6.3 C
Bruxelles
mercredi, avril 24, 2024
AccueilFrançaisACTUALITELe PAM contraint de réduire l'aide alimentaire alors que la moitié des...

Le PAM contraint de réduire l’aide alimentaire alors que la moitié des Haïtiens souffrent de la faim

Publié le

Cette réduction de l’aide intervient à un moment où Haïti est aux prises avec une grave crise humanitaire, avec près de la moitié de sa population, environ 4,9 millions de personnes, incapable d’accéder à une nourriture suffisante.

Autres coupes possibles

« C’est tragique de ne pouvoir atteindre certains des Haïtiens les plus vulnérables ce mois-ci. Ces coupes ne pouvaient pas arriver à un pire moment, alors que les Haïtiens sont confrontés à une crise humanitaire à plusieurs niveaux, leurs vies et leurs moyens de subsistance bouleversés par la violence, l’insécurité, les troubles économiques et les chocs climatiques », a déclaré Jean-Martin Bauer, PAM Directeur pays pour Haïti.

« A moins que nous ne recevions un financement immédiat, de nouvelles coupes dévastatrices ne peuvent être exclues. »

Dans diverses régions, des crises similaires résultant de la réduction des financements ont entraîné des réductions importantes de l’aide d’urgence. En Afrique de l’Ouest, le nombre de personnes recevant une aide cruciale du PAM a été réduit de 11,6 millions à environ 6,2 millions.

Et en Syrie, au lieu de venir en aide à 5,5 millions de personnes, ce chiffre a été réduit à trois millions qui sont prioritaires. En Jordanie, environ 50 000 réfugiés sur 465 000 verront leur soutien coupé, l’agence a signalé.

Déficit important

Le plan d’intervention du PAM en Haïti pour le premier semestre 2023 n’est financé qu’à 16 %, ce qui laisse un manque à gagner de 121 millions de dollars nécessaires pour maintenir l’aide humanitaire vitale jusqu’à la fin de l’année.

Au premier semestre 2023, le PAM a pu fournir un repas chaud à 450 000 écoliers d’Haïti. Pour beaucoup, c’est leur seul repas complet de la journée. Cependant, sans fonds supplémentaires, près de la moitié de ces enfants perdront l’accès aux repas scolaires lorsqu’ils retourneront en classe après les vacances d’été.

« Nous sommes fiers de ce que nous avons pu accomplir jusqu’à présent en 2023, grâce au soutien de nos donateurs. Nous avons les gens, le plan et la capacité de continuer, mais à ce stade, sans financement immédiat, nous sommes obligés de faire des coupes, ce qui signifie que des milliers d’Haïtiens les plus vulnérables ne recevront pas d’aide cette année », a déclaré M. Bauer.

« Ce n’est pas le moment de faire des économies. C’est le moment de passer à la vitesse supérieure. Nous ne pouvons pas laisser tomber les Haïtiens quand ils ont le plus besoin de nous.

Source link

Publicité
spot_img

Autres articles

Expulsions vers le Rwanda : tollé après l’adoption de la loi britannique

Le Premier ministre britannique Rishi Sunak a salué l'adoption, dans la nuit du lundi...

Le premier médicament qui ralentit la maladie d’Alzheimer existe déjà, mais pourquoi les médecins sont sceptiques ?

Neuf mois après son introduction aux États-Unis, le médicament contre la maladie d'Alzheimer d'Eisai...

La Régie des Bâtiments investit dans des laboratoires de l’Institut national de Criminalistique et de Criminologie

Étant donné la vétusté du complexe, la Régie des Bâtiments prévoit une nouvelle construction...

Les nouvelles règles budgétaires de l’UE approuvées par les députés | Nouvelles

Les nouvelles règles, approuvées mardi, ont été provisoirement convenu entre le Parlement européen et...

autres articles

Expulsions vers le Rwanda : tollé après l’adoption de la loi britannique

Le Premier ministre britannique Rishi Sunak a salué l'adoption, dans la nuit du lundi...

Le premier médicament qui ralentit la maladie d’Alzheimer existe déjà, mais pourquoi les médecins sont sceptiques ?

Neuf mois après son introduction aux États-Unis, le médicament contre la maladie d'Alzheimer d'Eisai...

La Régie des Bâtiments investit dans des laboratoires de l’Institut national de Criminalistique et de Criminologie

Étant donné la vétusté du complexe, la Régie des Bâtiments prévoit une nouvelle construction...