plus en 2022, par rapport à l’année précédente, alors que les pays intensifient leurs efforts destinés à lutter contre le recul historique de la vaccination provoqué par la COVID 19 pandémie.

Des millions de disparus

Les données publiées lundi par les agences des Nations Unies révèlent qu’en 2022, 20,5 millions d’enfants n’ont pas reçu un ou plusieurs vaccins contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche (DTC), contre 24,4 millions d’enfants en 2021. Les vaccinations DTC sont couramment utilisées comme vaccin mondial. indicateur de couverture vaccinale.

Malgré l’amélioration, ce chiffre est toujours supérieur aux 18,4 millions d’enfants qui n’ont pas reçu un ou plusieurs vaccins en 2019, avant que les interruptions liées à la pandémie des services de vaccination de routine ne se produisent.

« Ces données sont encourageantes et rendent hommage à ceux qui ont travaillé si dur pour rétablir des services de vaccination vitaux après deux ans de déclin soutenu de la couverture vaccinale », a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, OMS Directeur général.

« Mais les moyennes mondiales et régionales ne disent pas tout et masquent des inégalités graves et persistantes. Lorsque les pays et les régions sont à la traîne, les enfants en paient le prix.

Des disparités inquiétantes

Les premiers stades de rétablissement des taux de vaccination ne se sont pas produits de la même manière. Les progrès dans les pays disposant de ressources importantes et d’importantes populations infantiles, comme l’Inde et l’Indonésie, masquent des taux de récupération plus lents, voire des déclins continus, dans les pays à revenu intermédiaire et faible.

Sur les 73 pays qui ont enregistré des baisses substantielles de couverture, 15 ont retrouvé leurs niveaux d’avant la pandémie, 24 sont sur la voie de la reprise et, plus inquiétant encore, 34 ont stagné ou continué de décliner, ont indiqué les agences.

Vaccins contre la rougeole à la traîne

La vaccination contre la rougeole, l’un des agents pathogènes les plus contagieux, n’a pas récupéré aussi bien que les autres vaccins.

L’année dernière, 21,9 millions d’enfants – soit 2,7 millions de plus qu’en 2019 – n’ont pas reçu la vaccination de routine contre la rougeole au cours de leur première année de vie, tandis que 13,3 millions supplémentaires n’ont pas reçu leur deuxième dose. Cela a exposé les enfants des communautés sous-vaccinées à un risque accru d’épidémies.

Les données indiquent que les pays ayant une couverture vaccinale soutenue dans les années précédant la pandémie ont été mieux en mesure de stabiliser les services.

L’Asie du Sud, qui a signalé des augmentations progressives de la couverture au cours de la décennie précédant la pandémie, a fait preuve d’une reprise plus rapide et plus robuste que les régions qui ont subi des déclins, comme l’Amérique latine et les Caraïbes.

La région africaine, qui accuse un retard dans sa reprise, est confrontée à un défi supplémentaire posé par la croissance démographique. À mesure que la taille de la population augmente, les pays doivent intensifier les services de vaccination pour maintenir des niveaux de couverture adéquats.

Inverser la tendance

Avec le soutien de Gavi, l’Alliance du vaccin, la couverture vaccinale DTC3 dans les 57 pays à faible revenu est passée de 78 % en 2021 à 81 % en 2022, le nombre d’enfants n’ayant reçu aucune dose ayant chuté de deux millions au cours de la même période.

Cependant, l’augmentation de la couverture du DTC3 dans les pays mettant en œuvre Gavi était principalement concentrée dans les pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure, de nombreux pays à faible revenu n’ayant pas encore augmenté leur couverture.

« Il est incroyablement rassurant, après les perturbations massives provoquées par la pandémie, de voir la vaccination de routine se redresser aussi fortement dans les pays soutenus par Gavi, notamment en termes de réduction du nombre d’enfants à dose zéro », a déclaré le Dr Seth Berkley, PDG de Gavi, l’Alliance du vaccin.

« Cependant, il ressort également de cette importante étude que nous devons trouver des moyens d’aider chaque pays à protéger sa population, sinon nous courons le risque de voir émerger deux voies, les grands pays à revenu intermédiaire inférieur dépassant les autres ».

Pour la première fois depuis la pandémie de COVID-19, la couverture vaccinale contre le VPH a dépassé les niveaux d’avant la pandémie. Les programmes de vaccination contre le VPH qui ont commencé avant la pandémie ont atteint le même nombre de filles en 2022 qu’en 2019.

Effort international

De nombreux intervenants s’emploient à améliorer les services de vaccination de routine dans toutes les régions. En 2023, l’OMS et UNICEFavec Gavi, la Fondation Bill & Melinda Gates et d’autres partenaires IA2030 ont lancé « Le grand rattrapage», une campagne mondiale de communication et de plaidoyer appelant les gouvernements à atteindre les enfants qui n’ont pas pu participer à cause du COVID-19.

Le mouvement vise à garantir le financement des vaccinations, à développer de nouvelles politiques pour aider les enfants nés pendant ou juste avant la pandémie, à renforcer les services de routine, en particulier parmi les enfants marginalisés, et à renforcer la confiance et l’acceptation des vaccins.

« Derrière cette tendance positive se cache un grave avertissement », a déclaré la Directrice générale de l’UNICEF, Catherine Russell.

« Jusqu’à ce que davantage de pays comblent les lacunes de la couverture vaccinale de routine, les enfants du monde entier resteront exposés au risque de contracter et de mourir de maladies que nous pouvons prévenir. Les virus comme la rougeole ne connaissent pas les frontières. Les efforts doivent être renforcés de toute urgence pour rattraper les enfants qui ont raté leur vaccination, tout en rétablissant et en améliorant encore les services de vaccination par rapport aux niveaux pré-pandémiques.

Source link

Publicité
spot_img

Autres articles

Expulsions vers le Rwanda : tollé après l’adoption de la loi britannique

Le Premier ministre britannique Rishi Sunak a salué l'adoption, dans la nuit du lundi...

Le premier médicament qui ralentit la maladie d’Alzheimer existe déjà, mais pourquoi les médecins sont sceptiques ?

Neuf mois après son introduction aux États-Unis, le médicament contre la maladie d'Alzheimer d'Eisai...

La Régie des Bâtiments investit dans des laboratoires de l’Institut national de Criminalistique et de Criminologie

Étant donné la vétusté du complexe, la Régie des Bâtiments prévoit une nouvelle construction...

Les nouvelles règles budgétaires de l’UE approuvées par les députés | Nouvelles

Les nouvelles règles, approuvées mardi, ont été provisoirement convenu entre le Parlement européen et...

autres articles

Expulsions vers le Rwanda : tollé après l’adoption de la loi britannique

Le Premier ministre britannique Rishi Sunak a salué l'adoption, dans la nuit du lundi...

Le premier médicament qui ralentit la maladie d’Alzheimer existe déjà, mais pourquoi les médecins sont sceptiques ?

Neuf mois après son introduction aux États-Unis, le médicament contre la maladie d'Alzheimer d'Eisai...

La Régie des Bâtiments investit dans des laboratoires de l’Institut national de Criminalistique et de Criminologie

Étant donné la vétusté du complexe, la Régie des Bâtiments prévoit une nouvelle construction...